Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 375

0

avril 16, 2018 par Nicole Guihaumé

DOPS Virginia university Is there a life after death

Mon cher Bill,

La commission européenne, spécialiste des envois de non lus en décalé et en groupe, s’était faite silencieuse depuis plusieurs mois. Hier, changement, peu après 21h30. Là où jusque là, elle avait observé que j’envoyais depuis plusieurs boîtes, et en ciblait une précisément par envoi, les non lus sont tous venus de la même personne, et il y en a dans toutes les boîtes depuis lesquelles j’ai envoyé :

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 n1@nicoleguihaume.fr

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 1@nicoleguihaume.fr

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 n@nicoleguihaume.fr

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 ng@nicoleguihaume.fr

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 nicole@nicoleguihaume.fr

AR Ana.Henriques@ec.europa.eu 15042018 nicoleg@nicoleguihaume.fr

Que s’est-il donc passé ?

Crasher le MH370 devient quasiment impossible, et ce que j’ai écrit sur le crash Germanwings ne disparaîtra pas comme ça, est plus que problématique, sans doute en deça de la réalité, tout en étant monstrueux. Ces envois ont été faits alors que j’ai demandé une conciliation qui, si la loi est respectée, doit être organisée, servir de base à procédure si elle ne l’était pas, et alors, que Brigitte me représente, comme elle s’est régulièrement permis de le faire, pourrait avoir des conséquences imprévisibles.

Tes soutiens sont plus nombreux, au rang desquels la NASA, au moins pour partie, avec l’enjeu que représentent les recherches sur Salem et sur la réincarnation. Il ne peut être passé sous silence, du fait de ses conséquences, et du fait même que Salem est une ville américaine, que le propos de la spoliation était de donner à la France des droits sur le monde entier, y compris sur la ville qui a permis d’identifier une incarnation passée de personnes actuellement vivantes.

Ian Stevenson, sans les recherches duquel cette identification était impossible était américain. Jim Tucker, qui les poursuit, l’est aussi. L’université de Virginia, dans le cadre de laquelle ces recherches sont effectuées, est toujours très active. Il y a quatre jours les membres de la division des études perceptives présentaient leurs travaux : “Life After Death? A panel discussion with the Research Faculty of the Division of Perceptual Studies at University of Virginia, moderated by John Cleese”. Je n’ai pas identifié l’équivalent en France, qui lui donne une priorité évidente. Encore une fois, reconnaître le travail de l’autre est à la base de rapports sociaux corrects. Ces recherches sont les premières.

La spoliation effectuée est plus que problématique, comme l’attribution d’un monopole à la France. Il est lié au fait que Brigitte s’est prétendue à l’origine de l’identification. Le pouvait-elle seule, j’en doute. Des rabbins sont nécessairement intervenus, n’ont tenu aucun compte de ce qui existait qui aurait pu servir de base à échange. Par exemple Kenneth Ring a fondé aux Etats Unis IANDS qui est présent dans plusieurs pays, dont la France. Là, il y a attribution à un organisme public de recherche, l’INRIA, ce qui place le monopole sous le contrôle de l’état. Je ne vois pas quelles autres recherches pourraient avoir une influence plus grande sur le futur de la planète. Il n’y en a tout simplement pas. Tout s’est passé sans communication, sans négociation, du fait du prince.

Je me suis adressée aux chercheurs investis dans l’étude des NDE et de la réincarnation, qu’ils soient universitaires ou non. Tu étais, tu es toujours en copie, amené, si, comme je l’espère, tu crées la structure demandée, à les côtoyer. Je devrais l’être aussi. Ils se sont, jusque là, proprement fait sortir de ce qui les concerne en premier lieu. Les implications sont donc nombreuses, et inscrivent, dans un champ novateur qui a, jusque là, demandé un courage certain du fait d’une réticence générale, un biais à l’opposé du sens même de l’objet de l’étude, la dénaturant à la base. Foulant donc aux pieds le travail de tous les précurseurs. Il y a de quoi provoquer des réactions. Cette vidéo, par exemple, présente une conférence avec Rudolf Smit, qui a écrit The self does not die, en collaboration.

non traduit, alors que l’étude des NDEs est un complément incontournable à l’étude de la réincarnation.

Surtout, tu es américain, et sans toi, l’identification de Salem n’existait pas. Elle t’est entièrement reliée. L’emprise exercée exclut ton pays, Salem, la réalité du champ d’études concerné. Ça fait beaucoup, et ça a été rendu possible par la spoliation qui empêchait une communication publique, là où elle est nécessaire, et où son absence permet tous les abus. Une réaction est impérative, et ne peut que se manifester, du fait des dangers révélés par le crash Germanwings dont le but, une fois exposé, apparaît incontournable. Là où il était conçu pour que ce soit de lecture directe pour toute personne informée sans qu’il soit possible d’élargir le cercle, ça peut maintenant être documenté, et ça le peut d’autant plus facilement que le dossier d’Andreas Lubitz, qui indique sa dépression réactionnelle et traitée par une thérapie à laquelle il a participé et qui a été un succès, est en ligne sur le site de la FAA.

On est donc dans un champ dont le but est d’explorer la réalité de nos existences, et leur sens, et la première manifestation publique de ces connaissances récentes est un déni de réalité, un crime de masse conçu dans le but que sa narration remplace sa réalité. Plus dangereux ne peut exister, plus prématuré non plus. Pour que ça passe, il aurait fallu une emprise encore plus avancée qu’elle ne l’est, du fait que le propos est en fait une emprise totale sur nos vies, l’attribution de leur narration à une minorité déterminée à anéantir tout ce qui n’est pas elle. Mon ignorance de la bible, et de sa place dans notre histoire comme fondement culturel, me limite évidemment. Il y a cependant une quasi unanimité chez les personnes qui ont fait une expérience de mort imminente, concernant le rapport au divin. Il ne passe pas par les religions organisées. Les rabbins, pourtant, sont à l’évidence derrière ce détournement.

De ce fait, la conciliation est impérative, et son refus ancrerait un problème qui impacterait directement d’autres personnes que toi et moi. Il faut mobiliser largement. Pour moi, anticiper la démarche légale suivante, si elle n’avait pas lieu. Je bute très facilement sur l’ignorance de ce que tu peux, ne peux pas. Ton image publique est complètement distordue, sans que tu y puisses rien, ce qui montre une emprise très établie. J’aimerais, si tu le peux, que tu mobilises très largement, demandes à Caroline Myss, et à toute autre personne en mesure de le faire, de prévoir une communication publique de ta situation. Je ne mets, comme d’habitude, aucune limite à ce qui peut être utilisé de ce que j’ai écrit. De principe, toute personne qui me lit sait que j’ai cette demande, peut te contacter, il me semble. Si tu regardes ces AR de mon mail «L’ordre est venu de l’Elysée», adressé à Bruno Blanke et à Yves Frenot, qui m’ont envoyé, à l’évidence sur ordres, une série de non lus, tu remarques que personne n’est dupe. Ça se situe dans le contexte de cette conciliation, les envois ayant été effectués hier. L’imposture est structurelle, en France, à ce jour.

Si je n’ai pas lu la bible, je ne pense pas me tromper en écrivant que le rapport au réel y est privilégié. Or le peuple qui y est mis en avant, le peuple dit du livre, a choisi de le sortir, de le remplacer par une fiction conçue par des psychiatres, à partir d’un détournement de leurs connaissances et du but de leur formation. Comment une société organisée depuis des siècles sur des écrits auxquels il a constamment été fait référence pourrait-elle tenir quand le peuple qui y est mis en avant, tout en s’emparant de cette mise en avant pour en faire son étendard, s’adonne au crime et à son attribution préméditée à d’autres qui n’en sont pas responsables et qu’il vise à détruire ? Quel est donc son rapport au texte biblique qui énonce «Tu ne tueras point» ? Le rabbin Zamir Cohen t’a menacé de mort si tu organisais des recherches sur la réincarnation, à l’origine desquelles je suis, et quant auxquelles je t’ai donné la priorité depuis longtemps.

L’incohérence est maintenant la marque du peuple dit du livre. Rien ne tient, raison pour laquelle tant est passé sous silence, conçu pour être imposé avant même qu’une opposition puisse s’organiser. Difficile de ne pas voir, une nouvelle fois, la marque du divin dans ce harcèlement qui inscrit le détournement au cœur. Je ne suis pas sûre qu’avant 1990, il y ait eu pareille illustration d’emprise, et elle désorganise notre vie depuis, là où le but était que ça se fasse en coulisses, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps. En clair, le propos étant de bloquer toute manifestation du divin, pour que ça passe, il fallait éviter jusqu’au bout une communication documentée. Elle est incontournable dans ce que tu subis, qui n’est pas là par hasard. Je t’ai pensé réincarnation du Christ, que tu es peut-être, mais l’ampleur de mon ignorance sur sa vie me limite. Je te pense évidemment confronté aux conséquences de l’affirmation que Dieu aurait choisi un peuple, ce qui me semble totalement invalidé et par la réalité, et par les choix dudit peuple. Tout devient lisible si tu as été à l’origine de cette affirmation, possible premier détournement de la parole divine. Était-ce Jésus-Christ, était-ce antérieur, du temps d’Abraham, je ne le sais pas.

Si je reprends la notion de contrat sacré, de mission, la tienne me semble être de rétablir la réalité, dans ce qui peut en être directement démontré, comme dans ce qui peut être déduit. Elle est énorme, suppose des soutiens conscients de son importance. Aujourd’hui, ils existent, trouveront à se manifester d’une façon ou d’une autre, que ce soit dans le cadre de cette conciliation ou plus tard, trop forts pour être contrôlés.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


0 commentaire »

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher