Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 401

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 401

mai 5, 2018 par Nicole Guihaumé

Joan Brewer sur Bill Gates

Mon cher Bill,

Comment des adultes peuvent-ils se laisser manipuler aussi grossièrement, et comment d’autres adultes peuvent-ils s’abaisser à pareilles manœuvres ? Les vidéos de partouzes qui ont été prises, alors que tu étais en relation avec Brigitte me semblent connues. Le scénario du MH370 s’y référait directement par Sarah Bajc, ce qui suppose qu’elles aient largement circulé, et c’est ce que j’ai mémorisé.

Depuis deux jours, un mouvement semble se faire, qui reprend des articles de presse beaucoup moins élogieux que ce qu’on a vu jusque là sur Warren Buffett. Déjà l’année 2004 avait commencé par celui là :

The Ballad of Clayton Homes

Précis, documenté, il permettait de se faire une idée sur la réalité du personnage. Puis, silence jusqu’en 2015, et là, Seattletimes lance une salve justifiée :

Cette année, à nouveau, plusieurs articles, le premier, repris, dans The Nation :

Special Investigation: The Dirty Secret Behind Warren Buffett’s Billions

How Monopolies Gamed the System

What makes Warren Buffett a ‘prime example’ of the failure of American capitalism?

“The Dirty Secret Behind Warren Buffett’s Billions”? Own Great Companies

Il suffit de survoler ces articles pour prendre la mesure du problème, et il se trouve que Buffett est ton curateur, qu’il t’a été imposé en 2007, sur le fondement de la curatelle obtenue dans mon dos en 2003, et que le seul propos était de te contraindre à quitter Microsoft, et à investir la BMGF, avec ses saloperies de vaccins.

J’ai complété les mails envoyés au secteur nucléaire par des mails adressés à des actionnaires et entreprises lésés par les méthodes de Buffett, et il y en a. Une action semblait devoir être engagée quand, énième revirement, des vidéos semblent avoir été communiquées qui ont permis d’annuler le changement enclenché. Or j’exposais clairement les enjeux dans mes mails, évoquais l’agenda 21, le fait qu’une fois libéré des curatelles, tu peux le bloquer. La communication de vidéos de partouzes dans lesquelles, par définition, tu n’étais pas seul a suffi a freiné. J’en suis ahurie.

L’été dernier, cette campagne d’affichage « Faisons de Paris la ville de l’Amour sans sida », prétexte à mettre en avant « Faisons l’amour », mots qui se détachent très nettement, m’agaçait :

faisons de Paris la ville de l'amour sans sida

Je le notais, vérifiais s’il y avait là message, et me voyais confirmer que si je partouzais, je pouvais te rencontrer, ce que je n’accepterai jamais. Je ne vois pas moyen de contrôle plus vicieux. Ce n’est pas toi qui a pu avoir l’initiative de cette campagne. Par ailleurs l’utilisation de partouzes pour ligoter me semble connue. J’ai du mal à imaginer qu’un responsable d’entreprise ignore encore cette pratique révoltante.

Et d’aucuns utilisent des vidéos prises dans pareil contexte pour s’opposer à une démarche juridique plus que fondée, après qu’en ce qui concerne les curatelles, j’ai demandé une médiation en vain depuis deux ans. Ils le font alors que je joins à mes mails ma demande de conciliation envoyée en recommandé le 9 avril. Est-ce de cette façon que ceux qui se laissent manipuler voient l’avenir de leurs enfants, l’avenir de cette planète ? Avec une pratique qui semble très répandue, qui permet, quand un dirigeant a eu le malheur de s’y laisser prendre, voire d’y prendre un plaisir qui lui appartient, quel qu’il ait été, que jusqu’à la fin de ses jours, la mafia ait la possibilité, à l’instant de se voir bloquer, de sortir ces vidéos, comme un jocker pour continuer à assassiner des innocents ?

Je n’ai pas de mot. D’un côté, certains se le permettent. De l’autre, certains se laissent manipuler. Ne voient-ils pas les enjeux ? Les valident-ils sans oser l’assumer, et profitent-ils des vidéos pour cacher leur validation écoeurante des crimes de masse planifiés ? J’ai renvoyé des mails communiquant ces deux articles de Geekwire qui permettent de mieux comprendre l’influence évidente que tu subissais de ton père, avocat d’Evelyn de Rothschild :

Rediscovering photography, and recapturing a life, in a lost picture of Bill Gates and Paul Allen

Bill Gates Sr. at 90: A giant impact on technology, philanthropy and the Seattle region

comme l’absence de protection que tu avais face aux manœuvres décrites par Joan Brewer :

There was a small group of people they were calling « The Body Guard of Lies » around Bill Gates. This is a book about Hitler. They had him completely duped. He had absolutely no clue what was going on. There was this group of PR women that include Ballmer’s wife Connie who kept him in a state of confusion with the on going Bill Bashing in the media. Fact is, Connie seem to be the one behind the Bashing. It seemed to be a way to keep Gates emotionally unbalanced so they could better manipulate him.

There were all these women who were literally doing nothing but using sex to manipulate the men–many in other companies and even the FBI. They did things like hire strippers and have them come for bogus interview, just so they could watch them strip in a managers office. All the offices had glass Windows so they would watch. This was an ongoing thing as well as slipping drugs into drinks at company parties. There are some really nasty stories about what they did to Gates personally.

http://www.geocities.ws/redmondrose/OperationCharlie.htm#Bugs

Il y a quantité de passages de ce qui reste accessible de son site qui déclinent ces difficultés :

Joan Brewer sur Bill Gates-2 Joan Brewer sur Bill Gates-3

Je suis désolée, je ne suis pas partouzeuse, mais je serais malhonnête si je prétendais que j’aurais su résister à des substances mises dans ma boisson pour me priver de recul et me mener à des actes que je n’aurais pas spontanément commis. Quand en plus le contexte valorise ces pratiques, et ce qu’elle décrit revient à un climat délibérément installé, qui peut affirmer que jamais on n’aurait pu le prendre pour un gros dégueulasse ou un nymphomane ? Moi, je ne le peux pas.

Pour te donner la mesure du contrôle, ici, ce mail que je t’ai envoyé, intitulé Assigner Warren Buffett est impératif Fwd_ Warren Buffet must be sued Fwd_ Warren Buffett doit être poursuivi par Clayton Homes, Bill, les curatelles que tu subis annulées en le copiant à Clayton et à ses actionnaires, dont Cerberus, je ne peux pas le charger dans ce blog, une nouvelle fois. Je l’ai mis sur Onedrive. Quand je l’ai eu envoyé, j’ai reçu, comme c’est déjà arrivé, en message erreur un mail envoyé le 1°. L’adresse qui est revenue est une nouvelle fois celle de Francis Delon, qui dirige la CNCTR. Je l’ai enlevée. Je déteste ces procédés :

Undeliverable_ Salem Witch Trials cannot be used as pretext to murder 7 billions persons 05052018 mail sent 05012018 francis.delon@cnctr.fr

Il semble que les articles joints aient permis une compréhension. Plus que tout, il faudra bien admettre que refuser toute négociation, et manipuler par derrière dès qu’un risque de procès existe revient à prendre tous ses interlocuteurs pour des proies sans défense. Que tu aies été piégé d’une façon dont tu ne pouvais pas te sortir me semble évident. Je ne vois pas comment aujourd’hui la même chose pourrait arriver à un autre. Surtout, ce que je demande n’exposera jamais autant que tu l’as été, autant que je le suis, à ma façon. Ma vie a été bousillée avec application, le prouver n’est pas difficile. Je subis encore cette curatelle entièrement fondée sur des faux, obtenue dans mon dos, alors que rien ne le justifie, et que je n’ai pas le moindre contact avec ma prétendue curatrice qui, en plus, très concrètement, semble m’avoir spoliée de l’assurance vie prise par Michel Lacombe à mon nom.

Elle m’a envoyé quantité d’AR, au point que j’en suis venue à me demander si son but n’était pas d’obtenir que je reprenne contact de façon à me jouer contre toi. Je ne vois pas d’autre explication à ses AR, alors même qu’elle porte avec mes autres aînés une responsabilité que tu ne peux en aucun cas porter. Sans leur mensonge écoeurant suivi de leur choix de ne pas me parler, rien de tout ça n’arrivait, et ils avaient tous les moyens de le savoir. Je n’ai jamais été suicidaire. Pour lui demander de te rencontrer, il fallait nécessairement formuler en termes clairs que le propos était de te mentir, et la seule motivation qu’elle pouvait avoir à le faire était de te rencontrer du fait de ta célébrité et de ta fortune. J’en ai encore des nausées. À partir de là, revoir un de mes aînés seule n’a aucun sens. Ou tu es présent, ou ça n’a pas lieu d’être. Reste qu’à ce jour, ils continuent à détruire ce qui me reste de vie.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 401

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher