Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 402

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 402

mai 5, 2018 par Nicole Guihaumé

Joan Brewer sur Bill Gates et son père

Mon cher Bill,

Il semble qu’il y ait une nouvelle fois blocage, en lien direct avec Philippe Knoche, qui dirige Orano. Or les enjeux sont précis. Toute demande de médiation/conciliation s’est vu opposer un refus. Il n’y a donc pas d’autre choix que la voie juridique. Warren Buffett est le curateur qui t’a été imposé, connu pour ses rachats d’entreprises dans lequel il est le seul gagnant. Je contacte donc des sociétés qui ont été lésées par lui, telles que Clayton ou le Burlington Northern Sante Fe (BNSF) :

buffett bnsf

après avoir demandé en vain au secteur nucléaire d’intervenir.

Ça semble pouvoir bouger, puis il y a blocage. Or tout blocage confronte à la question de savoir si le but est de maintenir l’agenda 21 puisque c’est ce qui est visé, qu’il a été tenté de t’imposer de valider depuis mai dernier, suite à la plainte abusive déposée par Brigitte. Pareil projet défie l’entendement, et son maintien ne peut reposer, suite à l’identification de Salem, que sur l’affirmation que les violences subies à cette époque justifieraient prise de mesures qui empêcheraient qu’elles se reproduisent. Les pages reproduites ci-dessous viennent de l’édition que j’ai du livre de Gina Cerminara, De nombreuses demeures -Many mansions-. La première date de 1950, année de naissance de ma sœur aînée. Celui que j’ai est la traduction de la 10° édition, parue en 1957 :

Cerminara De nombreuses demeures illusion de l'innocence-1 p312-313

Cerminara De nombreuses demeures illusion de l'innocence-2 p314-315

Cerminara De nombreuses demeures illusion de l'innocence-3 p316-317

Il me semble que ça se passe de commentaire. Une mise à plat est nécessaire. Je la demande depuis avril 2016, en vain. Un constat ne peut échapper à personne concernant le parallèle entre Salem au temps des procès et la situation actuelle. Il y avait un contexte qui a permis une mise en place progressive dans laquelle de nombreux facteurs sont intervenus, et de nombreuses personnes ont posé des actes sans lesquels jamais ce qui s’est passé ne se serait produit. Depuis, et en conséquence, la famille Rothschild a pris la place qu’elle a prise, et c’est elle qui est responsable de notre contexte actuel. Elle et son gang, dont Warren Buffett est peut-être le membre le plus dangereux, sachant que les familles Rockefeller, Morgan, Warburg et autres, dont Eustace Mullins a donné une présentation rigoureuse, sont évidemment actives.

Difficile d’imaginer que Philippe Knoche agisse sans lien avec eux. Or, le droit d’usage de mes données conférées aux entreprises impliquées dans l’agenda 21 suppose une énonciation qui ne peut qu’être fausse, et historiquement, et intellectuellement.

  • Historiquement, Salem me semble être une démonstration conçue pour résoudre un problème qui avait résisté à tout jusque là, et se situe donc en réponse à antériorité. Prendre appui sur cette crise comme si avant elle il y avait eu une table rase est complètement insensé. Quand Gina Cerminara, que je croyais vivante encore récemment, sa date de décès n’étant pas enregistrée, a écrit De nombreuses demeures, ma famille n’était pas rue de la Croix-Nivert, rien de ce qui allait s’inscrire et me mener à Salem n’existait. Par contre, la famille Rothschild avait une sérieuse emprise, inscrite depuis des décennies par les manœuvres criminelles largement documentées. Pike, visait explicitement dans son agenda la création d’Israël, en référence à un temps bien antérieur à Salem.
  • Ensuite, on ne peut faire son marché dans la réincarnation pour n’en retenir que ce qui permettrait de fonder un propos délirant. Si je suis le raisonnement employé, je subis depuis que je suis née. La nuance est que je le fais dans un contexte entièrement corrompu dans lequel obtenir justice est impossible. C’était aussi le cas à Salem, mais il y a eu repentance, et ce qui s’est passé était caractérisé par un débordement, une impossibilité partagée à contenir un phénomène qu’on explique encore maintenant comme provoqué par le pavot, qui a pu entrer en ligne de compte. Aujourd’hui, toi et moi sommes les deux principales victimes, avec quantité de victimes secondaires qui, à ce jour, à part Andreas Lubitz et sa famille, n’ont pas été publiquement exposées. Tu l’es d’une façon particulière à laquelle peu ont accès, si je rapporte ça à l’ensemble. L’ensemble ignore tout de moi. La manipulation domine. Tout Salem savait ce qui se passait au temps des procès. Très peu ont accès à ce qui se passe en ce moment. Il y a monopole, emprise sur l’information qui concerne notre avenir commun. La majorité est donc considérée comme pouvant se voir liquidée sans accès à rien. Prétendre, après, que le choix maintenu, une fois Salem identifié, se fonderait sur la réincarnation relève de la plus grande malhonnêteté intellectuelle concevable.

Elle apparaît encore plus nettement quand on sait que Bernard Vergnes, bien avant de rejoindre Microsoft en 1983, s’était auto-proclamé réincarnation du Christ, et avait été reconnu dans cette affirmation, qu’il semble avoir participé à l’élaboration de l’agenda 21, fondé donc, jusqu’à ce que j’identifie Salem, sur cette époque qui devait alors lui servir de fondement. Dès l’instant où Evelyn de Rothschild t’interdisant de faire des recherches sur Salem et donnant un droit d’usage de mes données aux compagnies impliquées dans la mise en œuvre de l’agenda 21, a validé mon hypothèse, reconnaissant donc avoir été Giles Corey, soit on dénonçait l’affirmation que Vergnes aurait été la réincarnation du Christ, mais alors l’agenda 21 tombait, ayant été fondé sur lui, soit on la maintenait en identifiant le lien entre ces deux périodes, celles du Christ et de la Bible, celle de Salem. Apparemment on a remplacé une imposture par une autre. Là où l’agenda 21 semble avoir été conçu à partir d’une argumentation justifiant son propos sur la Bible, et ce que lui pouvait avoir énoncé, depuis octobre 2011, il serait fondé sur Salem. On ne peut pas faire plus opportuniste, dans le genre je veux buter, il me faut un fondement, je trouve ce qui peut passer.

Faut-il déduire que depuis octobre 2011 Vergnes n’est plus reconnu réincarnation du Christ, que la Bible n’est plus réputée avoir quelque importance que ce soit par rapport à ce projet, après l’avoir organisé entre au bas mot 1980 et 2011, soit 31 ans ? En pareil cas, ce qui compte n’est pas le fondement affirmé, mais le but inchangé, et ce but, une nouvelle fois, est en lien direct à un trauma émotionnel dont la victime porte la responsabilité et vise à la faire porter par 90% de l’humanité. Qui était Giles Corey au temps de la Bible ? Un ange déchu ? La connaissance de l’impact des traumas émotionnels au fil de nos incarnations est un de leurs aspects, mais ne peut en recouvrir la totalité. Encore une fois, ce n’est pas ce qui est minoritaire qui peut décider pour l’ensemble. Seulement par l’aspect loupe grossissante lui donner des informations sur ce qu’il vit aussi dans une importance moindre si je pense à l’intensité émotionnelle. C’est elle qui semble utilisée maintenant pour prétendre organiser la suite. Un projet inscrit depuis des décennies se verrait d’un coup légitimé par ce qui, tout au contraire, l’invalide, exposant son absence de fondement valide.

Même si on choisissait de prendre pour base de réflexion 1692, il y a un problème majeur. Où sont les autres protagonistes des procès des sorcières de Salem, voire ceux des années 1680 ? Samuel Parris est arrivé dans un contexte entièrement détérioré, était le 4° pasteur depuis James Bayley qui a quitté Salem à bout de nerfs en 1680, avant d’être suivi par George Burroughs et Deodat Lawson. Il est arrivé à Salem alors que déjà, il y a plus de 3 siècles, il était question de fin du monde. Prendre appui sur cette période sans voir ce qui y a mené n’a aucun sens, du fait des responsabilités multiples qui y ont été engagées, telles que la rivalité des Putman et des Porter. On ne fait pas plus partagé, en termes de responsabilité que cette période dans laquelle toutes les personnes en position de pouvoir se sont impliquées, d’une façon ou d’une autre. Il y a eu cristallisation progressive préexistante à l’arrivée même de Parris à Salem.

Impossible donc de prétendre que deux des protagonistes justifieraient quelque action que ce soit, mais bien au contraire confrontation à de nécessaires recherches. Elles sont impératives, à commencer par celle sur la fin des temps, régulièrement resservie, qui semble venir de la Bible, qu’une nouvelle fois je n’ai pas lue. On est là en pleine imposture, en détermination à retourner à son avantage un élément imprévu qui est l’identification de Salem. Là où un champ fabuleux de recherches se voit d’un coup ouvert qui donne sens, permet un partage comme je n’en vois aucun qui puisse être comparé par le passé, là où il s’agit de communiquer un cas d’école précis et d’en déployer toutes les ramifications, certains prétendent tourner la page et affirmer qu’il faudrait liquider la majorité de la planète, comme si ça pouvait ne pas avoir de conséquences désastreuses, outre sur celle-ci, sur tout le système constitué des autres planètes, et de nos autres séjours. 7 milliards d’âmes d’un coup de l’autre côté ne pourrait qu’impacter durablement. Elles sont indestructibles.

Je ne peux pas imaginer pire réduction de l’homme qui devient, dans ce schéma, l’ombre de lui même, incapable de raisonner sur des données concrètes, incapable d’assumer ses responsabilités, un parfait zombie, borné autant que Giles Corey a montré l’être, avec ce paradoxe, si ma sœur Guizard a bien été Martha Corey, que ça la place, dans cette incarnation, comme uniquement motivée par le pouvoir et avec une mémoire excessivement courte, un choix de non prise en compte de Salem, tout en affirmant le prendre pour fondement, ce qui relève d’une inconsistance notoire. Giles Corey l’a trahie à Salem. En 1990, à peine la possibilité de te rencontrer a existé, et tu étais l’un des hommes les plus convoités de l’époque, elle était prête à me trahir, moi sa benjamine de 5 ans, et à ne se présenter à toi que par le mensonge sans lequel elle ne pouvait te connaître. Séduite ensuite par Vergnes qui est à l’origine de ce mensonge, elle découvre qu’il y a encore plus de pouvoir ailleurs, et à ce moment se donne à ce pouvoir de l’ombre, t’utilisant, toi, celui qui l’a le premier attirée, comme ticket d’entrée. Qui est-elle donc à part une girouette manipulable à souhait pourvu qu’on lui donne l’illusion d’exister sans rien avoir à assumer ?

Régression j’écris ton nom. Elle est majeure. Tout est faux, rien ne tient, et le monde entier est exposé. Je l’écris depuis Octobre 2011, je crois, pour moi, on est dans une structure qui comprend la résolution en son cœur. Ce que j’observe est que jusque là les forces de l’ombre ont le dessus, alors même qu’elles exposent cette régression, cette expulsion systématique de tout ce qui fait qu’un homme est un homme. Je ne vois dans ce qui se passe aucune décence. Un rapport à la réincarnation tellement dégradé qu’il me donne le sentiment qu’on y fait son marché, déterminé à ne rien en respecter. Ah, il y a trauma émotionnel ? Ok, donc j’ai le droit de buter. Et ta responsabilité à Salem, t’en fais quoi ? Et ce qui a précédé Salem ?…c’est sans fin, sans valeur, sans éthique. Une nouvelle fois ça se caractérise par l’absence. Il y avait à Salem quantité de protagonistes. Je me demande ce qu’ils attendent pour se manifester maintenant, alors que tout indique que sur le nombre, certains, tels que les Mather père et fils, sont présents. Il me semble que nous sommes dans un schéma de contrainte, assumer nos responsabilités étant l’enjeu. Ça peut concerner Kevin Clayton, Philippe Varin, Bernard Fontana, ou d’autres qu’il m’est difficile d’identifier sans plus d’éléments que la soumission à une dictature entièrement fondée sur une imposture délibérément choisie.

Pic et documentaire me semblent nécessaire pour repréciser le cadre :

John Reeves Rothschild financial rulers of nations (noir et blanc)

comment on Reeves 2010

Joan Brewer sur Bill Gates et son père

Joan Brewer sur Bill Gates-2

Joan Brewer sur Bill Gates

Site de Joan Brewer

Dernière illustration des méthodes à l’oeuvre, et elle est parlante : je joins parfois les lettres que je t’écris à mes mails pour les précisions que je tente d’y apporter. Celle-ci, imprimée, pèse prétendument 7329 Ko, alors que la totalité des images que j’y ai insérées fait 2709 Ko :

Lettre à Bill Gates 402 _ Nicole Guihaumé Lettre à Bill Gates 402 _ Blog traitant d’un harcèlement au long cours perpétré contre Bill Gates 05052018

Impossible de parler de respectabilité. Il n’y a que crime organisé, mafieux, et toute personne qui pose un acte qui le soutient en quelque façon émarge dans le crime, même quand elle est payée par l’état ou une multinationale. Impossible de se voiler la face.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 402

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher