Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 410

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 410

mai 11, 2018 par Nicole Guihaumé

justice

Mon cher Bill,

Tu paies plein pot ta célébrité et ta fortune, là où tu ne demandes qu’à la redistribuer de ton vivant, où ces deux abrutis de Buffett et Guizard t’en empêchent. Elle continue à exiger que tu l’épouses, ce qui me laisse sans voix, tant il faut n’avoir aucune dignité. Sa vie, depuis 1990 a été organisée autour de mensonges, manipulations, crime organisé. Ne tient, depuis 2003 que par un torchon obtenu dans mon dos. La place de cette curatelle devrait en faire réfléchir plus d’un. Qui peut prétendre à quoi que ce soit après s’être compromis dans cette démarche ? On ne fait pas plus indigne. Si j’ai bien compris, quand elle l’a demandée, ça faisait plus de trois pleines années que, détaché d’elle, tu lui exprimais des sentiments que tu avais pour moi, tandis qu’elle continuait à t’écrire attendre mon suicide. Alors même que tu n’avais plus de lien de couple avec elle, ne manifestais plus souhaiter l’épouser, elle continuait.

Il y a de quoi mourir de honte. Apparemment, sa famille entière est cramponnée à toi, attends qu’enfin tu te décides à l’épouser, ce qui revient à attendre d’obtenir un trophée de guerre, un esclave obtenu avec les moyens de quantité de chefs d’états. Il n’y a donc rien qui ressemble, ni de près, ni de loin, à une attente saine de satisfaction normale. Tout est usurpation depuis la preuve sans cesse rapportée d’une inconsistance notoire. Refuser tout échange direct sur ce qu’elle a fait et à côté exiger d’être épousée signe un inconfort stupéfiant. Revient à dire «je n’ai aucune autre valeur que celle de t’avoir manipulé, et j’exige que tu épouses cette absence de valeur». C’est insoutenable pour elle, et pour les témoins, sans issue. Quel est donc l’enjeu, un enjeu qui serait réalisable ? Je n’en vois aucun. J’imagine mal l’agenda 21 avancer davantage, ça me semble impossible. L’épouser, même contraint, me semble aussi impossible. Ingérable, y compris pour la CPI, largement informée.

Évaluer est ce qui m’est le plus difficile. Quand j’envoie un mail à de nouvelles adresses, et hésite quant à la formulation, craignant de n’être pas lisible d’emblée, des AR reçus d’adresses auxquelles je m’étais adressée pour la première fois me sont présentés, ce qui me semble signifier que ta situation est largement connue de tout professionnel concerné par elle, de près ou de loin. On a dû jaser. Surtout, on a dû fanfaronner devant la prise. Difficile de trouver plus gros poisson. Mon étonnement tient au fait que depuis octobre 2011, j’ai ce même sentiment de logique imparable, de démonstration, voire de confrontation directe. Je reçois des AR de ma sœur et de son mari, même de son fils Laurent, que je perçois en manipulation grossière :

AR guizard 11052018

Comme s’ils voulaient me faire entendre qu’ils sont en force, ce qui n’est pas mon raisonnement. Je me cale depuis des années sur des signes que tu me fais adresser, sans lesquels aucun mail n’aurait de sens. Je me cale aussi sur la compréhension que je parviens à avoir à chaque instant.

Comment pourrais-je me situer sur la même ligne que ces AR qui émanent d’une famille qui a usurpé une position et manifeste être déterminée à la maintenir contre l’avis de l’intéressé, autrement plus outillé qu’elle, qui n’emploie que des moyens illicites ? Ce que tu vis est évidemment difficile, mais serait bien pire, j’imagine, si tu avais calé, devais te les cogner au quotidien. Mon incompréhension est là, massive. Ils ne vivent plus du tout leurs relations sur un mode affectif, mais sur un mode totalement intéressé. Comment osent-ils seulement te regarder, s’il t’arrive de les rencontrer, après qu’elle t’a sommé, revolver au poing, avec son gang, de l’épouser, qu’elle a obtenu ce prétendu don de 5% de ta fortune en actions Microsoft à partager avec Google et Vergnes, le jour même où elle me prétendait qu’il n’y avait pas de curatelle ? Te prennent-ils pour un chien qu’on pourrait maltraiter au motif qu’on a obtenu une décision totalement illégale qui donnerait les moyens de le soumettre ? Si c’était le cas, tu l’aurais épousée depuis longtemps. Ces prétentions existeraient-elles encore si je n’étais plus là ? Parfois, je me le demande. Ce qui leur a été insupportable, aussi bien, est que tu aies manifesté publiquement vers moi un sentiment que tu n’as jamais manifesté vers elle, le mensonge à l’origine de votre relation en ayant empêché toute communication en dehors d’un cercle restreint. Ce qui leur serait insupportable est que je paraisse, aie une place à tes côtés, quelle qu’elle soit.

Demain, la curatelle saute, n’importe comment que je le vive, moi, je suis celle qui a identifié Salem. Ce qui m’est signifié par signes est que j’ai des droits dessus. J’ai fait une recherche sur les brevets, depuis la difficulté que représente de se situer seule, n’ayant jamais envisagé d’en déposer un. Tout indique pourtant qu’il en existe un et que mon nom figure dessus, ce qui serait ahurissant comme violation de droit, me reconnaissant, tout en me niant. De ce que j’ai cru comprendre, la curatelle a été obtenue en 2003 sur l’affirmation ressortie depuis 1990 que je serais suicidaire, mon suicide étant impossible à empêcher, et imminent, ce qui expliquerait une curatelle non révisable. On marche sur la tête. Une personne suicidaire qui déploie l’énergie que j’ai dû déployer pour identifier Salem, je doute que ça existe. Une de mes caractéristiques, quand je suis confrontée à une difficulté qui résiste, est que je ne sais pas lâcher. Je peux me reculer un moment, mais je ne cesse d’y penser, de tenter de comprendre comment elle s’articule.

Les abus qui sont commis confirment à l’évidence des enjeux de taille. Non seulement mes mails sont lus en temps réel et bien souvent bloqués, c’est allé jusqu’à me faire envoyer un courriel par le Haut fonctionnaire de défense et de sécurité :

mail HFDS 11052018

Il faut le voir pour le croire, sachant que de la messagerie de ce blog, régulièrement les domaines @juradm.fr, @justice.fr, @conseil-etat.fr, @icc-cpi.int, ton adresse me sont bloqués :

blocage adresse juradm 11052018 18h36 blocage adresse juradm 11052018 09h56 blocage adresse justice 11052018 09h41

blocage adresse @conseil-etat.fr 29042018 14h20

blocage adresse Bill Gates 27042018 19h06 on continue dans la lâcheté crasse

blocage adresse @icc-cpi.int 10052018 13h59

et que je remplace, par principe par une autre, tantôt celle de Didier Migaud, qui dirige la Cour des Comptes, tantôt la CPI, maintenant son président, Chile Eboe-Osuji, puisque son adresse nominative est valide. Je le vis toujours en tentative de me faire plier. Quand j’ai changé pour une autre adresse, en règle générale, ça passe. Quand je teste, ces blocages semblent venir de l’Elysée, ce qui a de quoi choquer, et semble logique, du fait que je les envoie ensuite d’arsys, mon autre hébergeur. Il faut pouvoir se permettre pareil abus.

Cela dit, Evelyn de Rothschild est derrière tout ce que tu subis, et sait que dès que j’envoie des mails, il peut continuer à t’emmerder par SMS, ce qu’il ne se prive pas de faire, te menacer de mort en même temps que ma sœur Guizard, Alexis Tzipras, Malcolm Turnball, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Theresa May, Vladimir Putin, Donald Trump, king Harald, rabbi Zamir Cohen, Howard Kohr, Eric Schmidt, Chuck Robbins, William McNabb, mais pas s’en prendre physiquement à toi. Je te copie là la liste que j’ai envoyée à la CPI pour le signaler après avoir vérifié. J’en ai reçu ces AR, qui, avec ceux du TI de Paris XV indiquent des violences connues, insensées :

AR @icc-cpi.int 16022018-11052018 nicole@nicoleguihaume.fr AR TI Paris XV 17042018-11052018 nicole@nicoleguihaume.eu

Elle semble pouvoir te protéger, mais pas empêcher ces envois de SMS délirants. Comme si depuis que tu es né, tu étais propriété Rothschild, par ton père qui était l’avocat de plusieurs d’entre eux. Ma sœur a trouvé dans cette proximité de quoi se sentir exister, j’imagine, pour en être à te menacer de mort si tu ne l’épouses pas.

J’ai envoyé à Chile Eboe-Osuji un mail pour lui demander de me restituer mon brevet, sachant que ce seul acte peut permettre d’éviter un nouveau crash, d’empêcher que les 777 le soient. Dès l’instant où le scénario prévu est fondé sur ce brevet, s’il me revient, il ne peut pas être mis en œuvre. Cet AR de Michal Mlynár, l’un des deux vices présidents de l’Assemblée des Parties de la CPI, ambassadeur de Slovaquie aux Etats-Unis n’aurait aucun sens si je me trompais. Une nouvelle fois, l’adresse @juradm.fr m’a été bloquée, tu l’as vu, et une nouvelle fois, je l’ai remplacée par l’adresse de Chile Eboe-Osuji. Depuis mon quotidien plus que limité, le décalage ne saurait être plus grand. Comment concevoir qu’on déploie de tels moyens face à une citoyenne ordinaire dépourvue de toute surface sociale ? Ça ne tient pas. C’est réel, et ça dure depuis des années, sans que jamais un acte n’ait été posé pour me protéger. Là, il s’agit de protéger des villes entières, et le moyen est vraiment simple. Ce brevet me revient. Ce sont mes recherches, effectuées dans la solitude la plus totale, sans qu’il y ait jamais eu un seul précédent. Le nier est impossible. Qu’un état se permette de s’attribuer ça est révoltant. Mais mon nom, apparemment, figure dessus, et je ne valide pas le crime, ne le validerai jamais. C’est donc une démarche on ne peut plus simple que de me restituer ce qui m’appartient, sachant que ça protège des villes entières.

J’ai hâte de sortir de cette lourdeur folle qui va jusqu’à me faire envoyer des non lus quand je t’écris, histoire de bien signer :

non lus envoyés sur ordre par un juge de Seattle pendant que j'écris une lettre de blog 11052018 258 sur thunderbird 11052018 20h03

Comment dire plus clairement « Je m’appelle Evelyn de Rothschild et je contrains les juges jusqu’à t’envoyer des non lus, ce que je fais aussi en pleine nuit, tu le sais, avec les 9 heures de décalage, c’est dire…et il continue, dans le temps même où j’écris. Trois autres :

non lus envoyés sur ordre par un juge de Seattle pendant que j'écris une lettre de blog 11052018-2

On passe à 260, et 91 sur l’autre ordi :

260 sur thunderbird 11052018 20h26

91 sur thunderbird 11052018 20h23

Dans le même temps, d’une adresse que je n’ai pas, et alors que le Government Accountability Office (GAO) accuse réception de mes mails, ce mail :

mail GAO 11052018 pendant lettre à Bill 410

La difficulté majeure n’est pas Evelyn de Rothschild, mais les gens qui se couchent devant lui, là où il est de plus en plus à découvert, et possible à confronter. En être à ces manoeuvres dérisoires en dit très long sur l’incapacité totale à assumer. Il suffit d’être connecté une heure à mon clavier pour prendre la mesure.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 410

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher