Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 412

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 412

mai 13, 2018 par Nicole Guihaumé

justice

Mon cher Bill,

Guizard, rabbi Zamir Cohen, Howard Kohr, Eric Schmidt, Chuck Robbins, William McNabb, Bernard Vergnes, au minimum, armés, sont donc une nouvelle fois chez toi, déterminés à te faire craquer. Juste ahurissant. Je ne vois pas comment cette situation pourrait durer tant son illégalité apparaît davantage à chaque jour qui passe.

Tout est organisé sur l’impossibilité d’énoncer la réalité, et elle fait complètement péter les plombs à ceux qui sont à son origine, se croient tout permis sans limite aucune, mais ne supportent pas que je puisse formuler ce qu’ils font, ce qui n’était pas prévu dans leur scénario d’origine. N’importe qui énonce qu’on a pris dans son dos une mesure de protection pour agir juridiquement à sa place risque de se faire interner pour parano. Si en plus, on prétend que deux curateurs se sont ajoutés à la première, utilisant une procuration qui, en elle-même, confirmait que la curatelle était cachée, le quartier des grands délirants est immédiat.

Pourtant, ce sont des faits que tout indique réels. Comment on a osé valider ça, c’est ce que je ne comprends pas, mais tu es menacé de mort par SMS d’Alexis Tzipras, Malcolm Turnball, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Theresa May, Vladimir Poutine, Donald Trump, le roi Harald de Norvège. Tous les chefs d’état que j’ai testés t’en envoient, ce qui signe bien que le crime mène le monde et s’est organisé pour être à la tête d’un maximum de pays. Pareille situation est alarmante, difficile à vivre, mais je continue de croire qu’elle a été structurée depuis un plan auquel n’ont accès que les personnes qui font une expérience de mort imminente. Ce qu’elles nous en rapportent de la perception de la totalité en un instant correspond à ce que je perçois de ce harcèlement très structuré.

Il y a eu retournement, et depuis 2011, apparemment, Salem est utilisé pour prétendre justifier tous les meurtres conçus, jusqu’aux 90 pour cent de l’humanité planifiés bien avant mon identification. Il y a donc eu, j’imagine, mise à l’écart de tous les historiens, voire des curieux qui auraient vérifié si cette utilisation se tenait, ce qui n’est très évidemment pas le cas. Pour qu’elle soit valide, au niveau historique, il aurait fallu un tout autre contexte, et des coupables nettement identifiés. Si cette chasse au sorcières a été si particulière dans un contexte qui les connaissait aussi en Europe, et ce, depuis l’Inquisition, ce qui donne déjà un cadre précis, c’est en lien avec la multiplicité des personnes qui ont été concernées, impliquées dedans. On a aussi parlé de pavot comme élément déclencheur. Cette crise, cela étant, est survenue dans un contexte conflictuel depuis longtemps, organisé entre Salem town et Salem farm, et entre deux clans, les Putman et les Porter. Dans mon fichier d’octobre 2011, je cite Crété, et note qu’elle désigne les élites religieuses et juridiques. La fin du monde était très tendance, volontiers citée, notamment par Cotton Mather dont les écrits ont largement participé des débordements qui ont eu lieu. Bref, prétendre fonder quoi que ce soit sur une période pareille n’a historiquement aucun sens.

De surcroît, ça viole complètement la réalité de la réincarnation telle qu’elle transparaît dans de très nombreux écrits. Je peux même te citer la Bible, et le fameux « Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? » on ne peut faire plus explicite, quelle que soit la réponse rapportée, bien traduite ou pas. À toute souffrance peut correspondre une faute commise dans une vie antérieure. Je cite volontiers cet extrait de l’échange qu’a eu Kenneth Ring avec Jeffrey Mishlove dans lequel il évoque très précisément la revue de vie d’un homme qui s’est littéralement vécu souffrant à la place de la personne qu’il avait maltraitée. Il y a une cohérence imparable dans ces différents éléments. Prétendre prendre Salem pour justification relève de la même logique que l’attaque sous fausse bannière : imputer la faute à l’autre, ce qui n’est pas acceptable.

Parvenir à traiter la situation actuelle, à la solutionner, est impératif. Là, des professionnels de la NASA vous ont rejoints, tu n’es donc pas seul. Il est 8h00 en France, je me suis à peine assoupie hier soir, moins de deux heures, sinon, une nouvelle fois, je n’ai pas dormi. Je suis étonnée devant l’inaction, alors que le danger est tel et qu’on est face à des personnes qui ont manifestement perdu le contact avec la réalité, et le contrôle d’elles-mêmes. C’est une spirale délirante, et il faut cadrer maintenant. C’est la demande que j’ai formulée à la CPI. Si la curatelle t’empêche de communiquer les SMS de menaces, la NASA qui est en copie systématique peut le faire. Qu’on voie tous les chefs d’états qui se compromettent dans ces agressions impensables.

J’espère qu’il va, cette fois, y avoir action conjointe entre la NASA, la CPI, la justice française, que je vais récupérer mon brevet et tous mes droits. Cette curatelle doit être annulée, et à l’instant où elle l’est, celle que tu subis tombe. Il me faut voir avec la Cour de Cassation si mon pourvoi ne peut pas être à nouveau examiné du fait de cet élément nouveau hors norme. Je doute qu’il existe beaucoup de personnes faisant l’objet d’une curatelle qui se voie attribuer trois curateurs, et n’ait jamais de contact avec aucun, n’étant informée de cette folie que de façon indirecte.

Jusque là, la règle a été de se coucher. On voit les conséquences avec cette situation, et ce refus total de médiation, ce noyautage de la justice qui n’aurait jamais du valider la curatelle en 2003, et qui, l’aurait-elle fait, devait s’opposer à cet ajout d’autres curateurs. L’escalade est dangereuse, et il faut maintenant regarder la réalité en face. Reculer n’est plus possible. Sauf à participer directement et explicitement au suicide de cette planète. 90% d’une population décimée, c’est un suicide. On ne peut pas qualifier ça autrement. Agir est urgent.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 412

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher