Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 420

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 420

mai 19, 2018 par Nicole Guihaumé

meurtre commis par corey -crété-

Mon cher Bill,

Ces dernières 24 heures, des records ont été battus. Jamais je n’ai été confrontée à autant de blocages de boîtes mails, y compris à peine payées, avec le mot de passe mis dans le panneau de contrôle immédiatement changé, ce qui m’enlève toute possibilité de rentrer dans la messagerie. Juste ahurissant. La dernière collection, avec mention que j’aurais envoyé trop de mails alors qu’en faire partir un prend un temps insensé, et que j’en envoie maximum deux, trois par jours, de cette boîte, qui limite à 300 destinataires par mail:

blocage adresse @dfa.ie 19052018 02h37 blocage adresse @ccomptes.fr 19052018 02h38 blocage adresse @boeing.com 19052018 02h46blocage adresse @honeywell.com 19052018 02h59

blocage adresse @airbus.com 19052018 02h59

blocage adresse @justice 19052018 03h11 blocage adresse @justice.gouv.fr 19052018 03h18 blocage adresse @worldbank.org 19052018 03h24

De ton côté, ça a dû être épuisant. À peine ton père et Evelyn de Rothschild s’étaient fait sortir, ils revenaient, te reprenaient la tête. Ça ne serait pas si violent, il y aurait de quoi en faire une tragi-comédie. De quoi ont l’air ces vieux emmerdeurs, à 86 et 92 ans ? Ils te mettent une pression d’enfer pour que tu épouses ma sœur Guizard, but qu’ils poursuivent depuis 1990, si j’ai bien compris. Tu parles d’une occas. Elle ne pouvait en aucune façon avoir une relation authentique avec toi. Elle ne cédait pas à leurs exigences, ils pouvaient la balancer, te faire savoir que tous t’ont menti en juin 1990. Donc, à peine elle t’a eu séduit, ils la tenaient, ce dont elle semble avoir été ravie.

Elle ne pouvait rien vivre de réel avec toi, tout étant mensonge, mais avec eux, elle pouvait régner, elle qui tenait le gros poisson que tous visaient. 28 ans, bientôt. Je les compte déjà, étant plus proche de 28 que de 27, et Vergnes, je lui devais mon licenciement du 6 décembre 1989. Cette nuit, la police a compris que ça ne pouvait plus durer. Ça faisait trois envois en une demi-journée pour demander qu’ils interviennent, depuis la difficulté énorme que j’ai à comprendre pourquoi ça ne peut passer que par moi, jusqu’à ce dernier envoi, en tout cas. J’en ai de la gêne, et une incompréhension massive. Est-ce lié à la curatelle ? En ce cas, le changement qu’il m’a semblé percevoir est lié à la demande que j’ai faite aux personnes qui vous protègent, à la NASA, qu’elles communiquent mon mail à l’avocat et à la police, qu’ils m’appellent, si nécessaire.

Sortir de cette spirale est impératif. Aujourd’hui, il semblait clair que Macron a fait savoir qu’il bloquerait l’appel du rejet du référé demandant l’annulation de la curatelle imposée lundi, ce qui me semble plus que problématique parce que la CPI, saisie, et déjà intervenue, ne peut que se saisir à nouveau, au risque de se disqualifier, sinon. Ça mène direct à une ouverture de dossier le concernant, il me semble. Il a validé une décision qui a été prise en opposition à sa décision à elle. En ce cas, son mandat s’arrête très vite. La France n’en sort pas grandie. Le problème de cette curatelle ahurissante est qu’elle ne peut que confronter celui qui en porte la responsabilité à des questions, dès l’instant où, sortant des coulisses, elle se retrouve sur le devant de la scène. Qu’est-ce qui peut mener un président français à valider en catastrophe, puisque ça a été fait le jour même où la précédente a été annulée par la CPI, une curatelle pour une française, avec pour curateurs deux américains de 86 et 92 ans qu’elle ne connaît pas, curatelle dont elle ignore tout, sauf son existence, et qui te concerne très directement ? Le crime, rien d’autre que le crime. Comment donc, un président qui interviendrait pour couvrir le crime, voire permettre qu’il soit commis ?

Existe-t-il seulement un chef d’état en ce moment qui fasse autre chose ? Tous sont liés par le projet d’envoyer de vie à trépas 90 pour cent de l’humanité, ce qui est assez effrayant, mais si tu lis ce mail que j’ai adressé à Jim Yong Kim qui dirige la Banque Mondiale, et intitulé «Mister Yong Kim, the depopulation agenda must be cancelled», et cet autre, envoyé à Chile Eboe-Osuji, qui dirige la CPI, intitulé «Mister Eboe-Osuji, you won_t obtain the murder of 90 pc of mankind, should respect the mission for which you are payed», les envoyer ne m’a pas exposée à problème de la part de ceux qui les ont reçu. Didier Migaud, qui dirige la Cour des Comptes, m’a envoyé plusieurs AR du deuxième. À vivre, ce n’est pas si simple, et ça l’est d’autant moins qu’il y a, en ce moment, une frénésie difficile à comprendre. Apparemment, pendant que je t’écris, ton père et Evelyn de Rothschild sont encore venus à ton domicile te harceler. Ça fait quatre fois que la police vient les confronter en moins de 24 heures, ce qui frise la folie.

Il pourrait, là, y avoir un changement de taille parce que sauf incompréhension majeure, ils vont être coffrés, cette fois, et ne pas le faire serait ahurissant. Ils sont toujours armés, te menacent de mort pour la quatrième fois de la journée, devant témoins, alors que la CPI leur a interdit lundi tout contact avec toi et tes enfants. Les blocages que j’ai eus, moi, ont été sidérants, ce qui ne m’empêche pas d’avoir cette difficulté énorme de représentation. Je t’écris des faits que j’ai vérifiés, qui me dépassent, mais dont les AR reçus me prouvent la plus que probable véracité…reste que l’évolution nous confronte une nouvelle fois au noyautage généralisé. Trump vient de s’opposer à ce qu’ils soient incarcérés. L’avocat, présent, en a référé à la CPI, qui envoie les personnes qui vous ont rejoints, lundi. Ça fait donc deux chefs d’état qui s’opposent à elle. Si les Etats-Unis ne sont pas partie au Traité de Rome, la France l’est, et au cœur de ce qui se passe, la curatelle prise abusivement dans mon dos lundi, pour te ligoter, toi, relève de la responsabilité de Macron.

Je ne sais pas comment tu tiens. Tu as, il me semble, plus de soutiens que tu n’en as jamais eu, et ta situation, sa réalité, est davantage connue. Ça doit être épuisant. Ce que je trouve le plus ahurissant est qu’on ose utiliser Salem pour justifier quelque acte que ce soit, ce qui n’a rigoureusement aucun sens. La réincarnation aide à comprendre, et à entreprendre les soins qui sont à l’évidence nécessaires quand il y a des problèmes lourds qui y sont évidemment reliés, en aucun cas à justifier quoi que ce soit, le comble étant qu’en l’espèce c’est un criminel d’une violence notoire qui se présente en victime, alors qu’il a lui-même choisi sa mort, sachant que le crime qu’il a commis et qui a été rappelé au procès :

crété sur le meurtre commis par corey

n’allait pas lui attirer des regards pleins de compassion. C’est ce ça dont il se plaint maintenant.

Je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage, attendre avec impatience que le cauchemar finisse.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 420

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher