Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 428

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 428

mai 23, 2018 par Nicole Guihaumé

La salope en germe

Mon cher Bill,

Tu es maintenant tranquille, après une journée des plus délicates, dont j’espère que c’est la dernière. Se permettre de prétendre que tu me harcèlerais, alors que je ne cesse de t’écrire, et de signaler que nous sommes toi et moi, ensemble, visés par un harcèlement violent est juste ahurissant.

De mon côté, je viens d’envoyer ce mail à Paris Habitat. Je n’ai pas eu le décompte de charges que je reçois normalement fin avril, début mai, avant que la régularisation figure sur l’avis d’échéance de juin. En théorie, mon loyer de juin devrait être diminué du fait que ma consommation d’eau est inférieure aux acomptes perçus, mais je m’attends à tout, suis ahurie des ordres évidents que mon bailleur reçoit pour m’emmerder.

Tu me faisais savoir en janvier que de faux témoignages avaient été demandés à mes voisins, le texte attendu leur étant communiqué, en même temps que la rétribution, ce que j’ai eu un mal insensé à croire. Vivre ces fichiers présentés suivis d’hypothèses qui peuvent ne pas être validées pendant un temps infini avant qu’enfin je parvienne à déduire le sens exact de ce qui m’est signifié est insupportable, et là, sans arrêt j’avais droit à ceux dans lesquels j’avais noté telle ou telle observation sur le voisinage. C’était après que j’ai eu cette chasse d’eau sans cesse tirée à l’étage au dessus, là où normalement je ne l’entends pas. Désagrément terminé à peine j’ai fermé le robinet de ma propre chasse. Or il y avait eu des travaux étonnants, en haut. Ça avait duré, c’était bruyant, et ma voisine, retraitée, n’a pas les moyens d’honorer de tels travaux que j’entendais au niveau des toilettes, plusieurs mois avant que cette chasse se signale.

Aujourd’hui, ce courrier a été mis dans nos boîtes, sans enveloppe. Une voisine m’a demandé si je l’avais reçu, m’affirmant que ces incivilités avaient toujours existé. Là où j’ai grandi, dans une autre HLM, il y avait une bande et des descentes de flics comme il n’y en a pas ici -à moins que je ne les voie pas-, il y avait des problèmes liés au fait que certains urinaient par les fenêtres, mais pas de jets d’objets à l’extérieur. Je n’ai aucun souvenir de ça. Ici, c’est très choquant, et effectivement dangereux. Mon immeuble est au-dessus de la petite ceinture, et on y balance de tout, faire une liste exhaustive est impossible. Il m’est arrivé d’aller nettoyer pour les chats sauvages qui y vivent, c’est effarant. Tout y passe, emballages de pizzas, rasoir, serviettes hygiéniques, usagées de préférence, bouteilles, canettes, fil électrique, transistor…j’en parlais un jour au parc avec une jardinière qui m’a dit que c’est allé jusqu’à une machine à laver. Il faut être au minimum deux personnes sacrément perturbées pour faire ça, il me semble.

Si j’en crois ce qui m’est signifié, des faux ont été demandés prétendant que je balancerais, moi, mes ordures par mes fenêtres. Je voudrais qu’il y ait des caméras, j’y suis favorable, qu’on prouve ce qu’on prétend. Mes volets sont constamment fermés, ne laissant passer que le jour nécessaire, après que j’ai tellement souffert de me sentir épiée ; comment pourrais-je balancer par des volets fermés ? Avant, j’allais davantage sur mon balcon, je n’y vais quasiment plus. Si tout est observé comme tu me le fais savoir, il n’est pas très difficile de me voir sortir mes poubelles, puisque je n’utilise pas le vide-ordure, et que buvant de l’eau minérale par principe, elles ont un volume minimum. Quant au reste, pour balancer, il faut d’abord rentrer, ce qui, en règle générale, peut être observé aussi. Surtout, ce qui me choque est que je ne vois pas comment on pourrait identifier qui balance, et encore une fois, dès l’instant où les proportions qui existent sont atteintes, je suis pour l’enregistrement systématique qui, à mon avis, aurait dû être mis en place depuis longtemps, en même temps que des pénalités.

Je suis forcée d’observer une quantité d’anomalies extravagantes, jusqu’à cet incendie du 12 mars, et la quantité d’alertes qui m’ont été faites à ce sujet, que j’ai signalées dans ce mail. Ces AR de Stéphane Dauphin, qui dirige Paris Habitat, un dimanche, passé 23h, et de Franck Peyrot qui dirige l’antenne dont je dépends, un lundi matin avant 5 heures signent un problème qui me dépasse, et dont je ne les pense pas responsables. Je suis bien certaine qu’on les contraint à me mettre en danger. Ça dure depuis 2016. Avant, je ne peux pas dire que c’était par mon logement que j’étais visée. J’ai pu oublier, les violences succédant aux violences, mais les consommations d’eau aberrantes, c’est depuis 2016. Les faux témoignages, tu m’indiques, toi, que c’est depuis 2015, mais je n’avais aucun moyen de m’en rendre compte, même si j’observais des choses étonnantes que je notais ici. Rien de concret ne me permettait d’en déduire quoi que ce soit.

Le mois dernier, quand tu me faisais savoir que les notes par lesquelles j’ai indiqué la compréhension que j’avais de l’incendie allaient être utilisées contre moi, sans cesse j’avais un fichier présenté par lequel tu me faisais savoir que ma sœur Guizard était derrière ce qui m’arrivait. Ce que mes aînés m’ont fait est écoeurant, révoltant, et surtout indéfendable, j’en ai conscience. Orgueilleuse comme elle a toujours été, que tu manifestes vers moi de forts sentiments n’a pu que lui être insupportable. À l’instant où tu me rencontres, tu as la preuve et la mesure du mensonge fait. Non seulement je ne suis pas suicidaire, mais je me pense plus solide que la moyenne, plus vitale. Si j’en crois ce qui m’est indiqué, c’est encore elle qui a prétendu que tu me harcelais pour que tu sois mis en garde à vue, hier, et c’est toujours elle qui cherche tous les biais possibles et imaginables pour me mettre en difficulté. Elle semble directement appeler Paris Habitat pour leur demander de poser des actes contraires à la Loi, comme les surfacturations d’eau. La nuit du 8 au 9 avril, quand j’ai envoyé le mail par lequel j’évoquais l’incendie, c’est elle qui semble leur avoir demandé d’envoyer des AR. Si c’est exact, c’est ahurissant, lié à Evelyn de Rothschild sans lequel elle ne peut rien.

Ta garde à vue avait pour seul but de faire encore pression sur toi pour que tu l’épouses, ce qu’il t’a encore demandé, comme ton père l’a aussi fait. Je t’avoue avoir du mal à comprendre. Elle semble connue pour n’avoir pu te rencontrer qu’en te mentant, t’avoir immédiatement trompé avec Vergnes et son gang, être impliquée depuis des années dans le crime organisé, et toujours exiger que tu l’épouses, ce qu’elle a tenté d’obtenir depuis plus d’un an par le biais de plaintes prétendant que tu me harcèlerais, alors que nous n’avons plus de relations depuis 1995. Tu étais mis en garde à vue, et elle n’a pas hésité, armée, à te menacer.

Tout ça me donne l’impression d’une excroissance, une poche reliée à la société qu’elle domine et manipule, en en étant à la fois extérieure et intérieure, et en se foutant royalement du regard de ceux qui ne sont qu’à l’intérieur. C’est un cancer. Jamais, telle que je l’ai connue, elle n’aurait pu faire ce qu’elle se permet de faire, elle serait morte de honte. Son mensonge, origine de tout, a dû s’associer au crime de Giles Corey. Il y a alliance de personnes qui, d’une façon ou d’une autre, ne se supportent pas elles-mêmes, et ont besoin que d’autres, expérimentant le même rejet par rapport à elles -qui fournissent matière à les rejeter- ne puissent pas exprimer ce rejet. Elles se projettent continûment, comme s’il leur était insupportable de n’être pas au cœur de tout. De ne pas tout contrôler.

À ce jour, on en est encore à la communication par signes, à ces lettres que je t’écris et qui me permettent de préciser ma compréhension, tout en prenant acte sous une forme opposable, sachant qu’elle les utilise pour prétendre que tu me harcèlerais, le propos, de façon systématique étant de bloquer toute défense à l’autre. N’étant plus ma curatrice, elle peut craindre que je maintienne ma plainte contre elle, voire en dépose une autre, a donc besoin de me saborder, ou plutôt de continuer à le faire, ce en quoi elle s’estime légitime. Il y a nécessairement issue, mais c’est plus que pénible tant qu’elle n’est pas atteinte. Tu as, maintenant, un avocat que personne d’autre ne peut légalement contrôler comme Buffett le faisait. J’espère que tu vas reprendre la tête de Microsoft comme tu as toujours manifesté le souhaiter. Peut-être qu’alors la situation reprendra des proportions gérables, le rapport de forces se rééquilibrant.

Je vous embrasse fort, toi et tes enfants,

Nicole

 


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 428

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher