Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 437

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 437

mai 28, 2018 par Nicole Guihaumé

ICC_CPI

Mon cher Bill,

Macron semble avoir provoqué une nouvelle garde à vue, par une nouvelle plainte dans les 5 dernières heures, et la curatelle totalement illégale qu’il s’est permis de valider et au sujet de laquelle Evelyn de Rothschild a fait un référé suivi d’un appel pour contester l’annulation de la CPI te bloque toute défense. C’est obscène. Qu’on s’abaisse à ce point, que ce soit possible est ahurissant. Tu dois, normalement, reprendre la direction de Microsoft aujourd’hui, sauf à considérer souhaitable de laisser perdurer la possibilité de crasher des avions, entre autres prises de contrôle de l’extérieur. Nadella n’a été nommé que pour les maintenir. Donc ou tu reprends Microsoft, ou c’est plié. On continue dans ce scénario délirant dans lequel tout ce que le monde a d’autorités sait qu’on peut à tout moment, piquer toutes les données qu’on veut sur tous les ordinateurs de la planète, les anti-virus étant de redoutables outils de piratage, et personne ne fait rien.

Pas une personne  qui en connaît l’existence ignore que cette curatelle est illégale. Une curatelle dure cinq ans, doit être renouvelée. Celle de 2003 a duré 15 ans pendant lesquels je n’ai vu personne, ni médecin, ni magistrat à son sujet et on se permet de t’accuser de me harceler, alors que je n’ai rien dit ni écrit de tel. Je suis majeure et responsable, capable de dire ce que je subis de qui. De me bloquer toute information et de m’utiliser pour t’empêcher de mettre un terme à ces saloperies de back doors qui sont quotidiennement utilisées pour m’emmerder sur mon ordinateur est révoltant. Qui a permis que ce monde devienne pareil asile d’aliénés ? C’est insensé. J’ai signalé ce qui se passe dès 2010 à partir de la compréhension qui m’était accessible, et n’ai pas cessé depuis de préciser à partir des éléments que je déduisais des signes que tu me faisais envoyer.

N’importe qui a autre chose que de la semoule sous le scalp ne peut que voir que Salem était cousu dans ma bio. Ou j’avais une relation avec Michel ou toi qui réveillait ce que nous avions partagé ensemble, et j’arrivais à Salem tranquillement, ou tu te manifestais. Il y a un incontournable : Salem devait être identifié, et il me semble évident que Michel, toi et moi avons partagé à ce moment des liens qui, déjà présents dans d’autres vies antérieurs et probablement à nouveau expérimentés, se sont, d’une façon ou d’une autre, réactivés dans cette vie, devaient mener à Salem.

Qu’on se permette pareille destruction de l’humain est stupéfiant. On est à 100% dans la pathologie. Un président de la république qui se permet de porter plainte par deux fois en une semaine sans que la personne concernée ait manifesté quoi que ce soit, et surtout, sans qu’elle ait jamais exprimé la moindre confiance en cet individu, ce qui est en ligne, visible sans le moindre doute, est un danger public. Je peux formuler difficilement, selon les jours, c’est plus ou moins facile, mais enfin ce blog a un sous titre qui fait état d’un harcèlement au long cours te concernant toi, et ne cesse d’affirmer que tu en es la première victime, quand j’en suis la seconde.

Le seul but est de détruire et d’empêcher toute défense de façon systématique. Je vais tenter un nouveau mail à Chile Eboe-Osuji pour lui demander l’intervention immédiate et ferme de la CPI. Qu’il pose une décision, à ma demande qui mette un terme à cette folie. Je n’ai pas besoin de curatelle, et ne permets à personne d’agir dans mon dos de pareille façon. C’est inacceptable. Ça sort complètement du cadre de la fonction présidentielle, tout en ayant un impact international. Il faut que Macron arrête parce que là, le sens de la mesure est de plus en plus perdu à chaque jour qui passe. Une plainte lundi dernier, une garde à vue de lundi à mardi, mercredi tu te fais bastonner par la police de Seattle, mais qu’il me lâche cet imposteur ! Sans cette saloperie de curatelle qu’il a bloquée depuis qu’il est à l’Elysée, s’ingéniant à ordonner aux magistrats de rejeter les procédures en demandant annulation, que ce soit les référés que tu as déposés ou le pourvoi que j’ai interjeté, je serais à Seattle depuis des mois à faire des recherches avec toi.

Ils nous fout dans la merde, te menace de mort par SMS si tu n’épouses pas Guizard et ne valides pas l’utilisation des failles de sécurité Microsoft pour crasher les deux 777 de l’extérieur, et quand il s’agit pour toi de diriger à nouveau cette entreprise que tu as co-fondée, il porte plainte contre toi. Je ne sais pas ce que la CPI peut faire, mais là, qu’elle agisse immédiatement pour mettre un terme à ces abus délirants en confrontant directement Macron sur sa responsabilité dans les false flags et lui enjoigne d’en rester là me semble impératif. On ne peut pas tolérer qu’un pays mette en danger la planète entière de cette façon. Je tente un nouveau mail, et te demande d’insister auprès de la CPI. Qu’elle le recadre. Je comprends qu’on promeuve le jeunot jamais élu. Pareille sortie de route serait bien plus difficile à obtenir d’une personne qui a une maturité solidement installée. Je n’ai pas de mot pour dire à quel point je suis scandalisée. Doigt d’honneur sur doigt d’honneur à la règle de droit, à la moralité, à l’intelligence, même. Plus rien n’existe, c’est le règne de l’absence de valeur dont on fait la valeur suprême. Je tente ce mail.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 437

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher