Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 456

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 456

juin 16, 2018 par Nicole Guihaumé

giles corey-mayer amschel rothschild-albert pike-evelyn de rothschild

Mon cher Bill,

Si Brigitte pouvait témoigner maintenant de la réalité de ce qui s’est passé, peut-être serions-nous surpris. Tu vis, toi, sous les menaces constantes d’Evelyn de Rothschild, et ça n’était pas perceptible quand je te demandais annulation des contrats de 1975, intervention de Microsoft, reprise du contrôle de ton blog, ta page Facebook et ton compte Twitter. J’avais l’impression qu’il existait encore une possibilité de respect de la Loi. Je me trompais. Il continue de te menacer de mort, dépose des plaintes à l’évidence abusives contre toi, prétendant que tu me harcèlerais, là où lui me harcèles depuis 28 ans, même si c’est par d’autres qu’il le fait, et quand elle sont rejetées, multiplie les recours dilatoires. Je me suis trompée, certes, mais cette situation dans laquelle je ne peux poser un mot sans qu’il le sache immédiatement compromet tout échange. À ce moment, ce qui se dégageait des signes reçus est que c’était possible. En fait, ça l’était jusqu’à être tenté.

Je ne peux imaginer pire régression que l’emprise exercée par cet homme dont, de ma position, il est impossible de parler en termes d’intelligence. La sienne semble très réduite, soumise à ses pulsions, à son besoin de contrôle, et à son refus de s’amender à un point inimaginable par qui n’y est pas confronté. Il ne respecte tout bonnement rien ni personne, et s’il y en a qui s’imaginent certains de ses faveurs un jour, je pense qu’ils s’illusionnent. J’ai oublié les termes précis employés dans ce documentaire sur la famille Rothschild qui la décrit comme aucunement fiable, susceptible de trahir tous et tout. Une fois compris qu’ils refusent tout bonnement la Loi, tout est dit.

Des actes ont été obtenus de la CPI, qui me donnaient à penser une issue accessible. Sur la durée, tout se passe comme si le propos était de maintenir autant que faire se peut une apparence de normalité en reconfigurant la réalité et sa présentation. Les curatelles ont été annulées de cette façon. En ce sens, il y a eu reconfiguration. Mais la réalité, elle, n’a pas changé. Cette annulation a eu lieu le 14 mai, pour la curatelle de 2003 qui me mettait sous la dépendance juridique de Brigitte sans que j’en sache rien, et celle de 2007 qui te mettait sous celle de Warren Buffett, le 19 mai, pour la curatelle que Rothschild a immédiatement fait enregistrer le 14, en remplacement de celle de 2003, dont elle reprenait les termes, tout en me l’attribuant, lui et ton père pour curateurs. Ce seul acte est représentatif de ses pratiques. Concrètement, en ce qui me concerne, rien n’a changé. Je n’ai pas été contactée, je suis toujours confrontée à violences visant à me contraindre. De ton côté, tu ne sembles plus agressé en présence, mais tu reçois ses SMS de menaces, et il t’empêche de me contacter comme de reprendre ta place chez Microsoft, continue à utiliser ton blog, et tout ce qui t’appartient, j’imagine. Je ne sais que le voir comme un primate, en écho à ce que Mauro Biglino énonce des élohim, avec une puissance technique qu’il n’a pas, mais peut obtenir par vols, contraintes et autre. Quant à tout ce qui fait d’un homme un homme, c’est absent chez lui.

Le danger est majeur, et l’est encore plus, une fois lu et entendu Biglino, même si je n’ai pas fini. En substance cette planète est contrôlée par son échantillon le plus archaïque. Je ne pense pas abusif de parler d’archaïsme face à cette détermination à s’imposer quoi qu’il arrive, en le masquant aussi longtemps que possible, sans jamais renoncer à la force brutale quand tous les stratagèmes ont été épuisés. Son leitmotiv est «Tout pour moi, les autres n’existent que pour me servir, et n’ont aucun droit». Les babouins ne sont pas très différents, il me semble. Leur pouvoir de nuisance est infiniment moindre, là où celui qu’on lui a permis d’acquérir est extrêmement dangereux. Je ne pense pas exagérer en t’écrivant que j’ai tout tenté, tout proposé en termes de médiation, et ce, sur plus de deux ans. Le refus a été constant, la seule marge de manœuvre concernant l’apparence. La réalité ne change pas. C’est ce qui me donne à penser que mes aînés ont pu être soumis bien plus que ça n’était perceptible de l’extérieur. S’il a décidé en juin 1990 que Brigitte ayant accepté de te mentir était l’épouse qu’il te voulait du simple fait que ce mensonge la rendait hyper manipulable, et qu’il a eu le même refus brutal de toute mise en cause et de tout changement, alors seule l’apparence a pu changer, cette réalité n’ayant pas bougé d’un pouce.

Je peux donc imaginer qu’il l’ait bernée aussi longtemps que possible, au niveau de la présentation, et qu’elle n’ait mesuré la réalité de sa détermination que quand il ne lui était plus possible de la masquer. À ce moment, ses seules armes sont les menaces de mort. Face à ça, je n’ai cessé de demander une mobilisation que je n’ai, jusque là, jamais obtenue, et c’est ce qui me trouble le plus. J’arrive en dernier dans une configuration complètement pervertie, de la réalité de laquelle quantité d’autorités sont informées. À peine prise la mesure du danger, je cherche que faire, et n’ai accès à rien qui puisse me conforter dans l’espoir que d’autres cherchent, aussi, prêts à s’impliquer. Depuis 2003, tu cherches concrètement à me contacter, ce que tu as fait par le recommandé international qui m’a été prétendu perdu le 24 mars 2003, depuis 2010, je te manifeste souhaiter que tu le fasses, en étant plus directe à mesure que je comprends les enjeux et la réalité du ligotage que tu subis, je n’ai rien obtenu. Depuis avril 2016, j’ai énoncé comprendre qu’il y avait eu fraude, concrètement, ça n’a rien changé. Or les dangers sont majeurs. Comment les autorités informées anticipent-elles la suite ? Si personne ne bouge, le drame est assuré. Je ne changerai pas quant à ma détermination. Je refuse tout contact avec cet individu, et suis opposée à son intervention en lien avec mon brevet. Souhaite que tu me contactes. Puis-je l’obtenir ? Ça supposerait une action que je n’ai pas les moyens de poser.

Mon sentiment est qu’il ne s’intéresse plus qu’à la présentation qu’il pourra donner de lui lors de contacts avec les autres planètes et leurs habitants, ce qui explique sa manipulation constante de la réalité, dont il cherche à changer l’apparence, son seul but étant de se présenter comme l’autorité suprême de la planète Terre. J’imagine qu’il n’a cessé de surveiller les manipulations génétiques, avide d’allonger sa longévité. Je ne vois pas d’autre explication à ce refus total de toute négociation. Dans quel but, et que pense-t-il atteindre ? Il ne peut à mesure qu’avancer de plus en plus à découvert, et qu’est-ce qui l’empêche de le faire ouvertement, s’il tient toutes et tous ? À la limite, de ce que j’observe, à l’heure actuelle, son contrôle est total, il ne fait qu’en retarder la conscience générale. Aucune personne de pouvoir ne peut l’ignorer, pas plus qu’il n’est possible d’ignorer ses relais, dont Christine Lagarde. Il a donc organisé cette planète, de sorte de pouvoir décider de tout. Je sais depuis mars qu’il utilise les failles de sécurité Microsoft pour contrôler toutes les recherches sur les autres planètes, voire empêcher la communication des données qu’il pirate, ce dont l’université aéronautique Embry Riddle est informée, comme la NASA.

La seule marge de manœuvre qui reste à ceux qui sont déterminés à s’opposer à sa dangereuse emprise est de l’exposer, et de décrire le plus clairement possible les enjeux et les dangers qu’elle comporte pour l’ensemble. Pour qui a connaissance du travail de Mauro Biglino, et de la réalité de la réincarnation, ce sont les pires jamais connus. Ce qui nous est en effet démontré est que nous avons été précédés par nos fabricants qui avaient une longévité telle que nous la représenter me semble impossible. Ils avaient une puissance technologique et des connaissances aussi poussées qu’étaient inexistantes chez eux toutes les valeurs morales, et exigences éthiques. En un mot leur immaturité était totale. Si je pense en termes de réincarnation, tout ne se développe pas en même temps et du point de vue de leur créateur, ils ont pu être nécessaires. Leur existence, certaine parce qu’attestée par des écrits différents en tous points de la planète, peut avoir été un cap. La difficulté que représente l’absence de connaissance sur les autres planètes ne permet que de faire des hypothèses.

Si je pars de Salem, j’y suis arrivée en cherchant une explication logique à une intensité émotionnelle et une durée de harcèlement qui m’étaient impensables, et font partie des caractéristiques de Rothschild. Pour moi, il n’était pas concevable de maintenir cette violence. Pour lui, il était impossible de réviser son projet, et il ne l’a pas changé d’un pouce depuis qu’il a piraté mes données sur la réincarnation. Il se caractérise par le refus de toute mise à jour, de toute prise en compte d’élément nouveau, considérant par principe que dès qu’il en paraît un, la seule possibilité est de s’en emparer et de le manipuler pour le contrôler en totalité. La logique que j’ai trouvée à Salem est un point de départ, une explication. OK, cet homme a vécu ce trauma émotionnel qui explique l’évolution de la planète depuis. À côté de ça, je ne cesse d’insister sur le fait que cette identification était écrite et existait indépendamment de toute action de ma part, la seule marge de manœuvre que j’ai eu concernant son identification. Tout était en place pour que je le voie. Je pense que ça a dû arriver à d’autres qui sont passé à côté, et il suffit de peu. J’aurais retravaillé ou établi une relation privilégiée, je pouvais ne rien voir. Une fois vu, la logique est incontournable, elle nous montre que nos actes ont des conséquences et que nous avons deux niveaux de responsabilité, individuelle et collective. À Salem, la responsabilité collective primait. Aucune personne seule n’aurait pu déclencher ce qui s’est produit. Aujourd’hui, Giles Corey, dans ses différentes incarnations jusqu’à l’actuelle, en temps qu’Evelyn de Rothschild, est responsable de tout.

Quelle peut être l’intention de l’intelligence à l’oeuvre, si ce n’est de mobiliser l’ensemble, de lui rappeler sa responsabilité collective ? Il n’est pas plausible que ce qui s’est déroulé n’ait pas été voulu, anticipé. Je le perçois comme une confrontation directe, explicite. Ou il y a une réaction ou c’est la fin de cette planète, à terme, la folie étant qu’aussi bien les habitants des autres planètes sont maintenant développés au plan éthique, ce que nous ne sommes déjà plus. Le niveau moyen de l’éthique, sur la planète terre, non en apparence, mais en réalité, est à moins l’infini, il n’y en a aucune. La régression n’a cessé de s’inscrire depuis Salem. Une personne en est responsable, et est déterminée à ne jamais l’assumer. Les autres existent, et jusqu’à présent ont failli. Je suis littéralement ahurie de ce qu’il a été possible de me faire subir sans rencontrer une seule opposition depuis juin 1990, ce qui me fait dire qu’il n’y a plus d’autorité saine depuis cette date au minimum, que toute présentation de quelque autorité que ce soit sous des traits valorisants depuis n’est qu’imposture. Elles sont couchées, littéralement. Valident l’inacceptable, le summum ayant été atteint avec cette curatelle de 2003. La question qui s’impose est de savoir ce qui va être privilégié maintenant, sachant qu’il suffisait que je me suicide ou qu’on me bute pour que toute opposition devienne concrètement impossible, ce qui ne pouvait qu’être connu. Je pars donc du principe que cet anéantissement de la planète Terre a été considéré comme inéluctable par toute personne informée. On ne peut pas me prétendre qu’il y a chez Rothschild la moindre intelligence humaine, il a démontré qu’elle n’existait pas. Lui donner les clés ou se tirer une balle dans la tête est équivalent.

Tu as manifesté par tous les moyens accessibles être opposé à cette évolution, déterminé à tout mettre en œuvre pour qu’un changement soit opéré, mais il t’a ligoté. Notre binôme est très étonnant, existe, est stable, empêché à ce jour d’aboutir. Une prise de conscience qui n’aurait pas eu lieu jusque là est-elle possible ? C’est la seule chose qui peut nous permettre d’éviter l’anéantissement, et je pèse mes mots. Si elle existe, rouvrir le dossier de ma sœur Guizard peut immédiatement permettre de bloquer l’escalade dans la pathologie. Ce dossier est français. Sa réouverture suppose donc opposition interne à Macron qui a multiplié les actes pour empêcher tout changement depuis que Rothschild l’a imposé à l’Elysée. Elle peut être obtenue par intervention extérieure, d’actionnaires Microsoft par exemple, ou de toute autre personne qui, concernée, est déterminée à s’impliquer. Mon étonnement tient au fait que je semble seule à pouvoir agir. J’ai eu quantité d’AR de lecture de mes mails évoquant Mauro Biglino, et il est fondamental. Tu sembles le connaître, et ne pas pouvoir, toi, communiquer ses écrits, là où il suffit que tu mettes un livre en avant pour que les ventes se multiplient.

J’en reviens régulièrement à la question de savoir ce qui empêche toute évolution, et à la difficulté à identifier qui peut agir. Cette nuit, cherchant une nouvelle fois à le faire par des tests, il a semblé que William McNabb, en tant que CEO de Vanguard, premier actionnaire institutionnel de Microsoft, le pouvait. J’ai donc préparé un mail, et là où j’avais reçu 88 AR de lecture des mails sur Mauro Biglino, depuis cet instant, avant même l’envoi du mail, les AR de non lecture ont commencé à être envoyés. J’en suis à 134, deux seulement ayant été envoyés vendredi. Sinon, ils ont tous été envoyés à partir de 6h09, mon premier mail étant parti à 6h24. Les envois ont donc commencé pendant que je rédigeais ce mail, du fait du contrôle constant qui existe sur mon ordinateur. Pendant que je t’écris, je vois du coin de l’oeil sur le rebord de mon balcon un mouvement, ce qui arrive quand la voisine du dessus secoue ses tapis, me balance ses détritus, le dernier en date étant une poignée de cheveux. Je regarde, et vois un fascicule dont le vent fait tourner les pages, qui n’a pu qu’être déposé intentionnellement par mon voisin immédiat :

publicité macron aux frais de... info non précisée 16062018 couv publicité macron aux frais de... info non précisée 16062018 4° de couv

ça relève de la provocation directe. Il est bien évident que je suis la dernière susceptible de rejoindre Macron, et que je ne le ferai pas. Le langage, cependant est inchangé, mon abruti de voisin chantant encore la Marseillaise quand j’envoie des mails, y compris en pleine nuit. Il insiste en ce moment. L’intrusion est sans limite, délibérée, ouverte. Qui paie ce fascicule de 25 pages quand on sait les anomalies des comptes de campagne de Macron ? La dictature, en France, existe dans les faits, aujourd’hui. On n’en est plus au constat de Danielle Mitterrand que La démocratie n’existe ni aux USA, ni en France. Elle l’a fait en novembre 2011, alors que je venais d’identifier Salem.

Depuis, à mes yeux, les seuls changements concrets observables, et de ce fait possibles à documenter, concernent les éléments qui me sont accessibles, ont fait l’objet de mails ou de lettres que je t’ai écrites, et dans ces éléments, le plus important me semble être Mauro Biglino. Il y a eu certes des décisions obtenues de la CPI. Je les considère comme des décisions d’apparence, prises pour sauver la face, mais qui n’ont permis aucun changement concret. Il y avait depuis 2016 minimum la possibilité d’utiliser la curatelle pour mettre les choses à plat. Ça n’a pas été fait. Il y a maintenant l’incarcération de ma sœur Guizard, la demande de réouverture de son dossier que j’ai faite. Elle peut suffire à changer la donne, pourvu qu’elle soit suivie d’effets. Si les écrits de Mauro Biglino pouvaient permettre ce sursaut, alors on peut tout espérer. Sans ça, à cette heure, je ne vois pas. L’illégalité est tolérée dans une mesure impensable, et incompréhensible. Que pourrait Rothschild face à une réaction de corps, face à des magistrats qui se solidariseraient pour exiger que son emprise cesse ? Je me trompe peut-être, mais tant qu’il n’y a pas de changement concret, tant que tu ne me contactes pas, et ne reprends pas ta place à la tête de Microsoft, on est dans la dictature, et le dictateur est l’homme le moins évolué de cette planète, aucune valeur humaine n’étant illustrée par un seul de ses actes. Il serait temps de s’en rendre compte.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 456

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher