Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 619

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 619

septembre 8, 2018 par Nicole Guihaumé

ovadia yosef gentiles exist only to serve jews

Mon cher Bill,

La licra et ses abus doivent être dénoncés, je te l’écrivais hier, en revenant à la plainte abusive qu’elle a déposée contre moi en 2015, il y a trois ans. La violence que je subissais alors était impensable, avec utilisation de mes aînés pour me manipuler. Je n’ai pas oublié la tension, ici, quand les OPJ sont passés les 9 et 17 avril, que je n’ai pas ouvert ma porte. C’était insensé. Venir sonner vingt minutes d’affilée chez un particulier comme ça, alors que le casier judiciaire est vierge, qu’il n’y a aucun fondement, signe un contrôle total des institutions, qui ne peut que mettre en danger le pays.

Au delà de ça, la collection d’affronts que mon pays t’a fait est stupéfiante. Tu manifestais des sentiments pour moi que tu ne pouvais vivre, du fait d’une curatelle abusive qui a été décidée dans mon dos, en 2003, ce qui, en soi, est révoltant, et je demandais à te voir. Première plainte, en 2014, convocation envoyée le lendemain de ma première plainte FBI contre Satya Nadella. Audition le 7 août, et là, manipulations écoeurante de l’OPJ déterminé à obtenir ma signature sur un Procès Verbal sur lequel il voulait écrire que je t’accusais de me harceler, ce qui était faux. La violence morale était indéniable. Je n’étais là que pour signer ce qu’il voulait. L’après midi, deux choses :

  • à 14h33, j’ai demandé la protection de l’Amérique à Obama qui s’est bien gardé de me l’accorder, avant de contraindre les juges de Seattle à instruire une plainte évidemment abusive que ma sœur Guizard a déposée contre toi, prétendant, elle, après et en dépit de 19 ans de rupture de contact, que tu me harcèlerais,
  • à 16h29, j’ai reçu un mail linkedin de ma sœur Chantal Bourdarot me demandant de me joindre à son réseau. Je n’ai plus de relation avec elle depuis août 1997, et en octobre 2011, elle me traitait de cas psychiatrique quand je l’appelais à la demande de maman.

Je n’ai pas eu de nouvelles de cette première plainte jusqu’au crash Germanwings. Tout décembre a été difficile, ce qui ne s’est arrêté que le 24, quand j’ai enfin compris qu’il était tenté d’obtenir que tu m’accuses de te harceler, y compris en faisant pression sur tes enfants pour qu’ils te demandent de le faire. Le propos était ensuite de te tuer et de m’accuser d’avoir provoqué ton suicide en te harcelant. Je n’ai compris que cette année que tout ça se passait dans le cadre de la plainte abusive évoquée. France et Etats-Unis, par leurs présidents, Hollande et Obama, imposaient à la justice l’examen d’une plainte déposée par ma sœur alors que nous ne nous voyions plus depuis 1995, ce que les deux savaient parfaitement. Ces trois plaintes FBI ont permis que les violences s’arrêtent, mais n’ont pas empêché l’attaque de Charlie, en janvier :

I1410101823255041 Melinda Gates, BMGF

I1412190909529152 Fred Bonner Seattle Judge

I1412141630261711 Barack Obama-1

Janvier 2015 m’a été très dur, le niveau d’alerte chez moi m’étant incompréhensible. J’ai arrêté le 27 janvier d’envoyer des mails. La crainte d’être piégée, quand on n’a pas de repères, peut être énorme. En février, j’ai mis en ligne à mesure que je l’écrivais, un texte intitulé «Mort d’un criminel» que Macron semble avoir utilisé pour justifier les crimes commis.

Le 9 mars, le crash Dropped, avec les morts de Florence Arthaud et Camille Muffat qui étaient chacune née comme toi un 28 octobre, ce sur quoi Le Point insistait en titrant La malédiction du 28 octobre, ne pouvait que me confirmer qu’il y avait un sérieux problème. Le 24 mars, le crash Germanwings me le confirmait une nouvelle fois, et je complétais le 25 une plainte FBI que j’avais contre le psychiatre Jacques-Antoine Malarewicz. Ce complément était immédiatement dupliqué à la même seconde, ce qui ne pouvait venir que de toi, mais que je n’ai vu que le 10 juin. Trois heures plus tard, je recevais une convocation pour une expertise psychiatrique, présentée comme motivée par mon audition du 7 août 2014, fondée, elle, sur cette seule note de blog. Je l’ai refusée par retour de mail, suivant les signes qui m’étaient adressés, à mesure que je répondais. De cet instant jusqu’à la fin 2015, minimum, en fait bien au-delà, mais de façon moindre, les alertes à mon domicile se sont multipliées. Ça n’a pas arrêté. Les 9 et 17 avril, sonneries insensées à ma porte, en même temps qu’appels sur mon fixe et mon portable, alors que je t’envoyais, en même temps qu’à Obama, notamment, des mails pour alerter. Un message indiquait la police judiciaire, et vues l’audition du 7 août 2014, la convocation du 25 mars, je n’avais aucune confiance, n’ai pas ouvert. Celui qui sonnait ne pouvait que savoir que je vous écrivais pendant qu’il le faisait. J’ai ensuite reçu le 5 mai une convocation pour une audition PJ, pour la plainte de la Licra, audition qui semblait à haut risque, tout indiquait qu’il fallait surtout ne pas y aller seule, donc trouver un avocat.

J’ai décalé la date qui était fixée au 18 mai, ayant du mal à trouver. L’audition a eu lieu le 8 juin, et j’ai reçu la veille ce mail de Facebook me demandant si je connaissais Brigitte Guizard, homonyme de ma sœur avocate, tandis qu’un ancien ami qui avait omis de répondre à ma demande de présence me souhaitait le jour même bon courage avec LES avocats. J’étais accompagnée par Maître Lebriquir dont la facture permet d’évaluer la durée de l’échange, sachant que pendant cette audition, je me suis vu imposer l’entretien avec l’expert, entretien qui a uniquement abordé des données formelles, a permis rédaction de ce torchon. Le 10, je découvrais la duplication de mon complément de plainte Malarewicz, t’envoyais un mail en même temps qu’à la licra, aux procureurs chargés du crash Germanwings, notamment, puis en envoyais un autre à François Falletti, procureur général à qui la demande d’aide et la demande d’intervention que j’avais adressées à Madame Taubira avaient été transmises. Le 30 juin 2015, il était tenté d’ouvrir ma porte, en même temps que j’avais une coupure internet.

J’ai fait une requête en nullité, envoyée en recommandé le 26 juillet, complétée le 28. Elle a été rejetée sans examen d’un seul moyen le 31 mars 2016. Le 12 décembre, une ordonnance de non lieu pour prétendue irresponsabilité pénale a été prononcée, ce qui était le but depuis le début. Comment se fait-il que près de deux ans plus tard, je reçois encore des AR de diplomates, procureurs, magistrats, élus, journalistes, quand leurs adresses ne sont pas bloquées ? Voilà les notes incriminées, et au passage, ce mail resté sans réponse adressé le 25 avril 2015 à Patrick Clervoy, psychiatre auteur de L’effet Lucifer, qui traite des bourreaux ordinaires, cet autre, à Antoine Pelissolo, après l’audition du 8 juin, lui demandant un rendez-vous :

La criminalité juive – Le blog de Nicole 1910

La culpabilité juive – Le blog de Nicole 1910

La torture morale pratiquée par les Juifs – Le blog de Nicole 1910

En complément, le mail les indiquant, et les articles mis en lien. Je t’avoue que je ne relis pas. J’ai des nausées.

Mail indiquant les notes

N105GT GA Telesis Boeing 777-2H6(ER) – cn 28416 _ ln 155 – Planespotters rejet CEDH plus confirmation harcèlement

Solid Indication Suggests Airplane of Flight MH370 Was Intercepted During Nuclear Security Summit in the Netherlands _ 4KEY

A Tiny Microchip Was The Likely Motive For Pentagon Hijack Of MH370 Demande CPI sur MH370

Il me manquait une note dont je n’avais pas fait de PDF, j’en ai fait une copie à partir du dossier reçu :

Harcèlement révélateur de la folie de la culture juive 26102014

Je ne peux pas relire, tant ça me fait violence. Mon blog sur lequel ont été prises ces notes avait été fermé le 24 décembre 2014, juste après envoi des trois plaintes FBI évoquées contre Barack Obama, Melinda Gates, et le juge Fred Bonner. Je ne sais voir cette histoire qu’abjecte, révoltante. Je subissais, et tu ne pouvais que subir en écho. Je n’avais pas les moyens de comprendre, t’envoyais parfois des mails incendiaires, quand je n’en pouvais plus, mails utilisés contre toi par ma sœur, utilisant sa curatelle ordurière. Il manque des éléments, je le sais. Par exemple, on m’a imputé la mise en ligne sous pseudo Arsène Youpin de la vidéo la France juive en 2014, alors que je n’avais fait que la citer, ce qui paraît évident à la lecture de la note incriminée. Je n’ai rien à voir avec le compte Arsène Youpin, qui, pour parenthèse, existe toujours. La vidéo critiquée aussi, avec juste un besoin de confirmer qu’on veut la voir. Elle a donc été utilisée pour me condamner, ce qui permettait ensuite de prononcer un non lieu pour irresponsabilité, mais elle est, bien que condamnable, toujours en ligne. Comprendre l’erreur.

Cette lettre est peut-être celle que j’ai eu le plus de mal à t’écrire, à cause des nausées provoquées, et de la conscience que m’avoir exposée à ces violences délirantes, employant la force publique, ne semble poser aucun problème à ceux qui l’ont fait. Talmud oblige, ils entendent que ces faits ne soient jamais dénoncés. Que subira le suivant, si je me tais ?

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 619

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher