Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 643

0

décembre 4, 2018 par Nicole Guihaumé

collage 639 400

Mon cher Bill,

Aucune amélioration en vue en ce qui concerne nos deux situations. Un constat une nouvelle fois s’impose aujourd’hui : la communauté juive, dont l’histoire me semble schématisée par le GIF régulièrement mis en ligne :

ExpulsionAnimatedJew

a le pouvoir de te bloquer, le fait à la demande de Simon-Daniel Kipman, déterminé à ne jamais rendre compte. Ça va jusqu’à exposer ce pays aux Gilets Jaunes, les manifestations ayant été déclenchées par lui. Si je me recule et observe ça, je ne peux que voir que jusqu’à cet aspect l’intervention d’une intelligence supérieure déterminée à régler le problème qu’énonce mon GIF est pensable. Ce qui ne pouvait, jusque là, être dénoncé sans se faire accuser d’antisémitisme devient de plus en plus apparent, désorganise la vie politique et sociale française.

Qui est Simon-Daniel Kipman ? Une grenouille qui a voulu se faire aussi grosse que le bœuf et illustre depuis 28 ans la folie qu’il y a à attendre de l’autre qu’il fasse ce qu’on dit, mais pas ce qu’on fait. Il ne pourrait pas être plus imposteur qu’il l’est, psychiatre, psychanalyste, censé, par ses interventions, faciliter la vie des personnes qui lui demandent son aide, et ayant choisi d’en utiliser une pour en tirer des bénéfices personnels. Refusant toute mise en cause, alors que les fautes commises sont indéniables, en elles-mêmes et au-delà, quand se pose la question de la légitimité. Se permettre de poser un acte dont il est évident qu’il aura des conséquences impossibles à prévoir dans la vie professionnelle et affective d’une ancienne patiente, sans l’en informer, est une faute professionnelle évidente, mais le propos serait de prétendre que les enjeux l’auraient justifié, d’où la question de la légitimité. Elle est inexistante. Rien ne lui permettait d’intervenir, c’est juste insoutenable.

Il l’a fait en lien direct avec Evelyn de Rothschild, dans un projet partagé d’emprise. Tu étais visé depuis longtemps, et j’imagine que c’était largement connu. Que Vergnes le contacte a pu lui sembler être une bonne aubaine, l’occasion de prendre une place qu’il n’avait pas, et n’aurait pas pu obtenir autrement. Ce qui est étonnant est que si la motivation énoncée pouvait tromper en juin 1990, alors que je travaillais, les dégâts dans ma vie ont rapidement été manifestes, et je ne vois pas comment, dès 1993, on aurait pu continuer à soutenir que j’aurais été trop forte en gueule. J’étais épuisée, paraissais peu, de mémoire, ne comprenais pas ce qui m’arrivait et n’en avais pas les moyens. Le licenciement subi pour m’inciter à le recontacter pour régler les difficultés provoquées ou à contacter Michel Lacombe, avait réveillé de vieux traumatismes et je n’étais pas outillée pour y faire face. J’ai eu beau chercher activement de l’aide, ce n’est qu’en 2005 que j’ai pu, en demandant l’acte de décès de mon voisin de palier, comprendre ce qui m’était arrivé. Treize ans plus tard. Depuis le début, le schéma n’a pas changé, est d’une rigidité confondante. Il ne pourrait pas avoir tort. Comment une personne prétendument trop forte en gueule pourrait subir le chômage et la longue maladie que j’ai subies ? Je ne vois pas.

Encore une fois, si j’essayais de me définir par ce qui a été saillant dans les 59 ans que j’ai vécus jusque là, mon besoin de comprendre est central, m’a été difficile à vivre parce que mes aînés ne le supportaient pas, ne le partageant pas. J’ai été confrontée, avant mes six ans, et le suicide de mon voisin de palier, le 6 juin 1966, l’a comme enfermé dans ma mémoire, à des violences qui ont inscrit ce besoin de comprendre, étant illisibles pour la petite fille que j’étais, sans cesse confrontée à la question de savoir pourquoi personne ne me défendait, pourquoi personne ne mesurait que ce qui m’était fait était insoutenable. J’ai été remarquée très jeune pour ce qu’on qualifiait de qualités d’expression, à l’oral comme à l’écrit. On m’a toujours dite affirmée, aussi. Derrière ces caractéristiques, premier, mon besoin de comprendre et de formuler. Par ailleurs, j’ai toujours eu, je crois, un franc goût de vivre. La fatigue subie entre 1993 et mon traitement anti-tuberculeux ne reprenait pas une fragilité qu’on aurait pu attribuer à mon tempérament, a disparu à la fin de mon traitement. Je l’ai subie toutes ces années, et elle a provoqué le long chômage dont je ne suis jamais sortie, le harcèlement que je subissais m’en empêchant.

Or tout a été pensé en m’évacuant, soit en me poussant au suicide, et aucune violence qu’il était possible de perpétrer sans agression physique ne m’a été épargnée, soit en attendant, j’imagine, que je retravaille, ce qui était compromis avec les violences en question. Je ne vois pas un seul changement, durant toutes ces années, quant à la stratégie employée, si on peut parler de stratégie. Deux aspects sont caractéristiques : le refus de toute énonciation directe et la contrainte, celle-ci ne reculant devant rien, si je pense au 9/11. Qui décide ? Evelyn de Rothschild, certes, mais si Kipman lâchait, il ne pourrait rien, se trouverait devant le fait accompli. Il en est de même si ma sœur, ou Attali, décidait de lâcher. Il y a quatre personnes qui bloquent tout : Evelyn de Rothschild, Kipman, ma sœur, Attali, convaincus, tous les quatre, de parvenir à s’imposer, à terme. Mettons qu’ils y parviennent, ce qui s’est passé jusque là pourrait-il s’effacer ? C’est à tout le moins difficile à croire. Ça les met en position suspecte, les expose à une méfiance face à eux, renforçant leur besoin de manipuler. Ils ne pourraient, en ce sens, plus agir que par contrainte. Evelyn de Rothschild est en fin de vie, ne devrait pas voir le printemps, Attali a 75 ans, Kipman en a bien 80 -Il a eu son doctorat de médecine en 1963-. Ma sœur en a 64. Les générations qui nous succèdent subissent de plein fouet les diktats de personnes qui ont toutes plus de 60 ans, trois en ayant plus de 75. On ne fait pas plus obscène et plus inconséquent.

On pourra certes dire que j’en ai 59, et toi 63. Mets, maintenant, que je cède à tout. Contacte ma sœur Guizard dans le but de me soumettre à leurs conditions qui sont limpides : affirmer que Kipman aurait eu raison, supplier de te rencontrer, et pour l’obtenir, accepter qu’ils interviennent dans les recherches permises par mon brevet. Sans compter que ce serait t’imposer de maintenir un lien avec elle, et ne pas pouvoir éviter, moi, d’en rétablir avec mes quatre aînés, leurs familles. Je ne crois pas me tromper en avançant qu’à ces conditions, si je mets le curseur au maximum, que nous nous plaisions, et décidions de refaire nos vies ensemble, ce serait possible. Ça reviendrait à poser des actes qui ne pourraient qu’avoir des conséquences imprévisibles, possiblement irréversibles. Le but est de changer la narration, et pas seulement à mon niveau, mais de façon générale, d’annuler tout ce que ce harcèlement a exposé, de soutenir, une nouvelle fois, que la communauté juive serait victime, là où elle est agresseur, et de lui donner les moyens de manipuler toutes les recherches sur la réincarnation. C’est le loup dans la bergerie. Par ailleurs, si j’en reviens à la légitimité, il n’y en a aucune. La règle de droit est évacuée, nous sommes, toi et moi, en position de soumission, voire de sacrifice. C’est inacceptable, et si j’en reviens à mon sentiment que ce harcèlement a une fonction, qu’il vise à exposer un problème qui a traversé les siècles sans être solutionné, et à y mettre un terme, ça exclue toute solution, renforce ledit problème, acceptant de donner ce qui ressemble à s’y méprendre à une prime au crime.

Je ne le validerai pas, consciente, cela étant, que ça va rajouter des mois aux difficultés rencontrées. Quand obtiendrons-nous solution, je l’ignore. Mon sentiment est que c’est une question de temps et que l’architecture de ce harcèlement ne trouve sa cohérence qu’avec une solution qui respecte la règle de droit. Quelles conséquences pour Evelyn de Rothschild, Attali, Kipman, ma sœur ? Il me semble que les âges des trois premiers indiquent qu’elles sont dérisoires. Il y a, certes, les possibilités de manipulations génétiques de Nibiru ou autres. Tout ça me semble très compromis, aujourd’hui. Il y a une question d’image, voire de prestige. Mettons qu’Attali et Kipman aient encore 20 ans à vivre. Il est peu probable qu’ils connaissent la prison, pourtant légitime. Ils risquent tout au plus de se voir exposés, de perdre tout pouvoir d’intervention dans la vie politique et sociale. Pas plus, il me semble. Je ne crois pas, du fait des responsabilités multiples, qu’ils puissent être pécuniairement condamnés. Par contre, ils sont exclus des recherches que permet mon brevet. Confrontés à cette réalité qu’en dépit de leur arrogance, et des moyens d’information qu’ils avaient, ils n’ont pas su identifier Salem. Confrontés, aussi, à la règle de droit. Ils n’en ont aucun sur mon brevet, visent à en usurper. Question image, on fait mieux. Ma sœur serait, dans cette logique, au cœur de tout, étant la plus jeune. Son orgueil était remarqué quand elle était jeune. De mémoire, elle était la seule des cinq dans ce cas. Ce qui s’est passé avec toi est un camouflet comme je ne peux en imaginer de pire. Au-delà de cet aspect, lâcher est le seul moyen pour elle et sa famille de refaire leur vie sur des bases saines qu’ils choisiraient, eux.

Cet aspect me trouble depuis des mois, m’étant incompréhensible. En toutes choses, mon raisonnement, à moi qui me suis si peu déplacée ces dernières années, est que la terre est vaste. Rien n’oblige personne, dans l’absolu, à rester physiquement ou symboliquement à un endroit qui lui est inconfortable. Le choix de changer radicalement doit pouvoir être envisagé. Elle est à l’âge de la retraite. Il me semble peu probable, au vu de ses SMS, qu’elle travaille encore. Je ne crois pas qu’elle ait de souci matériel, et ses enfants ont chacun une profession. Que gagnent-ils dans cet agacement permanent ? Je ne vois pas, seul le déshonneur me semble présent, et plus qu’inscrit, il structure leurs vies, les empêchent de s’organiser en dehors de lui. Mets que demain je te voie, sans la voir, elle, et que tu réussisses à mettre un terme à tes relations à elle. Ils peuvent repartir sur d’autres bases, comme c’était déjà possible en 1999. Mon étonnement est là : pourquoi cet acharnement à s’imposer auprès de quelqu’un qui vous rejette, et a des raisons de le faire ? Elle a, à l’évidence, des relations, avec toute la mafia juive. Ces relations peuvent-elles être confortables, alors qu’elle est en position de l’avoir foutue dans la merde ? J’ai du mal à penser que ça ne lui soit pas renvoyé. Elle ne te séduisait pas, rien n’arrivait. On peut faire plus agréable comme relations, dans lesquelles elle est redevable de comptes et de dédommagement.

J’en reviens toujours à ce constat que le refus de toute énonciation se paie. Un bilan serait précisément fait des avantages et des pertes qu’implique chaque choix, en prenant soin de noter les risques encourus en cas d’échec d’une nouvelle manœuvre, tout s’arrêterait, personne n’ayant, à mes yeux, intérêt à ce qui se passe. Ultimement, ce qui est évité est ce constat. Pourquoi toutes ces années, à quoi ont-elles servi, à qui ont-elles apporté quoi ? Pour moi, il n’y a qu’un apport : avoir permis d’exposer l’emprise exercée et ses conséquences désastreuses pour tous. Qu’un psychiatre refuse à ce point le principe de réalité est alarmant. À partir de là, que peut-il se passer de mieux ? Une nouvelle fois, j’en reviens à ma certitude que comprendre ce qui se joue est le plus important. Si mon GIF est exact, arrêter maintenant permettrait d’éviter des conséquences dont nul ne peut imaginer ce qu’elles seraient, mais le mouvement des gilets jaunes donne un aperçu, ici bas. Par ailleurs, il y a eu le déluge. Il suffit de prendre chaque année écoulée depuis le dépôt de mon référé en avril 2010, et de dresser un bilan. Je ne vois pas d’acquis du côté de tes agresseurs. Ils ont maintenu le blocage du contact, mais ont été largement exposés, et si je me demande ce qu’il en est, là où les personnes qui font une NDE/EMI accèdent, ils ont aggravé leur cas en multipliant les abus, alors que les faits étaient de plus en plus clairement énoncés par mes blogs et mes mails, mes plaintes aussi. Si on prend le bilan de chaque année, ils ont été un peu plus exposés à mesure. Le sont au niveau de toutes les autorités, tant par les actes posés que par l’incapacité à en anticiper les conséquences dommageables. 2019 ne pourrait qu’ajouter à cette exposition. Jusque là, je pense qu’il n’y a même pas eu de prise en compte consciente, ni de décision, le propos ayant toujours été de te contraindre. Il me semble plus que temps pour eux de se demander s’ils en ont les moyens, et d’observer où ça les a menés jusque là, qui tient dans cette présentation des origines de la crise que nous traversons :

Pike Three world wars :

The secret history of the 19th century International Bearer Bond Market :

Israel le plus grand casse du siècle :

Israël, le plus grand casse du siècle

https://www.youtube.com/watch?v=EndbPGr2iRM

Rothschild TRILLIONS Quantified :

15 Things You Didn’t Know About The Rothschild Family :

Secrets of Rothschild Family Fortune +$500 Trillion Documentary :

$500 Trillion! And Not On Forbes Richest People List? The Rothschilds :

Rothschild, le baron de Sheytan

Le règne de la minorité juive :

Discrimination à france inter :

Le lien entre la France et la Torah :

LA FRANCE DÉCLENCHE LA GEOULA :

La délivrance viendra de France :

Les faces cachées de la France :

Le lien entre la France et la délivrance finale :

Israel did it :

http://northerntruthseeker.blogspot.fr/2010/09/israel-did-9-11-all-proof-in-world.html

Missing links :

Alan Sabrosky sur le 9/11 :

L’assassinat du juge Thomas Cane Wales, un mois après le 9/11 :

http://mybigfatanti-zionistlife.blogspot.fr/2014/09/9-11-flight-77-plane-debris-and-murder.html

L’utilisation de Fusion froide, le 11 septembre 2001, présentée par Judy Wood :

11 rabbins qui affirment que la guerre entre Occident et Israël permettra le triomphe d’Israël :

Zamir Cohen sur l’élection de Donald Trump

La manipulation de la NDE de Natan pour qu’il annonce une guerre imminente qui fera des millions de morts, affirme que Yosef Ovadia dirigerait un tribunal de l’au-delà…:

L’analyse du non verbal de la présentation de Natan par Susan Constantine qui insiste sur les questions du rabbin :

Manipulation sioniste du MH370 : https://nodisinfo.com/mossad-clique-busted-in-malaysian-airlines-hoax/,

Le 28 octobre, date de naissance de Florence Arthaud et Camille Muffat, décédées le 8 mars 2015 :

http://www.lepoint.fr/sport/florence-arthaud-camille-muffat-la-malediction-du-28-octobre-10-03-2015-1911702_26.php

Crash Germanwings, ni le suicide ni l’accident ne sont crédibles : http://www.veteranstoday.com/2015/03/26/this-crash-is-in-no-way-manner-nor-form-a-credible-accident-or-suicide/

Attali, le peuple juif :

Attali, conversations d’avenir, Jérusalem capitale du nouvel ordre mondial :

En complément, les lettres que je t’ai écrites sur mon blog bgc3.fr, miroir de ton bgc3.com, censuré par Ikoula, mon hébergeur, depuis le 28 novembre 2018.

Tu pourrais aider ma soeur à comprendre qu’elle n’a rien à gagner à maintenir les condamnations et l’interdiction de diriger Microsoft qu’elle a obtenues, tout s’arrêterait, au bénéfice de tous, il me semble. Je te demande de le faire. Les dégâts impliqués par toute prolongation imposent renoncement à plainte contre elle.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


0 commentaire »

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher