Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 644

0

décembre 4, 2018 par Nicole Guihaumé

collage 04122018

Mon cher Bill,

Je souffre de ne rien pouvoir vérifier, tu le sais. Autant entreprendre les recherches évoquées sur la réincarnation me tient à cœur, autant je me fiche de mes précédentes incarnations à un niveau d’apparence. Seuls le sens et l’exactitude me mènent. Hier, troublée du fait que je ne peux isoler ma sœur Guizard pour identifier quoi que ce soit, du fait qu’elle est indissociable de mes autres aînés ou du gang qu’elle a rejoint, je me demandais ce qui pouvait avoir provoqué pareille usine à gaz. J’ai repris la lecture de «Edgar Cayce’s story of Jesus», sachant qu’ayant très peu de temps disponible, je prends volontiers des pages au hasard. Là, j’ai regardé la table des matières pour voir ce qui était écrit autour de la crucifixion, et j’ai pu voir que la série de lectures 295 portait sur une femme présentée comme ayant été Marie-Madeleine, ce que j’ai apprécié, du fait que j’avais enfin des éléments concrets. La femme en question est décédée le 12 novembre 1987. Je ne peux, donc, si je me fie à ces lectures, avoir été Marie-Madeleine.

Quoi qu’il en soit, jusque là, et depuis octobre 2011, ce qui m’a menée est l’observation de relations, aucunement des aspects individuels. J’ai cherché une mort, donc une personne, mais pour les difficultés relationnelles que cette mort pouvait avoir inscrites. Pour moi, la précision, l’exactitude sont impératives, donc j’avance jusqu’à trouver un nouvel élément qui confirme ou infirme et sans avoir d’actions. Je vivrais sans aucune difficulté d’avoir été durant toutes mes précédentes incarnations une citoyenne lambda, perdue dans la masse. Marie-Madeleine, en 295, était secrétaire, protestante, après avoir été juive. Donc pour moi, il est acquis que prendre la réincarnation comme un moyen de valorisation serait une erreur absolue. Nous nous incarnons dans le contexte et avec les personnes qui nous permettent de modifier ce qui a besoin de l’être ou d’ancrer davantage ce qui est central.

Je pense souvent à ces quinze dernières années, depuis que Michel est décédé. Elles ont été entièrement organisées autour de toi. Par ailleurs, 8 ans après ce décès, j’ai identifié Salem, et si je me fie aux convoitises que suscite mon brevet, cette identification qui, à mon avis, aurait eu lieu en 1990, si Kipman était resté à sa place, était nécessaire et est prometteuse pour autant que les recherches qu’elle permet soient correctement entreprises. Elle est sans équivalent. En ce sens, que le lien entre toi et moi ait été maintenu de 2003 à 2011 est bénéfique. Je ne peux pas douter de ce que son maintien de 2011 à ce qu’il aboutisse enfin ait été souhaitable. Sans lui, l’usage fait de mon brevet serait catastrophique, et ne pourrait mener qu’à une réédition du déluge, quant à ça, je n’ai aucun doute. Cela posé, j’ai pu vivre ces 15 années de vie si particulières, entièrement organisées autour de toi, et je ne sais les penser qu’en relation à de précédents échanges qui en ont inscrit la possibilité. Ce lien ne saurait être plus singulier.

Si je tente de le formuler, ce qui m’étonne le plus est ce que j’observe de toi vers moi. Tu agis comme si tu me connaissais autant qu’il est possible de le faire, et tu en as les moyens, mais tu n’es pas le seul à les avoir. Tu ne mets pas de limite à tes demandes, et les exprime depuis ce que je perçois comme une totale confiance. De toi vers moi, la reconnaissance d’un passé partagé, la reprise d’un lien qui t’a été cher, me semblent plus que plausibles. Si je réfléchis concrètement, ce qui existe aussi, tu t’es fait piéger d’une façon révoltante, et j’étais la seule à pouvoir t’aider à en sortir. Encore une fois, pour choisir de tenter de l’obtenir, il fallait que tu aies confiance. Mets que j’aie choisi de me rapprocher de ma sœur et de t’assigner. Là, la catastrophe était sans commune mesure à ce qu’elle pouvait être ma sœur seule agissant contre toi. Je me trouve donc avec ce sentiment d’exister pour toi depuis très longtemps, et par ailleurs, je peux vivre ce que je vis, dont les modalités me sont pourtant insupportables. Ça ne me semble aucunement gagné. Je ne suis pas sûre qu’une autre, dans la même situation, le pourrait. Je me demande donc si je ne retrouve pas quelque chose de déjà expérimenté, possiblement avec toi. Quant à savoir quoi et quand, j’ai pensé Marie-Madeleine à cause de sa période vie d’ermite, et de sa vie organisée autour du Christ. Ça peut avoir été autre chose. À nous de l’identifier en précisant le plus clairement possible les caractéristiques saillantes, ce qui suppose qu’on se voie.

Pour moi, l’exactitude prime, et m’être trompée ne me pose pas de problème. C’est un terrain vierge, à défricher. Ce que je garde d’octobre 2011 est que les relations, dès l’instant où elles sont d’une intensité particulière, signalent une possible antériorité, et que la trouver suppose de préciser les caractéristiques et de chercher de quoi elles pourraient être la reprise, ou ce qui pourrait en avoir été cause. Tu sembles me faire communiquer que ma sœur voudrait démontrer qu’elle aurait été Marie-Madeleine, en dépit du fait que la femme sur laquelle porte la série de lectures 295 est décédée en 1987, tandis que Jeff Bezos aurait été le Christ. Ça la regarde. Je n’ai pas le profil à m’imposer dans la vie des autres. Je n’ai donc aucun acte à poser par rapport à ça qui la concerne, elle. Ce que je souhaite est te rencontrer et faire avec toi les recherches évoquées à partir d’un cahier des charges aussi précis et rigoureux que possible avec plusieurs étapes de validation, que ce qui est communiqué ne le soit que quand plusieurs vérifications auront été faites par des personnes différentes et qu’une présentation argumentée sera accessible. Je ne demande rien d’autre. Que ma sœur affirme avoir été Marie-Madeleine et Bezos le Christ ne me pose aucun problème dès l’instant où elle le fait indépendamment de mon brevet, sans s’y relier, et sans se relier à moi en quelque façon que ce soit. Sans que ça ne change rien à ce que j’ai pu écrire jusque là. Apparemment, elle exige, pour annuler les condamnations et l’interdiction que tu as de rediriger Microsoft que nous ne fassions pas de recherches sur le Christ et sur Marie-Madeleine. Si nous n’avons pas d’autre choix, cette limite peut être posée, sans que ça lui donne aucun droit sur mon brevet, ni n’implique aucun lien avec elle.

À toi de voir si, à partir de là, les 5 condamnations et l’interdiction que tu subis peuvent être annulées, et donc si nous pouvons nous voir enfin. Cette crise semble tout de même être à l’origine de celle des gilets jaunes dont il est tenté d’obtenir qu’ils ne manifestent pas samedi, alors que Christophe Castaner, qui le demande, connaît nécessairement cette image postée avec ce texte sur le site du Collectif Autonome des Policiers d’Ile de France le 25 novembre :

police et gilets jaunescapidf gj police

Symbolique, émanant de forces de l’ordre dans un message qui a reçu 619 commentaires, elle n’est pas passée inaperçue. Ça justifie, il me semble, le maintien des manifestations. Par ailleurs, les casseurs étaient évidemment organisés par l’état, samedi dernier. Et les forces de l’ordre le savent, ne peuvent que souffrir un peu plus de cette situation, de ce seul fait. Manifester est un droit, doit être respecter sans qu’il soit tenté d’intimider en utilisant de prétendus casseurs pour pouvoir prétendre qu’on manifesteraient à nos risques et périls. Ce jeu est par trop malsain.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole

montage 04122018


0 commentaire »

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher