Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 666

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 666

décembre 17, 2018 par Nicole Guihaumé

666

Mon cher Bill,

Tu te doutes que j’ai vu la lettre 666 se rapprocher, curieuse de ce qui se passerait au moment où je la rédigerais. La détermination à te contraindre à épouser ma sœur ne faiblit pas, utilise les moyens les plus déloyaux, du seul fait que je ne peux rien vérifier directement, mais que différents faits de ma vie confirment ce que j’énonce, ce qui n’est pas sans me troubler. Par exemple, hier, avant que je renonce à aller manifester, ma sœur m’a envoyé cet AR de lecture :

AR guizard@guizardavocats.fr 15122018 mail Guizard, les forces de l'ordre et les Gilets Jaunes n'ont pas à subir ta folie

de ce mail :

Brigitte,

Ta responsabilité dans les violences policières, et dans les violences que subissent les forces de l’ordre, me scandalise. Tu prétends que je les aurais demandées pour contraindre Bill Gates à t’épouser. Tu es peut-être ma soeur, mais j’ai interrompu toute relation avec toi depuis 1995, et t’avoir pour soeur aînée m’est un cauchemar. Non contente de m’avoir prétendue suicidaire pour rencontrer Bill Gates à ma place, en juin 1990, à la demande du docteur Simon-Daniel Kipman qui fut mon analyste de janvier 1981 à mars 1988, depuis, le carnage que tu as fait dans sa vie comme dans la mienne est effarant. Les victimes collatérales sont innombrables.

Tu as été condamnée pour ta participation au crash du mont Sainte-Odile, déjà conçu en janvier 1992 comme un chantage pour le contraindre à t’épouser, et dans tous les false flags conçus depuis dans le même but, 9/11 inclus. Tu as validé la décision de déclencher le mouvement des Gilets Jaunes pour lui en imputer la responsabilité, prétendant que je les aurais demandés, moi, toujours pour le contraindre à t’épouser, invention validée par les cabinets d’avocats Mc Guire Woods et Freshfields, prétendument mise en oeuvre par le lobby sioniste, ce qui est réel, mais pour me venger, moi, on ne fait pas plus mensonger. J’étais sur les Champs, samedi 1° et samedi 8, j’y serai demain. Je sais ce que font les gaz lacrymo, ce que fait de voir tomber non loin de soi un manifestant qui s’est pris un projectile de flashball.

Les forces de l’ordre sont épuisées, ce qui se comprend. Il y a, parmi elles, les casseurs que ton copain Macron envoie pour déstabiliser le mouvement, et le discréditer, et il y a ceux qui font leur travail sérieusement, du mieux qu’ils peuvent. Les dégâts sont effarants avec des mômes qui se sont fait éborgner, alors que pacifistes, des manifestants sans armes ni protections qui auront des séquelles à vie, tout ça parce que non contente d’être à l’origine de milliers de morts qui n’auraient pas existé sans toi, tu as la prétention de ne jamais rendre compte, de contraindre Bill Gates à t’épouser, à valider et assumer le génocide planétaire programmé par Evelyn de Rothschild.

Il y a ces délires de vie éternelle permises par les manipulations génétiques que maîtrisent les extra-terrestres, tenues secrètes pour ne bénéficier qu’aux happy few, aux 500.000.000 censés peupler la planète, une fois le carnage réalisé, il y a le projet d’Evelyn de Rothschild de se réincarner comme un fils que tu aurais avec Bill Gates, avant qu’affirmant avec mon brevet que Jeff Bezos serait le Christ réincarné et toi Marie-Madeleine, vous l’éleviez de façon à pouvoir affirmer qu’il serait le grand monarque annoncé par des prophéties depuis plus de quinze siècles. Quand je vous voyais Michel et toi, lui avait une expression face à toute joie un peu trop bruyante, tu t’en souviens sans doute. Il aurait fallu, selon lui, se mettre le cul dans la bassine d’eau froide. Il me semble que tu devrais le faire quotidiennement. En arriver à porter plainte en mon nom comme tu le fais depuis 15 ans que tu as obtenu cette curatelle délirante sur un dossier entièrement constitué de faux défie l’entendement. La dernière, si j’ai bien compris, lui impute la responsabilité des Gilets Jaunes.

Encore une fois, je ne te vois plus depuis 1995, soit 23 ans, j’ai honte d’être ta soeur, comme d’être la soeur de mes trois autres aînés, que je ne vois plus depuis 1997, qui te soutiennent, et ont, eux aussi, des milliers de morts sur ce qu’il leur reste de conscience, et je demande à tous les destinataires de ce mail de le communiquer le plus largement possible, y compris sur leurs pages Facebook, s’ils ont la liberté suffisante. Je sais qu’Attali et Netanyahu, qui n’occuperaient jamais la place qu’ils occupent l’un et l’autre sans le besoin que Kipman avait de se couvrir, ne cessent d’envoyer des menaces d’agression nucléaire aux autorités françaises pour empêcher que les monstrueuses décisions que tu as obtenues, sur l’affirmation mensongère que nous serions en contact et que Bill Gates me harcèlerait, soient annulées.

Je ne lâcherai pas, et tu peux t’attendre à tout de moi. Je considère ton attitude comme celle de mes trois autres aînés depuis juin 1990 inexcusable, je ne prétendrais jamais comme tu sembles l’espérer, que vous auriez eu raison, je pense que la taule jusqu’à la fin de vos jours, si elle n’était pas à même de vous faire revenir à la raison, aurait au moins pour effet de protéger les français de votre nuisance. Toute victime des violences policières, et tout membre des forces de l’ordre victime à l’occasion de ces manifestations est en tout premier lieu victime de toi, et je m’engage auprès d’eux à témoigner, y compris publiquement, de ta responsabilité dans ce qu’ils subissent. Je ne te couvrirai jamais. Plusieurs tentatives ont été faites pour m’imposer une autre mesure de protection qui prenne le relais de ta monstrueuse curatelle, alors que je n’en ai pas le moindre besoin. D’autres que toi qui pirates tout ce que tu peux sur mon ordinateur et dans mes dossiers en ligne peuvent consulter mon dossier ameli.fr : identifiant 2591175115438, mot de passe 75363559, et constater que les certificats bidons que tu te fais faire par des psychiatres que j’ai consultés alors que je ne comprenais rien à ce qui m’arrivait, que je n’ai pas vus depuis plus de dix ans, sont frauduleux. Je n’en consulte aucun depuis des années. Ta saloperie de curatelle a été annulée par la CPI en mai dernier.

Je sais que Christine Lagarde a envoyé son énième mail collectif, informant toutes les autorités concernées, toute la presse de ce qu’il y aurait carnage demain, en en imputant, comme d’habitude la responsabilité à Bill Gates, en prétendant, j’imagine, que je l’aurais demandé. Le jour où elle sera confrontée, on respirera mieux. Si j’ai un conseil à te donner et à donner à ton gang de mafieux, Attali, Netanyahu et Macron en tête, c’est de se tenir à carreau, de ne pas envoyer de casseurs demain, et de ne pas multiplier les interpellations et gardes à vue abusives pour prétendre qu’il auraient géré ce qui aurait été bien pire sans eux, à ça près que ces interpellations viennent masquer la diminution du nombre de casseurs. Quant on voit ce que Macron mobilise pour se bunkeriser, là où on ne lui demande que de dégager, il y a de quoi être effrayé. Non content d’avoir été imposé à l’Elysée à la place de François Fillon, il se sert des fonctionnaires payés par les impôts pour s’y maintenir en dépit de la fronde populaire, oh combien légitime. Là, ce ne sont pas ses casseurs qui agissent. Il fait dans son froc. Serait avisé de tirer sa révérence.

Tu as pu obtenir cinq condamnations scandaleuses contre Bill Gates, obtenir qu’il lui soit interdit de rediriger Microsoft, histoire de maintenir les failles de sécurité sans lesquelles toi et ton gang n’êtes rien, tant l’espionnage vous est nécessaire. J’espère que la sixième plainte n’aboutira pas, lui demande de communiquer aux magistrats ce mail. Ils savent, cela étant, très bien que nous ne nous voyons plus depuis 1995. On se demande pourquoi la justice de Seattle, où se trouve la BMGF, avec Gates senior, Warren Buffett, Melinda Gates, est si difficile à convaincre de ce que la loi est faite pour être respectée. Quand tu as demandé ta curatelle en 2003, que tu as détourné l’assurance vie que Michel Lacombe a prise pour moi, tu n’imaginais pas qu’en 2018, 15 ans plus tard, tu en serais à séquestrer Bill Gates, armée, avec rabbi Zamir Cohen, Eric Schmidt, William McNabb, Howard Khor, Chuck Robbins, le roi Harald, Malcolm Turnbull, tous armés pour obtenir qu’il valide le crash du MH370 et du deuxième 777 propriété GA-Telesis, les deux bourrés de têtes nucléaires sur Marseille et Manhattan, et qu’il t’épouse enfin. Désolée, ça n’a pas marché. J’ai pu envoyer les mails nécessaires.

Reste qu’il va falloir clore ce temps de folie, que Macron doit quitter l’Elysée, et foutre la paix aux français, que tu n’obtiendras jamais les droits de mon brevet, et que ce pays a besoin de tourner la page ouverte avec ton mensonge en juin 1990. Merci d’entendre, cette fois-ci et de poser les actes qui s’imposent.

Nicole

C’était très loin d’être le premier. J’en reçois d’elle, de son mari, de son fils, tous avocats, depuis plus de deux ans, alors que les mails concernés l’accusent de faits gravissimes, sont copiés à l’Elysée, aux élus, à la presse, à la justice, au minimum. Il y en a qui l’ont été aux mêmes interlocuteurs en Europe, aux USA, à un maximum de professionnels de différents secteurs. Elle n’a jamais rien opposé, et j’ai toujours été stupéfaite à la relecture des mails dont elle, mais aussi son mari et son fils avaient accusé réception. Ce sont les signes qui m’ont été adressés via mon ordinateur qui m’ont incitée à copier à mes aînés les mails que j’envoyais, avant de l’accuser, elle, directement. Sinon, en 2014, j’ignorais encore l’implication qu’ils ont eue dans ma vie depuis juin 1990. Elle est grave. Le biais pris depuis 2003 a été de tenter de me jouer contre toi, ce qui n’a jamais marché et ne marchera pas. Elle a donc obtenu cette curatelle, puis cinq condamnations contre toi de 2003 à 2018, en affirmant que nous serions en contact et que tu me harcèlerais. Ça lui a permis de t’empêcher de me contacter, ce que tu manifestes souhaiter faire depuis 1999, tout en ayant été confronté aux difficultés impliquées par le fait que si je ne voyais plus mes aînés, tu les connaissais tous, ce qui était délicat à m’expliquer. Michel Lacombe et toi viviez une rivalité qui renforçait la difficulté.

Je n’ai réussi à dénoncer dans un cadre juridique la violence que je subis que le 19 avril 2010, dans le référé par lequel j’accusais Steve Ballmer pour sa responsabilité dans les failles de sécurité, en le documentant. Elle s’est servie de mon référé pour obtenir que tu sois reconnu responsable à la place de Ballmer, sans qu’il s’agisse d’une décision de justice, et qu’il te soit interdit de diriger à nouveau Microsoft. J’ai demandé l’annulation de ces six décisions scandaleuses depuis que j’en ai eu connaissance, en vain, alors que je ne me suis jamais plainte de ce que tu me harcèlerais, et que je dénonce cette accusation dont le caractère frauduleux me scandalise. Je reviens sur cette chronologie parce que la crise que traverse ce pays pourrait être solutionnée de façon bien plus profonde et rapide si tu pouvais t’impliquer aux côtés de François Fillon pour qu’il prenne enfin sa place, ce qui suppose que ces condamnations et cette interdiction de rediriger Microsoft que tu subis soient annulées. Il existe un moyen très simple de confirmer la nécessité de les annuler. Il suffit de reprendre les lectures de Cayce, consacrées au Christ. Depuis que j’ai écrit que je comprendrais enfin ce qui nous arrive si tu étais sa réincarnation, elle s’ingénie à affirmer que tu m’aurais, toi, demandé de le faire, alors que c’est techniquement impossible. Sa cinquième condamnation utilisait cette plainte, avec l’affirmation qu’elle a sortie de son chapeau que Jeff Bezos serait, lui, la réincarnation du Christ. Elle se voit, elle, en Marie-Madeleine, d’où ce collage que j’ai fait en tête de la 160° lettre que je t’ai écrite sur bgc3 :

collage 160

et cet autre, en tête de la 167° :

collage 167

L’aberration des affirmations qu’elle se permet de faire vient de leur opposition au raisonnement qui m’a menée à identifier Salem en octobre 2011. C’est le même qui m’a menée à te penser réincarnation du Christ. Je ne valorise rien au niveau de l’apparence, observe les relations et cherche à comprendre ce qu’elles mettent en jeu, de quoi elles peuvent être la reprise ou la prolongation. La relation que j’ai avec toi me trouble. Si effectivement tu es la réincarnation de Jésus, elle me trouble encore plus, du fait que ma vie est organisée autour de toi depuis 15 ans, alors que je ne te connais pas. Ça me met en situation de te rencontrer avec déjà ces repères qui sont pour ce qui est de la crucifixion, écrasants. Ça n’a rien de facile à vivre. J’ai tenté de voir qui j’avais pu être pour toi, ce qui, encore une fois, n’est pas gagné parce qu’il y a eu les incarnations antérieures à celle-là. Ce que je sais c’est que tu ne mets pas de limites aux demandes que tu me formules par ce mode indirect, que ça m’est difficile, mais que je lis les lectures de Cayce dans lesquelles Marie-Madeleine a une dette énorme par rapport au Christ. J’ai de ce fait pensé que j’aurais pu l’être, à ça près que la femme sur laquelle porte la série de lecture 295 et qui est identifiée comme la réincarnation de Marie-Madeleine est décédée en 1987.

Quoi qu’il en soit, encore une fois, mon propos est de comprendre pour, à partir de cette compréhension, poser l’acte le plus juste possible. Le lien que nous avons toi et moi est hors normes. En expliquer l’origine dans une seule vie est impossible, d’autant qu’il rencontre une opposition troublante, et qu’on voudrait nous affirmer qu’elle serait légitime, alors que ça ne peut en aucun cas être argumenté. Mettons au pire, ce qui est faux, que Kipman aurait eu raison de prétendre que j’étais trop forte tête, c’était à toi qu’il devait le dire, et ça ne justifiait en aucun cas qu’il te propose de rencontrer ma sœur. Jusque là, j’ai espéré voir avec toi les faits dont nous disposons pour vérifier si tu es réellement la réincarnation du Christ. C’est la violence des agressions qui te sont faites qui me l’a donné à penser. Puis, de façon très pragmatique, j’ai cherché à imaginer comment nous pourrions découvrir que tel ou tel le serait, et là, n’importe comment que je tourne la question, il me semble que seul un homme non juif d’âge mûr peut l’être, sachant que nous changeons de tout ce qui nous constitue au fil de nos incarnations, que cet homme doit avoir une célébrité qui préexiste à l’identification de ce qu’il est cette réincarnation, et qu’il faut qu’il ait la carrure de s’opposer au lobby sioniste qui me semble prolonger ce qu’était le Sanhédrin à l’époque de la crucifixion. On enlève les prêtres juifs, il n’y a pas de crucifixion. De ce fait, il me semble évident que le lobby sioniste a dû tout envisager pour empêcher que quiconque puisse être reconnu comme le Christ réincarné, et prévoir qui positionner comme tel en blocage immédiat si une personne qu’il ne pouvait manipuler semblait l’être.

Je n’ai pas réussi à lire le livre de Jeffrey Furst Edgar Cayce’s story of Jesus autrement qu’en l’ouvrant au hasard quand j’avais du temps disponible. J’en ai chaque fois eu le même vertige. Ces lectures ont une cohérence et des liens entre elles qui sont stupéfiants. Les nier est impossible, comprendre leur origine confronte à la perte. Nous sommes dans une évidente régression. Je choisis de les considérer comme partie intégrante de la structure qui, selon moi, va de ce qui existait avant Salem et qui a justifié la structure que je tente de décrire jusqu’à maintenant. Si je les considère de cette façon, je ne peux que remonter à la crucifixion et la considérer comme une première tentative de solution. Le Christ, celui dont on dit qu’il a marché parmi les hommes, ne l’a pas fait par hasard, mais parce qu’une intervention était nécessaire. C’est à nouveau le cas, maintenant, et si je m’arrête au projet de génocide planétaire, et tente de l’observer depuis ce que j’imagine de la position du Créateur, je dirais qu’il nous confronte très directement. Si ce projet est conséquence de Salem, alors il est un des éléments de la démonstration, et renvoie au libre arbitre de façon très brutale par la question directe de savoir si nous voulons vivre, et le faire de façon décente. Que nous disent les lectures si ce n’est, entre autres choses, que le déluge a existé et que face à une régression trop importante, des recadrages sont effectués, notamment par les événements climatiques et géologiques qu’elles annonçaient et dont ont traité Hutton et Eagle dans «Earth Catastrophic Past and Future A Scientific Analysis Of Information Channeled By Edgar Cayce» ? Au regard des lectures de Cayce, le génocide est littéralement insoutenable. Or je ne connais pas d’autre matériel qui présente ce caractère indiscutable, ayant été communiqué par un homme qui ne comprenait rien à ce qu’il disait quand il était plongé dans le sommeil hypnotique qui lui permettait de canaliser, expérience qu’il n’avait pas choisie, mais acceptée après avoir été confronté à cette réalité, matériel dactylographié devant témoins, y compris professionnels du domaine concerné.

Je te propose cinq lectures qui parlent du Christ de façon différente, et répondent à la difficulté de représentation que j’ai. En premier, la 900-100 du 27 juillet 1925 :

1. GC: You will have before you the reading [900-89] taken on [900] on July 7, 1925, regarding the one spirit being the elemental force or cause of everything, and man’s relation to this great creative force. You will also have previous readings given, in which it gave Jesus as an ensample to all in physical, and you will answer the following questions, correcting any statement not properly stated.

2. EC: Yes, we have the reading here, the information regarding same and co-relating influences as were and are manifest to man in the life of Jesus in the earth plane, co-relating and making man, through Him, one with the Father, God, becoming then One with Him, through having passed through man’s plane of existence, being the whole interpretation of the Gift of God to man, and the highest in the evolution of man in earth’s plane being one with man, One with God. The propitiation for the sin of man in that He SHOWS the way, and through following that way man becomes One with Him. Ready for questions.

3. (Q) « As given, ‘We are God, that Spirit Father, performing our functions as portions, yet capable of becoming perfect like that whole spirit and absorbing the power of the Whole.’ Then Jesus Christ like us was man, but made perfect as the Whole spirit and so became equal to or One with the Whole Spirit Father. » (A) Correct.

4. (Q) « Jesus was a man until development brought him to one with God? We, each and everyone of us, may according to our heritage, become likewise. Is this true? Is this not the meaning of the Bible where it says, ‘We are all heirs with Christ to the Kingdom.' » (A) This is a physical, literal, interpretation of that passage as given. In that Christ Jesus came into the world as the representation of the Father, in the flesh, this then the portion (as man), for this in the evolution, the evolving, the resuscitation, the presentation of the God Spirit manifest through the living forces as are in the world become carnate in the man Jesus. He, the Son of God, and through Him man heir to the Kingdom of God, the Creator; then representing in flesh the creation of Him who becomes the heir, and we are heirs with him.

5. (Q) « Jesus was made perfect, God come into His Own. We are man not yet perfect, God not yet equal to God. He represents our so-called future, the path to the Throne. » (A) Correct. He is the path to the throne, in that we, man, must become as the One as directs the way.

6. (Q) « Only by fourth dimension logic may this be comprehended. Can be both that and not that. Like us, Jesus was both God and Man until he became God alone. » (A) Correct.

7. (Q) « Jesus exemplifies that which I am studying, that is, Man is that portion of the Whole Spirit which may acquire the power and equality with the Whole Spirit, God. » (A) Correct.

8. (Q) « Then God’s Kingdom is our Kingdom. We are It and in It we may acquire power, wisdom, and the Throne. » (A) Only through IT do we acquire power or wisdom. The compliance with the laws of the Creator, His forces as are manifest in the world. Whether of Spirit, Flesh or Mind, all are under subjugation of those powers, same as were made manifest in the Son when He overcame all, for as we find, this is the dominant question in the questions as asked:

In Christ Jesus (Man), we find Him Son of man, born of woman, in the flesh, in a material world. Entering, then, in the material world in flesh, He becomes the Son of Man. In His first compliance with the physical laws, separating Him from man’s so thinking, or man’s status [stature? status?] of thinking, we have the exemplification of the recognition of His being the Son of God. As each and every individual acquires within that answer, « My spirit beareth witness with your spirit » (God speaking to man), whether ye be the Sons of God or not, see? In the full compliance of these laws, he becomes FULLY (All are Sons of God), He becomes FULLY the Son, as He was in the Beginning, with the ever present condition of earth, with all its earthly callings and environments, its snares, its entrapments, its every force being exercised, overcoming ALL in making His WILL ONE WITH THE FATHER.

9. We are through.

Il me semble évident que l’affirmation de la perfection de Jésus, qui se retrouve dans plus d’une lecture, ne peut être d’actualité, et que même demander qu’elle le soit est impossible. Si je pars de mon hypothèse, vos deux trajectoires sont inversées. Il a commencé par se former à l’abri des regards dans un contexte religieux, et a, ensuite, été confronté à ce que son influence provoquait. Tu as été connu très jeune, dans le contexte décrit notamment par Joan Brewer, dans lequel pièges et coups bas sont légions. Tu ne pouvais que t’y adapter, ce qui implique un incontournable gauchissement. Pour autant, ça ne veut pas dire que dès l’instant où tu seras libéré de l’emprise que tu subis, tu ne seras pas en totalité aligné sur le but de régénérer cette planète. Si tu l’es, la perfection nécessaire trouve sa place sans qu’il soit besoin de s’arrêter sur son cheminement.

Ensuite, la 849-11 du 9 mars 1935:

1. GC: You will have before you the entity [849], present in this room. You will give a mental and spiritual reading for him including such council and guidance as will aid him in expressing in this experience the highest spiritual attainments of the soul-entity. You will answer the questions which he will submit.

2. EC: Yes, we have the entity and the soul mind; and its records and experiences in the earth – [849], present in this room.

3. In giving that as we find that may be helpful to the entity at this time, know that thou hast chosen well in thine mental and spiritual activities in the present. Hold fast to that faith exemplified in thy meditation, in thy counsels, in thy giving out to thy fellow man. For he that hides himself in the service of his fellow man through the gifts, through the promises as are in Him, hides many of those faults that have made afraid through the experiences in the earth. For as has been oft given, it is not what one knows as knowledge that counts, nor what one would attain in the material realms, but what one does about that which is known respecting constructive forces and influences in the experiences of the self and the fellow man. For as He hath given, « As ye do it unto others, ye do it unto me. » HE IS the way, the life, the light. He IS the Creator; He IS the Giver of all good and perfect gifts. Man may sow, man may act in the material manifestations of the spiritual forces that move in matter; yet the returns, the increase, must come from and through Him that IS the gift of life. It is not a consideration as to where or even how the seed of truth in Him is sown; for HE gives the increase if it is sown in humbleness of spirit, in sincerity of purpose, with an eye-single that He may be glorified in and among thy fellow man. THIS is the way; this is the manner that HE would have thee go.

4. Let thyself, then, become more and more a channel through which HIS manifestations in the earth may arise through thy efforts in the hearts, the minds of thy fellow man. For Mind (in man, to man) is the Builder, ever. That, then, must be directed, given, lost in singleness of purpose, that there may come the greater awakening within the consciousness of thy fellow man that He IS in the earth; that His words are as the lights to men in dark places, to those that are weak, to those that do stumble. For He will give thy efforts that necessary force, that necessary power, to quicken even those that are asleep in their own selfishness, in their own self- indulgence, and bring to their awakening that which will make for the glorious activities in the earth.

5. Keep, then, the faith thou hast had in Him; for He is thy strength, He is thy bulwark, He is thy Elder Brother. To Him, IN Him, ye may find that which will bring to thee alone – joy, peace, happiness, and that which makes me not afraid. For He IS peace; not as men count peace, not as men count happiness, but in that harmonious manner in which life, the expression of the Father in the earth, IS ONE – even as He is ONE.

6. Keep the faith.

Ensuite la 3528-1 du 20 décembre 1943, sans les vies antérieures. La description du caractère et de ce qui l’oppose aux différentes descriptions du Christ, et de notre propos sur terre est précise, a été reconnue pertinente par le consultant des années le 22 décembre 1952 : As a whole, he said, « I am fundamentally in agreement with the reading – especially as to basic character traits. » :

1. GC: You will give the relations of this entity and the universe, and the universal forces; giving the conditions which are as personalities, latent and exhibited in the present life; also the former appearances in the earth plane, giving time, place and the name, and that in each life which built or retarded the development for the entity; giving the abilities of the present entity, that to which it may attain, and how. You will answer the questions, as I ask them:

2. EC: Yes, we have the records here of that entity now known as or called [3528].

3. In giving the interpretations of the records as we find them here, these warnings we would give the entity. For there are great abilities in many directions. Though these may apparently be far afield from the entity’s present activities, we find that if the entity will apply itself it can get rid of a great deal of that sarcasm which has caused much anxiety – the entity may become a writer of note.

4. For the abilities of composition don’t apply merely in the mixing of foods but in the mixing of words. For the composition is merely the putting together of words. Learn language, then. Learn grammar. Study by writing. You will accomplish much.

5. In analyzing the records here, we would choose from these that which if applied in the entity’s experience should bring help, harmony and peace in the soul of the entity. And it is for such purposes that the entity entered this material plane. It is to learn patience with self, with others.

6. The entity becomes very sensitive at times, and at such times becomes aggravated, flies off the handle as it were, says things it doesn’t mean, but is so sincere that if it has spoken a word it will stick to it though it hurts all the while. Hardheaded, pessimistic. These are the faults. Correct these in thy associations. First have a reason for correcting them, not merely that ye may be well-spoken of, not merely that ye may get along with people, but because it is right! For remember, every virtue has its own reward – in the application of that virtue in the experience with others.

7. Don’t so oft act by the letting of your temper get away with you, so that you are really ashamed of yourself. And don’t become so boastful of those activities. For these are gradually building those things that may become stumblingblocks throughout the experience or sojourn.

8. Minimize the faults of everyone, magnify the virtues of everyone. Seek to know where ye agree with every individual or friend ye meet, what you have in common. Magnify those things that would bring you closer together, stressing those things on which you agree. Disregard those on which you disagree not merely because you wish to be popular, but rather that through thy activities, through thy choice of associations ye may manifest the glory of the Son as He manifested the Father in the earth.

9. For the Master, Jesus, even the Christ, is the pattern for every man in the earth, whether he be Gentile or Jew, Parthenian or Greek. For all have the pattern, whether they call on that name or not; but there is no other name given under heaven whereby men may be saved from themselves.

10. And as ye find in thyself, it is only thyself from which ye are to be saved – hardheadedness and your pessimism!

Enfin, la 2632-1 du 2 décembre 1941 :

1. GC: You will give the relation of this entity and the universe, and the universal forces; giving the conditions that are as personalities, latent and exhibited in the present life; also the former appearances in the earth plane, giving time, place and the name, and that in each life which built or retarded the development for the entity; giving the abilities of the present entity, that to which it may attain, and how. You will answer the questions, as I ask them:

2. EC: Yes, we have the records here of that entity now known as or called [2632].

3. In giving the interpretation of the records as we find them in the present, these are chosen with the desire and hope that this be a helpful experience for the entity; enabling it to fulfill that purpose for which it entered this present sojourn.

4. Each soul in entering the material experience does so for those purposes of advancement towards that awareness of being fully conscious of the oneness with the Creative Forces.

5. As errors or faults, virtues or vices are magnified or minimized in the earth experiences, so the activities need be in same that there may be brought about that as He gave, « Be ye perfect, even as my Father in heaven is perfect. »

6. Not that there are not urges latent and manifested, but that there is the ability in each soul to accomplish, to fulfill to give manifestation of creative forces in the relationships one to another.

7. In this entity we find those latent urges from the astrological relationships, as well as from the material sojourns in the earth. While these are latent and manifested, they do not surpass purposes or desires – if those desires and purposes are made to conform to the IDEALS of the entity.

8. Thus we grow in grace, in knowledge, in understanding.

9. In Mercury we find latent and manifested abilities in the mental activities, the seeking, the searching, the inquisitive individual. Remember also the old saw, « Curiosity killed a cat. » These are the influences, yet they are to be applied in the correct or vital purposes towards spiritual as well as material activities.

10. We find in Venus the love of home, of associations, of activities; the desire for security as well as for social relationships. These are well, spiritualized. These are questions when only materialized.

11. In Jupiter we find the universal consciousness, as well as in the Uranian and the Saturn influence that as may be helpful or retarding – dependent upon the application of self respecting the chosen field of service.

12. As indicated from Mercury, Jupiter and Uranus – a career as a part of the experience SHOULD be the purpose of the entity; the career that would become of the social as well as of the marital relationships should be the part of the entity’s experience. These will be seen more directly from the activities just before this, as well as from the purposes indicated from the appearances – and the experiences in the earth.

13. As to the sojourns in the earth – these have been many. Not all may be given in the present, but those that may be made manifest in the present experience and purposes. And as the entity grows, there may come the developments awakening to further purposes and intents.

14. Before this the entity was in the land of the present nativity, near those activities about the land of the present sojourn – or closer in the Richmond area. There study to be a nurse!

15. In that period when brother fought against brother, the household of the entity itself was divided. This brought turmoils and disturbances, yet the activities in which the entity gained were in the ministering and in the aiding those injured, as well as those in the fray. And these brought purposes, these brought definite urges that may be aroused in the entity’s experience in the present.

16. Thus to become materially prepared, and then spiritually fortified in the purpose, may bring a contentment and a peace, and a worthwhileness in the present, that may bring joy in service to others.

17. The name then was Marie Seay.

18. Before that the entity was in the English land, during those periods when there were the journeyings to the land of the entity’s own nativity.

19. The entity was among those first settlers in the land that is NOW pictured as being not only Puritanic but self-centered; yet the cause, the purpose was from the activities of the group seeking freedom of speech, freedom of service and of worship, in and about what is now Salem, Massachusetts.

20. In the name then Ann Whittaker, the entity then saw material hardships; becoming acquainted with the needs of the land, and having the abilities in the direction of aiding the sick and the weary, and especially children.

21. Thus may it be said in the entity’s present experience, it « has its own way » with the young. This also may be made as a part of the entity’s present experience, to bring about those activities in which greater expression, greater peace, greater harmony may be found in the entity’s experience.

22. While the sojourn in that period was not long in years, many were the advancements, the developments, and the individuals who blessed the entity for the lessons that it gave to others.

23. Before that the entity was in the Roman land, during those periods when there were many individuals in the Promised Land who had been brought under the teachings of the Master, and the disciples and Apostles later.

24. The entity was among those who became a companion of the soldiery that returned to Rome – beautiful in body and beautiful in purpose, and yet the relationships socially brought a period of deterring in the activities of the entity.

25. Beware, then, of those influences that may lead the entity astray from its purposes, hopes and desires in the present.

26. The name then was Alphaia. In the experience the entity found that the satisfying of material desires does not bring mental and spiritual hope.

27. Before that the entity was in the Egyptian land, during those periods of the Rebellion, when there were those activities in the divisions and in the activities of that known as the Ibex Rebellion – or the King’s brother rebelling and setting up a separate kingdom.

28. The entity was closely related to those activities. Later, when there was the restoring of the activities by the return of the Priest and the peoples from the Atlantean land uniting in the efforts, the entity was among those purified in the Temple of Sacrifice, and brought forth fruits worthy of acceptance in its repentance and activity – in its ministering in the influences indicated from the Temple of Sacrifice, that would be as the hospital activities in the present.

29. The name then was Secundundue.

30. As to the abilities of the entity in the present, that to which it may attain, and how:

31. First, study to show thyself approved unto thy ideal. What is an ideal? This analyze. Know that there are ideals material, there are ideals mental, there are ideals spiritual. And know, they that live the ideals in purposes, in hopes and desires, must be aroused from spiritual imports.

32. That there is a way which seemeth right that leads to death, has been experienced by the entity.

33. There is the way that leads to hope and help and life. That, too, has been the experience of the entity.

34. Choose thou this day whom ye will serve, God or mammon. For, He hath indicated He is aware of thee, in that thou hast the consciousness, the awareness of life itself in all its phases. This indicates His love for thee.

35. The manner of expression in the material plane is, « As ye do it unto the least of thy brethren, ye do it unto thy Maker. »

36. The abilities lie in the field of nursing. This may be combined later with the missionary activities; for many – in thy period of experience in the earth – will be needed. Will YE be ready!

37. Ready for questions.

38. (Q) For what purpose did I choose my present parents in this incarnation? (A) For thine own enlightenment, and thy parents’ understanding.

39. (Q) What course should I follow to carry out the purpose I came to fulfillat this time? (A) As has been indicated.

40. (Q) Why do I like to sing and dance? Would it be well to train further in this direction? (A) The experiences from the Roman and the Grecian! These are the ways that would lead to stumbling. Choose the hard way, for it will grow easier as ye climb the steps of service!

41. (Q) Do my tonsils hinder my vocal cords? (A) We haven’t the tonsils nor the vocal cords. We have the spiritual life.

42. (Q) To what musical note do I vibrate best? (A) For good or for bad? For good, that which is as of the heavenly choir. For bad, the « bright lights. »

43. (Q) What should be my hobby? (A) Christ!

44. (Q) Please give my seal and its interpretation. (A) The tree of life, or the tree upon which would be the harp and the heart of life. The interpretation – the abilities and the weaknesses indicated.

Study to show thyself approved unto God, a workman NOT ashamed, but keeping the words of truth.

45. We are through for the present.

Il y a dans ces lectures dans lesquelles Jésus est présent une constante de paix et d’idéaux. Le but est à l’opposé de ce que nous vivons actuellement. La reconnaissance, comme l’accomplissement, y sont présents, en même temps que l’harmonie. Si tu veux des amis, soit amical, si tu veux être aimé, aimes. C’est l’exact opposé que tu subis. La contrainte est partout, tellement présente qu’il y a de quoi se demander ce qu’il y aurait si on l’enlevait. L’empêchement domine. Je les ai reprises dans le but de préciser ce qui, dans les lectures de Cayce, pourrait me confirmer que tu es la réincarnation du Christ.

La série 5749 porte explicitement sur le Christ. Les 16 lectures qui la composent sont dans ce fichier, je vais tenter de dégager ce qui me semble important dans chacune pour soutenir mon hypothèse.

La première s’est imposée le 14 juin 1932, à la fin d’une lecture et après qu’on ait dit trois fois à Cayce de se réveiller. Elle décrit le dernier repas du Christ, est très visuelle. La deuxième, 14 jours plus tard, répond à la suggestion de Gertrude Cayce : 1. GC: You will please give at this time an outline of the life and activities of Jesus the Christ from the time of His birth until the beginning of His ministry in Palestine at approximately thirty years of age; giving birth place, training, travels, etc.

Je te reprends ce qui me semble le plus important, mon propos étant uniquement de comprendre, donc je laisse de côté les écrits qui se trouvent dans la grande pyramide, qui sont fondamentaux, mais dont je n’ai pas besoin, là :

7. In the studies that were a portion of the preparation, these included first those that were the foundations of that given as law. Hence from law in the Great Initiate must come love, mercy, peace, that there may be the fulfilling wholly of that purpose to which, of which, He was called.

Moi qui n’ai eu aucune éducation religieuse et n’ai commencé à ouvrir la Bible que cette année, je remarque que la loi est une loi d’amour, d’indulgence, de paix et qu’il a été appelé dans un but qui les requiert pour être atteint. Je ne vois pas de dimension de crime là-dedans.

12. (Q) Outline the teachings which were received in India. (A) Those cleansings of the body as related to preparation for strength in the physical, as well as in the mental man. In the travels and in Persia, the unison of forces as related to those teachings of that given in those of Zu and Ra. In Egypt, that which had been the basis of all the teachings in those of the temple, and the after actions of the crucifying of self in relationships to ideals that made for the abilities of carrying on that called to be done.

Le propos n’a rien d’égotique, il s’agit de dépasser sa propre personne pour atteindre les idéaux qui permettent de réaliser le but dans lequel il a été appelé. Si je lis ça depuis mon sentiment que tu es la réincarnation du Christ, il ne s’agit en aucun cas d’une identification faite dans un but de glorification, mais de respect de ce qui se dessine.

In considering the life physical of any of the teachers, these should not be looked upon by students as unnatural conditions. Rather as, that the righteous Father CALLING to those that had builded in their experience that enabling them to BECOME what each individual must in their own little sphere, gradually enlarging same to become inclusive until they – the individuals – are one in purpose, one in aim, one in ideal, with Him.

Le propos est à nouveau décliné, il est à l’opposé de la division puisqu’il est que chacun ait les moyens, dans sa petite sphère personnelle, de croître de façon à ne faire qu’un avec Lui, de partager son but et son idéal.

17. (Q) He said He would come again. What about His second coming? (A) The time no one knows. Even as He gave, not even the Son Himself. ONLY the Father. Not until His enemies – and the earth – are wholly in subjection to His will, His powers.

On retrouve là ce qui paraît dans plusieurs lectures. Certes nous avons un libre arbitre, mais Dieu seul sait, ce qui suppose qu’il a une influence. La présence d’ennemis est énoncée, de même que le besoin qu’ils acceptent -j’aurais tendance à ajouter «cette fois»- de s’en remettre à sa volonté, à ses pouvoirs. Je ferais volontiers un parallèle avec les gilets jaunes et leur difficulté de représentation. Il faut, à un moment, trouver un moyen de se mettre d’accord. Pour ce qui est du Christ, la décision ne nous appartient pas, nous pouvons ou faire la sourde oreille ou reconnaître. Au temps de la crucifixion, l’influence qu’il avait était exactement dans le contexte religieux qui est le sien. Le problème concerne ses ennemis. Est-il seulement pensable que ceux qui se relient aux grands prêtres juifs, sans lesquels il n’y aurait pas eu de crucifixion se soumettent d’emblée à sa volonté ? À mes yeux, non. Il faut donc un contexte qui l’impose en étant la seule solution possible pour sortir de la régression sans laquelle il ne serait pas là. Certes, ça n’est pas écrit textuellement, mais je ne crois pas me tromper en disant que ça se déduit. Pour que des ennemis se soumettent à sa volonté, il faut qu’ils n’aient pas d’autre choix et le reconnaissent. Une réincarnation en tant que prêtre aurait-elle été possible ? Je ne pense vraiment pas, les croyances étant trop différentes aujourd’hui et le fait religieux étant en régression.

Par ailleurs, qu’il revienne est bien beau, mais imagine-t-on qu’il se présente lui-même comme tel ? Ça supposerait un contexte dans lequel ce soit possible, alors qu’il est maintenant identifié, ce qu’il n’était pas au temps de la crucifixion, qui est advenue une fois que son influence a dérangé. Il est donc probable qu’il soit annoncé par quelqu’un. Quant à savoir qui peut le faire, Dieu seul sait. Je t’ai écrit de nombreuses fois que je vis une contrainte intérieure et jusque là mon rapport à la réincarnation a toujours été de cette nature, répond à mon besoin de comprendre la situation ahurissante qui est mienne. Cette singularité expose une antériorité notable, quelle qu’elle soit, et donc une possibilité d’identification d’une origine. Ça serait bien plus difficile si j’avais eu un parcours standard duquel rien de spécifique ne se serait dégagé. Ensuite, je ne vois pas comment une personne pourrait affirmer pareille chose depuis une position de totale inconnue dans un but de reconnaissance. À part lien qui le justifie et l’explique, ça friserait le ridicule et le risque d’en sortir disqualifiée serait évident. Si je ne l’affirme pas dans un but de reconnaissance, quelle autre motivation ? Il n’y en a aucune. Je suis bien consciente que ma sœur prétend que tu m’aurais manipulée pour que je l’écrive. Qu’elle m’explique comment tu pourrais me faire passer ce que j’écris. C’est impossible. Je communique des liens logiques qui existent. Elles prétend les nier en affirmant que tu serais à l’origine. Techniquement, c’est impossible, et ça le serait, il faudrait m’expliquer en quoi ce serait problématique, s’ils existent effectivement.

19. (Q) Any message to the group gathered here? (A) In that ye seek to know the manner of preparation of Him that would be your guide, seek also to prepare YOURSELVES to be His subjects with that same diligence as that which has prompted the seeking here.

Ce qui est décrit là me semble au cœur de la difficulté actuelle. Quelle relation telle ou tel pourrait-elle ou il établir avec toi, si demain on reconnaît que tu es la réincarnation du Christ, avec l’antériorité existante ? Pour moi qui ne te connais pas, c’est difficile. J’ai un côté très indépendant. Je peux respecter profondément et le témoigner sans difficulté. Je ne suis pas obséquieuse, et ce que je lis dans ces lectures, au niveau de l’expression, est obséquieux. Là, je bute, du fait que j’ignore si c’est nécessaire, conçois que ça puisse l’être. Nous n’avons pas, il me semble, de moyen, en l’état, de nous représenter ce que serait une autorité saine à laquelle tous se référerait. Si je prends littéralement ce que je lis, c’est de ça dont il est question, et si c’est bien ça, alors ceux qui manifestent attendre avec impatience la seconde venue sont peut-être dans un mirage. Il y a une préparation qui est évoquée, ce qui doit signifier que concrètement, ça n’est pas si simple. Ni pour lui, qui me semble être toi, ni pour nous qui n’avons pas de repère de cette nature. Il y a un abandon de nos petites personnes pour nous aligner sur un idéal plus élevé que ce dont nous avons l’expérience. La notion de soumission, en ce sens, est exacte, mais sans que ce soit comme nous avons l’habitude de le concevoir. Je le perçois plus en terme de priorité. À nouveau, la question se pose de savoir ce que nous voulons, et si le propos est de vivre pleinement nos vies en en intégrant toutes les dimensions, nous avons évidemment besoin de changer et de reconnaître qu’une autorité saine qu’on laisse exercer l’influence qui est sienne est nécessaire, de sorte qu’elle puisse nous aider à organiser nos vies communes de façon équitable. On retrouve dans quantité de lectures «Love one another».

Je sais très peu de choses de toi, en dehors de ce qui paraît, de ce que tu écris, dont je crois comprendre que la majorité t’est imposée. Nier ta rectitude me semble impossible à un niveau au moins, si je veille à ne rien affirmer que je ne puisse justifier. Tu as eu une relation telle avec ma sœur au début que les témoins s’attendaient à ce que tu l’épouses, et elle était manifestement prête à divorcer pour t’épouser, sans se soucier du problème que ma seule existence posait, aussi longtemps qu’on ne me parlait pas. Tu l’as refusé. Pour toi, c’était impossible, ce qui est évidemment correct et renvoie à ce que je perçois là : Keep, then, the faith thou hast had in Him; for He is thy strength, He is thy bulwark, He is thy Elder Brother. To Him, IN Him, ye may find that which will bring to thee alone – joy, peace, happiness, and that which makes me not afraid. For He IS peace; not as men count peace, not as men count happiness, but in that harmonious manner in which life, the expression of the Father in the earth, IS ONE – even as He is ONE.

Ce refus était en totale opposition à ton intérêt apparent, tel que perçu par ton milieu. Il fallait du cran, d’autant que tu avais 35 ans, que beaucoup attendaient que tu t’engages. Tu l’as payé plein pot. Tu aurais épousé ma sœur alors que tu avais des sentiments pour elle, rien de ce que je dénonce n’arrivait. C’était foncièrement incorrect, mais je ne pouvais rien faire. Tu aurais fini par me rencontrer, il me semble, et là, un problème aurait pu se poser, évident. Il y avait dans ce refus un positionnement très précis, un refus de l’incorrection. Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’autrui te fasse, c’est aussi simple que ça.

Ton lien à moi, pour ceux qui en sont témoins, a été des plus complexes entre 1999 et 2003, l’est resté différemment ensuite, mais à nouveau indiquait une capacité à avoir des critères autres que ceux de ton milieu, qui est un milieu d’affaires, de rapaces, ce qui suppose de rester fidèle à ses valeurs. Je ne crois pas me tromper en pensant qu’il est là question de valeurs, d’idéal et de choix qui n’a rien à voir avec l’apparence et le statut social ou la situation de fortune. On ne pouvait pas faire plus problématique, dans ta situation. La violence qui t’est faite vient très probablement de vies antérieures, mais aussi du fait que ton positionnement est radicalement différent de ce que ta situation permettrait a priori d’attendre. C’est comme une négation de ton environnement de façon intrinsèque. Je crois comprendre qu’Evelyn de Rothschild et Warren Buffett n’ont eu aucun mal à trouver des candidats aux manipulations génétiques validant le génocide planétaire, depuis le sentiment d’une supériorité qui le justifierait, ce qui aurait été bien plus facile pour toi, il te suffisait de suivre le mouvement. En ce cas, tu épousais ma sœur en 1991.Tout se passe donc comme si tu étais confronté à l’impossibilité de réaliser ce que tu souhaites, et qui se manifeste de toutes façons, notamment par ton lien à moi. Tu l’as maintenu, alors que tu étais menacé de mort, des mois durant, sans aucune garantie me concernant. Je te suis évidemment loyale, mais cette histoire m’a imposé des années de solitude, et j’imagine que plus d’un doit t’affirmer que je ne pourrais pas, après ça, reprendre des relations régulières. Je ne sais rien de tes sentiments pour moi, aujourd’hui. Il me semble cependant que tu les paies très cher, qu’ils doivent donc encore exister.

Au delà de ce qui me concerne, tu manifestes depuis longtemps vouloir redistribuer ta fortune de ton vivant. Quand je l’ai compris, je l’ai écrit et largement communiqué, sans que tu le démentes. On peut certes dire que tu ne démens rien. Tu as fait plusieurs démarches pour sortir de cette interdiction insensée de me contacter. En vain. Je demande que tu me tiennes informée, je le suis constamment. Depuis cette position, je ne peux que constater que ton influence est telle qu’il suffit que tu présentes un livre, que ce soit ton choix réel ou qu’il te soit imposé, pour que les ventes décollent. Tu as la célébrité et les moyens d’impulser une transformation radicale de ce monde. Si je cherche les termes les plus souvent employés dans les lectures de Cayce, quand il évoque le Christ, il y a joy, peace, mercy, knowledge, understanding. Dans les difficultés qui bloquent et expliquent que les décisions illégales que tu subis ne soient pas encore annulées, il y a le passé, le regard dessus. Mercy veut dire indulgence, il me semble. Je sais que des menaces sont exercées, que l’agression nucléaire est volontiers sortie comme le joker par lequel Warren Buffett et ses acolytes maintiennent condamnations et interdiction illégales. Il me semble évident qu’il faut tourner la page, observer la crise actuelle, reconnaître que tu es seul à avoir les moyens de la solutionner de façon à ce que le passé cesse d’amputer le présent.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 666

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher