Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 692

0

janvier 4, 2019 par Nicole Guihaumé

collage 692 en 400

Mon cher Bill,

J’ai demandé à Juan Branco de me défendre par un mail que je lui ai adressé le 2. Déjà, ce mail me pose un problème. Je me suis habituée à mettre en copie de nombreuses personnes, ce qui, au début m’était très dur. Là, je pensais, et le lui avais écrit, mettre en copie Catherine Troëndle, Gérard Larcher, les contacts que j’ai chez Microsoft, et toi. Le mail, en fait, comporte des adresses dont je ne comprends pas comment elles y figurent. J’étais très fatiguée. Je pense tout de même à piratage. Je me souviens avoir sélectionné mes adresses, et je ne les ai prises qu’une fois. Celles que j’ai mises en dehors de Microsoft, sont reprises deux fois.

Je m’apprêtais à l’appeler, aujourd’hui, quand il y a eu un changement net sur mon ordinateur. C’était à éviter. Je sais que dans un dossier aussi sensible, le risque de trahison par avocat est largement majoré, donc je me suis abstenue et j’ai cherché à comprendre. Pour changer, ma sœur Guizard semble l’avoir contacté, et là où je ne comprends rien, lui, bien qu’en contact avec toi, la croit. Ma première réaction est de retrait immédiat. Autant j’apprécie la qualité de ses interventions, par exemple sur le plateau de Ce soir ou jamais, le 6 mai 2016, au sujet de la CPI :

autant je ne vois pas comment il a pu croire ce baratin qui me stupéfie chaque fois que j’y pense. Je ne parviens pas à m’y faire. Il serait donc écrit noir sur blanc dans des documents signés par des avocats de chez Freshfields et Mc Guire Woods que ma sœur aurait relayé ma demande de vengeance contre toi par l’envoi à la mort d’innocents dans le cadre de false flags également conçus comme chantages pour te contraindre à l’épouser, lesquels documents auraient été validés par Israël et les US et communiqués à Pascal Joly qui, au sein d’Airbus, aurait géré le crash Germanwings. Je l’écris, ça ne passe toujours pas. Pour moi, ça pue le montage à 100%. Pour que ce soit valide, il me faudrait un profil radicalement autre. Il peut très facilement vérifier que je vis dans une de ces HLMs qu’on considère réservées aux crouilles.

Je ne peux qu’être un écran manipulé derrière lequel se cache une mafia qui ne recule devant rien, et dont ma sœur fait évidemment partie, sans quoi son nom à elle ne figurerait pas sur ces documents. Ou je vis dans un lieu qui signale au minimum des revenus normaux et je peux éventuellement, mais avec un besoin d’autres moyens d’évaluation, être suspectée, ou ça ne tient pas du tout. Tu serais coupable à mes yeux d’actes qui justifieraient d’être pris en compte et je n’en serais pas dédommagée de façon à rouler carrosse, mais par des crimes de masse ? Qui m’apporteraient quoi ? Les victimes me sont inconnues. Qu’est-ce qui pourrait motiver une sœur à faire pression pour qu’un homme connu de tous épouse sa sœur ??? Il faut en tenir une sacrée couche pour inventer pareil baratin. Ça supposerait que ma sœur soit attardée, incapable de se défendre et que l’homme en question en soit responsable, ce qui est impossible, elle t’a rencontré à ma place en te mentant. Une recherche Google mène à ce blog. Quel sens aurait son sous-titre ? Je veux bien être torturée, avoir un psychisme délabré, mais écrire plus de près de 700 lettres traitant de harcèlement à un homme dont on voudrait se venger me semble impossible.

Si je pars du principe que les adresses que je n’ai à coup sûr pas délibérément mises l’ont été par piratage, leur présence a-t-elle pu influencer cet avocat ? Je t’avoue n’en avoir aucune idée, mais le fait est que je n’étais pas décidée à les mettre, que si piratage il y a eu, et je le pense, le but était de mettre à mal ma démarche, voire de donner à ma sœur moyen d’intervenir. Comment se présente-t-elle, elle-même, avec des documents qui, tels qu’ils me sont décrits, lui donnent une responsabilité majeure, du fait de la curatelle qu’elle a une nouvelle fois utilisée auprès de Freshfields et Mc Guire Woods ? Elle ne peut que lui prétendre qu’elle serait justifiée et en ce cas, être, elle, responsable du crash Germanwings. Je ne vois pas de moyen d’éviter cet aspect. Et partant de là, il la croit ? Il croit une consoeur qui lui expose de but en blanc qu’elle a posé des actes sans lesquels le crash Germanwings n’existait pas ? Quelle motivation avance-t-elle ? Lui dit-elle que son but réel est le génocide planétaire inscrit sur les Georgia Guidestones ? Je serais à sa place à lui, je romprais immédiatement la conversation, refusant d’entendre quoi que ce soit. Je ne crois pas que quiconque puisse t’imputer pareil crime. À ça près que la curatelle porte notamment sur l’incident du Concorde 4590, que j’ignore ce qui a pu t’être attribué d’autre.

Mettons donc qu’il s’imagine pris entre deux commanditaires de meurtres de masse, la demande étant soumise par une troisième personne que l’un des deux lui affirme innocente, tandis que l’autre prétend avoir agi en son nom. Ce qui m’est transmis est que si je le contacte, il accepte de me défendre pour en fait me couler. C’est une nouvelle fois ce qu’elle lui a demandé. En ce cas, il rentre de plein pied dans le crime organisé, et le fait sur la seule parole d’une femme déjà à l’origine du crash Germanwings, là où il pourrait très simplement l’envoyer foutre, et refuser de me défendre, ce qui, jusque là, ne semble pas être son choix. Le but de ma sœur étant de maintenir les condamnations infâmes qu’elle a obtenues et d’en obtenir une sixième, le risque est évidemment gros. Ce qui m’étonne concerne l’intérêt. À qui profitent les deux options qui s’offrent à Juan Branco ? Il me défend, les deux fichages sont levés, les cinq condamnations et l’interdiction de rediriger Microsoft annulées. C’est du moins le but. Quel risque ça peut-il représenter, à ses yeux ? Mettons qu’elle lui dise que je suis faible d’esprit et exposée à ta perversité ou tous les travers dont elle peut t’affubler, si tu me contactes, quel est l’enjeu ? Tu as tout de même moyen de t’adresser à quantité d’autres personnes que moi. Quel problème peut-il y avoir pour qui au fait que tu me contactes, objectivement ? Et si je mets ça de côté, et que je veux me venger de toi, comment se fait-il que tu manifestes me soutenir ? Une nouvelle fois, ça m’est illisible. Je ne vois pas ce qu’elle pourrait lui dire qui justifie qu’il ne m’aide pas dans le sens demandé.

Pour retrouver un sens, il faudrait qu’elle lui ait promis autre chose, que me planter soit la condition pour l’obtenir. La difficulté, là, est la surface des multinationales concernées. Airbus, si les condamnations abusives que tu subis sont annulées, peut craindre pour lui. Par ailleurs, si tu rediriges Microsoft, c’en est fini des failles de sécurité, de l’espionnage de masse, des possibilités de prise de contrôle à distance. Donc il y a plus d’une multinationale, plus d’une structure qui serait prête à remercier toute personne qui l’empêcherait en lui offrant d’assurer sa défense, Airbus étant en première ligne. Israël aussi, est évidemment concerné. Donc pour un avocat, prendre ce dossier avec engagement de le planter, s’il n’a pas une moralité à toute épreuve, peut être tentant. Il ouvre des portes que rien d’autre ne pourrait ouvrir. En même temps, il en ferme définitivement une à qui se risque à pareil jeu. On ne perd sa virginité qu’une fois. Si pour l’instant Juan Branco donne des gages d’intégrité, de critique éclairée et de courage, il s’abaisserait à pareille traîtrise qu’il perdrait toute crédibilité, aux yeux des personnes au courant de ma situation. Elles sont bien plus nombreuses que ce que j’ai longtemps imaginé. Accepter de prendre ce dossier pour le planter ou valider le génocide planétaire est équivalent. La responsabilité, là, est majeure.

Je ne sais pas, aujourd’hui, ce que je vais faire. Je t’avoue avoir à nouveau des nausées. Que cette difficulté se soit présentée me révolte. Il y a chez tout contestataire efficace une proie potentielle pour le crime organisé, friand de figures susceptibles d’attirer à elles d’autres rebelles, ce qui permet de les localiser et de les contenir, ensuite. Il me semble que dès l’instant où une tête se dégage avec un fort potentiel d’influence, il y a manœuvre pour l’utiliser. Il est passé hier sur BFM :

ce qui peut être signe, même si effectivement, il y a la place du contestataire de service. Personne ne peut attendre autre chose de lui. On en est donc à la posture. L’inviter est explicite. Très difficile, de ce fait, de savoir où il en est, et comment il se positionne. Je le pensais opposé au sionisme. Aujourd’hui, je me dis qu’il le serait, comme je le suis, jamais je n’aurais cette difficulté. Est-ce à dire que déjà il serait passé au crime organisé ? Ces questions se posent avant tout choix d’avocat dans un dossier sensible. Je vais laisser reposer parce que ça m’est assez insupportable.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


0 commentaire »

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher