Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 694

0

janvier 5, 2019 par Nicole Guihaumé

collage 694 en 430

Mon cher Bill,

La photo datée prise hier de mes compteurs semble avoir eu un impact sur la gestion de l’acte 8 des gilets jaunes, ce que j’ai du mal à comprendre. Benoît Mornet est celui qui dirige les casseurs, et le propos était, comme pour le MH370, le crash Germanwings, et tous les false flags conçus depuis que j’ai identifié Salem en octobre 2011, de prétendre que j’aurais demandé ces violences à la fois pour me venger de toi, en lien à la tentative d’empoisonnement de l’été 2011, et à titre de chantage pour te contraindre à épouser ma sœur Guizard.

Selon la gestion de l’acte 8, Macron devait être plus ou moins exposé à destitution. Il y aurait eu des casseurs aujourd’hui, l’état d’urgence aurait pu être déclaré, ce qui l’aurait protégé. Si une péniche, des scooters ont été incendiés, je ne vois pas de violences comme il a pu y en avoir lors de précédents samedis comme le 1° décembre, par exemple, ce qui l’expose, d’une certaine façon. Fichée S, je ne vais évidemment pas manifester. Le moindre incident pourrait prendre des proportions ingérables.

Je te l’ai déjà écrit, cette explication par l’utilisation des faux m’imputant la responsabilité des violences est la seule qui cadre, mais je la trouve impensable, probablement parce qu’elle a été conçue pour être entièrement gérée au niveau de sa communication. En ce cas, le décompte de charges devait être utilisé pour me faire chanter. Ou j’étais à la rue, ou j’acceptais d’endosser la responsabilité, ce qui, une nouvelle fois, est aberrant, la prétendue demande que j’aurais faite se situant dans le cadre de la curatelle qu’avait ma sœur Guizard qui, en plus, l’aurait présentée aux cabinets d’avocats Freshfields et Mc Guire Woods pour qu’ils relaient ce qu’elle affirmait avoir été ma demande aux US et à Israël. Mais qui dit curatelle dit irresponsabilité, implique donc sa responsabilité, celles des deux cabinets d’avocats étant pointées, en pareil cas, sans compter celles des US et d’Israël.

Je ne vois d’ailleurs pas comment, en droit, je pourrais être fichée S sans qu’elle le soit aussi. Sans elle, rien ne paraît, et du fait que c’est elle qui utilise les faux qu’elle se fait faire, elle devrait, elle, être fichée S, sans que ce soit abusif. À ça près que la violence vient de la tête de l’état, n’existe qu’à titre de chantage exercé pour t’imposer d’assumer le génocide. Les différentes manœuvres conçues n’ont d’existence qu’en tant que cuisine interne, organisation de la violence, censée ne jamais être communiquée, d’où le problème que pose ma saisine de la CDC. N’empêche qu’encore aujourd’hui, je ne peux pas récupérer ma photo sur mon coolpix, lieu de toutes les violences. Je peux le connecter, entendre le déclic, en voir l’icône, mais rien faire, et très vite, il disparaît, et j’ai le message qu’un périphérique USB n’est pas reconnu.

Si ma saisine de la CDC n’a pas empêché que mon avis d’échéance prenne en compte ce décompte de charges aberrant, et si tout est encore fait pour bloquer mon Nikon, sachant que j’ai la photo prise avec mon smartphone, j’imagine que le but était de bloquer la CDC le temps de me faire chanter de façon musclée. Je ne crois pas que ça puisse durer. Cette tension depuis hier signe l’urgence, il me semble. Le sénat semble, si je comprends bien, prêt à utiliser l’article 68, à initier, donc, la destitution de Macron. Est-ce suite et conséquence de la LRE que j’ai adressée à son président, Gérard Larcher, le 20 décembre, ce qui expliquerait l’importance de la photo datée de mes compteurs ? En ce cas, j’imagine qu’une médiation sera mise en place, ensuite, pour apurer la situation qui m’a l’air littéralement insensée.

Je vous embrasse for, toi et les tiens,

Nicole


0 commentaire »

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher