Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 696

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 696

janvier 7, 2019 par Nicole Guihaumé

collage 696 400

Mon cher Bill,

Mes charges d’eau n’ont toujours pas été régularisées, tu le sais, d’où l’envoi de cette LRE à Franck Peyrot, qui dirige l’agence Lefebvre dont je dépends. J’ai vu aujourd’hui un conciliateur à la mairie du XV° et je t’avoue avoir été stupéfaite qu’une structure comme Paris Habitat ose prétendre qu’une agence entière serait privée de téléphone, que pas une personne ne serait joignable. Le conciliateur nous a donc convoqués pour une conciliation, le 21, Paris Habitat et moi. J’ai réglé mon échéance normale, pas les charges que je ne dois pas. Le 14 novembre, ce recommandé m’était envoyé pour un loyer venu à échéance le 6, soit huit jours plus tôt, ce qui me rend vigilante.

Des menaces de mort sont exercées, tu me le fais savoir depuis plusieurs semaines. Je sais depuis très longtemps que tu en subis, toi, j’ignorais que Madame Troëndle et Monsieur Larcher, par exemple, en subissaient. Là, apparemment, ma sœur Chantal Bourdarot t’a écrit que Roger Madec l’avait menacée de mort pour obtenir, en 2003, qu’elle fasse le faux témoignage nécessaire pour la curatelle. Quand je vérifie si ces menaces ont aussi été exercées contre ma sœur Françoise Mamet et mon frère Jean, c’est confirmé, et ce serait ma sœur Guizard qui aurait demandé à Roger Madec d’agir.

Le nombre de preuves écrites de ces menaces me trouble. Gérard Larcher semble avoir un dossier précis de tout ce qui a été fait, et l’a été depuis la conviction que personne ne pourrait jamais rien y opposer. Par exemple, Benoît Mornet, conseiller à la Cour de Cassation, en a fait, ce qui est en apparence impensable, du fait de sa fonction. Il est, je le sais, derrière mon troisième décompte de charges aberrant, tandis que Pascal Joly était derrière les deux premiers. Mon incompréhension tient au fait que Paris Habitat valide ces violences, ce qui reviendrait à dire qu’il n’y a, au minimum sur ce dossier, aucune protection en France. Les ordres donnés sont systématiquement assortis de menaces de mort. Ma sœur Guizard les utilise depuis l’échange téléphonique que j’ai eu, le 28 octobre 1997, avec Michel Lacombe, échange par lequel tu as compris qu’elle t’avait menti. C’est elle aussi qui demande à Mornet d’agir, pour une part. J’imagine que lui se couvre de principe par rapport à ce qu’il a fait.

La LRE par laquelle j’ai confirmé hier à Gérard Larcher la demande de destitution d’Emmanuel Macron que je lui ai envoyée le 20 devrait lui être distribuée demain. Ma difficulté est de comprendre ce qui doit être fait pour qu’on arrive sur la terre ferme, que ça en soit fini de ces menaces. Tu es tranquille depuis que j’ai confronté Trump et Kushner en mettant en copie le bureau exécutif du président, les adresses eop.gov. Si je fais le parallèle en France, dès l’instant où Macron se sait face à une procédure de destitution, il ne devrait plus y avoir de menaces. Ma sœur Guizard pourrait-elle, malgré tout, continuer ? Au niveau de Paris Habitat, son relais est Roger Madec. Mon sentiment est que ce décompte est la dernière possibilité pour Macron de sauver son mandat, d’où l’effervescence de vendredi, veille de l’acte 8, avec cette impossibilité de récupérer ma photo, alors que depuis, j’ai celle-ci :

compteurs d'eau Nicole Guihaumé 07012019

Ma sœur Guizard semble poser à elle seule un problème conséquent, sans que je sache discriminer si Kipman et les autres psy sont derrière, ou ton père, Evelyn de Rothschild, Warren Buffett, Macron. Quoi qu’il en soit, par rapport à elle, il me semble que des actes doivent être posés. Je te l’ai écrit plus d’une fois, je ne couvre personne. Si quelqu’un a été menacé, c’est à la justice qu’il doit le dire, pas à moi. Je peux relayer tant que la situation est ce qu’elle est, mais encore une fois, il y a urgence à ce que Macron soit destitué. On voudrait avoir une démonstration de l’illégalité qu’il est capable de se permettre, il suffit de voir mon dossier. Tout y est, depuis les décomptes jusqu’à l’incendie criminel de mars dans mon escalier, en passant par la tentative de changer mes compteurs avant régularisation pour prétendre que j’aurais consommé l’eau facturée.

Franck Peyrot m’a systématiquement adressé des AR de lecture de mes mails, y compris de celui demandant le report du rendez-vous de changement des compteurs avec Techem. Puis ma boîte hotmail a été fermée. Depuis, je n’ai pas d’AR de lui, et ma sœur Guizard, en lien avec Macron, et donc sur sa demande, même si elle est très concernée, le menace de mort. Il faut évidemment mettre un terme à ça dont tu sembles avoir des preuves écrites, tout comme Gérard Larcher. Ma sœur Chantal le sait aussi, apparemment. Encore une fois, je ne vois pas d’autre solution que la destitution, et je me demande si dans un cas de menaces de mort documentées, la procédure prévue doit s’appliquer. Pour moi, on est sorti de ce cadre. Gérard Larcher devrait trouver moyen de fonder juridiquement une destitution immédiate, du fait précisément de ces menaces de mort. Si le chef de l’état ne peut être poursuivi à l’occasion de son mandat, la règle s’entend tant qu’il ne se permet pas pareil acte. Je ne peux que l’écrire, le communiquer largement. Je n’ai pas d’autres moyens, mais ça je peux le faire. Gérard Larcher peut aussi voir si ma sœur Guizard doit être emprisonnée. Je n’exclus pas que ce soit nécessaire.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole

collage 696


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 696

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher