Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 699

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 699

janvier 9, 2019 par Nicole Guihaumé

collage 699b en 200

Mon cher Bill,

Les 3544,73 euros de charges d’eau non consommée figurent toujours toujours dans mon espace locataire, ce qui ne peut que m’étonner. Je ne crois pas que Paris Habitat en décide, et en ce cas quel est le message de qui ? Ça ne peut venir que de Macron. Il ne me semble plus possible, aujourd’hui, d’utiliser cette facture abusive pour me virer, alors qu’elle est largement connue. J’ai ce rendez-vous de conciliation prévu le 21 janvier, anniversaire de la mort de Louis XVI, comme l’a fait remarquer le conciliateur. C’est un rendez-vous avec Paris Habitat qui donc, sans solution jusque là, ne viendrait pas par choix, mais contraint à le faire.

Qu’ai-je manifesté, jusque là ? Je ne supporte pas la manipulation, et ai constamment rejeté les tentatives qui ont été faites. Je n’ai qu’une demande : que cette facture soit annulée et qu’en conséquence les actes appropriés soient posés. La convocation chez psychiatre reçue le 22 avril 2017 me semble limpide, après le précédent décompte de charges aberrant, le 21, suivie de la fraude du 23 avril : ce harcèlement, et son traitement étaient au cœur des dernières élections, et Macron a été imposé parce qu’il s’est engagé à le clore sans jamais en reconnaître la réalité ni revenir sur les décisions révoltantes qui ont été prises contre toi, en m’utilisant. Pour moi, son départ est impératif, aucune négociation possible.

Gérard Larcher est le seul, il me semble, à pouvoir décider de son départ immédiat. Je l’ai demandé du fait des menaces de mort exercées, mais elles ne l’étaient pas sur moi. Par contre, depuis mai 2017, la vie impossible que je mène, avec tant de nuits au clavier, est totalement anormale, inacceptable. Mes mails en attestent, comme les fermetures abusives de boîtes mails et de blog que j’ai subies. Je ne vis qu’à mon clavier, comme un hikikomori que je ne suis pas de mon fait. Demain, ce harcèlement se termine, tu me vois m’impliquer immédiatement dans les démarches à engager pour changer ce monde, et ce harcèlement me semble en contenir le moyen.

J’ai écouté avec intérêt cet Interdit d’interdire sur le référendum d’initiative citoyenne :

Le constat du constitutionnaliste que nos élus n’ont que peu de pouvoir, et qu’il faudrait commencer par les libérer de la tutelle de la Banque Mondiale, du FMI et autres institutions, couplé à la réflexion d’Etienne Chouard sur la tutelle des banques privées confirment, il me semble, la nécessité d’abroger sans délai la loi Rothschild et d’exiger restitution des sommes illégalement perçues, du fait que cette loi a été imposée par ceux qui allaient en bénéficier. Ce n’est évidemment pas Macron, leur pantin, qui va laisser faire pareille évolution.

Par ailleurs, la possibilité de révoquer des élus qui trahissent, largement abordée, est essentielle. Macron n’a pas été élu, mais a été imposé pour trahir, et j’étais visée par ce projet de trahison, ce qui me donne une légitimité à agir. Je suis totalement opposée à son maintien, et personne n’obtiendra de moi que je change. Si j’ai pu envoyer les LREs que j’ai envoyées à Gérard Larcher [1][2][3], les mails par lesquels je les ai communiquées, et recevoir ces AR de Paris Habitat, c’est bien que des menaces de mort ont effectivement été utilisées pour me mettre en danger, de façon à me contraindre à valider des actes qui relèvent de la criminalité organisée. Je ne le ferai jamais.

Pourtant, cette somme aberrante est toujours dans mon espace locataire, et l’hypothèse qui est confirmée, quand je tente de comprendre la situation, est que la conciliation du 21 janvier est considérée comme devant être utilisée pour me faire baisser ma garde, ce qui n’a aucun sens. Je demande le respect de la loi. Je n’ai rien à valider, juste à confirmer que je n’ai pas consommé cette eau. Mes compteurs permettent encore de le vérifier, et prétendre que je les aurais trafiqués serait insoutenable. Déjà, il faudrait pouvoir le faire, expliquer comment il se ferait que ce serait une femme de 59 ans à qui l’envie serait venue de s’y coller, et ensuite m’expliquer où serait passée cette eau qui aurait provoqué un dégât des eaux, si elle avait réellement été utilisée. Ma voisine du dessus s’est oubliée plusieurs fois, j’ai sollicité l’assurance, mais pas à chaque fois. Mon plafond porte les traces de ces oublis. La dernière fois, dans le dernier trimestre, j’ai entendu goutter, mis une bassine, et ça s’est arrêté juste après.

Je vis seule depuis que je suis dans ce logement, il y a l’antériorité qui permet d’évaluer. D’où sortent les chiffres présentés ? L’aberration est là, évidente. Il n’y a aucun justificatif, les seuls pouvant en tenir lieu étant mes compteurs. Deux régularisations ont déjà été effectuées, qui sont allées jusqu’à revenir sur des frais de contentieux. Il faudrait m’expliquer comment une personne à qui on s’est mis soudainement à facturer des montants impossibles à dépenser, allant jusqu’à lui facturer des frais contentieux, avant de les lui défalquer pourrait, d’un coup, elle, justifier à la troisième présentation, de consommations d’eau qui auraient été réelles. J’aurais été intoxiquée par les deux présentations précédentes, il y aurait mimétisme de ma part ?

La télé-relève est effective depuis 2013 dans l’immeuble. Pas de problème en 2014, ce sont les consommations de 2015 qui, présentées en 2016, ont paru extravagantes, avant d’être annulées. Je me suis évidemment demandé si, du fait de la télé-relève, on avait pu prendre la consommation d’eau dépensée dans l’immeuble, défalquer les logements qui sont en télé-relève et prétendre que moi qui n’y suis pas, j’aurais consommé un résidu. La difficulté tient au fait que même avec 7 personnes dans un logement, et je ne crois pas qu’il y en ait tant dans un seul de cet immeuble, on ne consomme pas cette eau. Il y a eu l’incendie. A priori, les pompiers ont une citerne, il me semble, il y avait plusieurs camions. Il y a, par ailleurs, la PMI en bas. Je ne vois aucune explication nulle part, et de plus, le fait que ce soit la troisième présentation aberrante, et que les deux précédentes ont été annulées pose un problème évident.

J’aurais une fuite, ça aurait été signalé par les voisins qui en auraient subi les conséquences. Face à pareille aberration, prendre les chiffres est important. La SEMEA donne comme indication 40 m3 d’eau par an par habitant, en moyenne :

semea conso d'eau par habitant en moyenne

Je réalise, depuis que j’ai ces facturations délirantes que je consomme plus que la moyenne. Je prends volontiers des bains, et j’ai une grande baignoire. Si je prends les chiffres de la SEMEA en prenant le maximum, un bain étant évalué entre 75 litres et 200, pour consommer l’eau présentée, je devrais prendre 10 bains (en prenant 200 litres, donc) chaque jour pendant une année. De qui se moque-t-on ? Si hotmail m’a été fermé, j’ai ces copies de mails prises pour avoir la photo des compteurs :

mail du 26022015 compteurs à 514 et 450

26 février 2015, eau chaude à 514 m3, eau froide à 450 m3.

mail du 10022016 sur compteurs d'eau 542 ecs, 479 efs

Le 10 févier 2016, eau chaude à 542 m3, eau froide à 479 m3.

Je suis aujourd’hui à 594 m3 d’eau chaude, mais ça remonte en fait au 4 janvier 2018 avec interruption jusqu’au 4 octobre, reprise depuis et 562 m3 d’eau froide.

Ce que tu me fais communiquer est que François Fillon est intervenu pour que les régularisations aient lieu, ce qu’il a probablement payé par le lynchage qu’il a subi, et par la fraude du 23 avril. En ce cas, si je le découvre, c’est connu, et là, déjà je n’accepte pas ce qui m’a été fait, mais ce qui lui a été fait à lui, publiquement, et à la France, en le privant de lui pour nous imposer Macron, ça ne passe pas du tout. Personne n’obtiendra quoi que ce soit de moi. Je n’ai jamais pris 10 bains par jour, pas un seul jour de ma vie. Quand on me facture 770 m3 d’eau consommées en une année, rétablir qu’il s’agit de 770000 litres donne une mesure plus exacte au niveau de la perception. Si je prends le repère des 40 m3 de consommations moyennes par an par habitant de la SEMEA et les 770 imputés, il me faut 19 ans pour les atteindre.

Je vais attendre le 21 janvier, si je n’ai pas le choix, mais là, ma position est très claire. Je n’ai à m’engager personnellement à rien. Seul Paris Habitat me doit d’annuler cette facture. Si la conciliation n’aboutit pas, déjà la Commission Départementale de Conciliation est saisie, mais selon l’urgence, j’ai un constat d’échec de conciliation, et je saisis le Tribunal d’Instance. Je t’avoue que je suis ahurie qu’on puisse faire reposer l’avenir d’un pays sur une seule personne. C’est ce qui m’est communiqué. Ou je comprends mal ou on attend de moi que je pose, sous contrainte, des actes qui permettent à Macron de rester, alors que tant attendent son départ. Il faudrait que je sois folle. Je ne comprends même pas qu’on y croie, ce qui est en opposition totale à tout ce que j’ai fait jusque là. Que François Fillon prenne sa place, le mieux étant qu’à l’occasion de ton audition Gérard Larcher annonce la transition.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole

collage 699b


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 699

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher