Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 710

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 710

janvier 16, 2019 par Nicole Guihaumé

ovadia yosef gentiles exist only to serve jews

Mon cher Bill,

L’impression de danger imminent est là. Importante, nette. Plus ça va, plus il est clair que le génocide est visé, et pourrait être acté à brève échéance, le propos étant cependant de pouvoir le vendre aux générations actuellement en formation, à ceux qui ont au maximum trente ans aujourd’hui et se situent dans les catégories socio-professionnelles élevées comme ayant été initié par toi. La conciliation que je te propose est donc rejetée, le propos étant de te contraindre pour pouvoir t’utiliser au maximum à partir des condamnations que tu subis. En ce qui me concerne, on ne me bute pas pour une raison que j’ignore. Je n’existe que comme blocage, tout en étant élément de la narration, puisque je suis censée demander des crimes pour me venger de toi et te contraindre à épouser ma sœur. Le but sera aussi de me contraindre, sachant que si je ne cale pas, je me retrouve à la rue sans procès, ce qui ferait un écrit gênant.

Je ne pense pas que ça puisse marcher, du fait que je crois à la puissance de l’intelligence créatrice. On est face à du satanisme, de l’intégrisme, à la détermination à confronter le divin dont il n’est tenu aucun compte, si ce n’est en tant qu’adversaire à provoquer. Beaucoup dépend des Gilets Jaunes, sachant que le mouvement est nécessairement infiltré. J’ai du mal à penser les têtes qui s’en dégagent autrement que tenues. Toutes. Pour autant, impossible d’identifier ce qui fédère, ce qui fait qu’autant de personnes sont toujours là, mais tu sembles dire que des listes sont faites des personnalités qui se dégagent, qu’Olivier Beziade pourrait avoir été visé en tant que tel, samedi dernier à Bordeaux [à partir de 43’30, qu’est-ce qui justifie les tirs, à partir de 44’07 ? Des infos reçues ?]. Les violences policières, quoi qu’il en soit, sont de plus en plus dénoncées, notamment par cet entretien des Inrocks avec Jérémie Gauthier, qui a coécrit «Police : questions sensibles», paru en janvier dernier. Trois extraits sont en ligne sur le site Laviedesidees.fr. Il énonce que l’usage que la France fait de la police, attendant d’elle le règlement de conflits politiques, la met à part dans l’Europe. Que l’IGPN sanctionne les fautes à l’égard de l’institution, mais pas tellement les violences policières.

La situation actuelle est de ce fait très préoccupante, d’autant plus que par ma sœur et moi, la France tient une place de premier plan dans le projet de génocide. Le temps est manifestement compté, sachant l’importance accordée à la narration, ce qui explique qu’aucune solution radicale n’ait été prise, jusque là. Il n’y a pas que Macron qui tient à coup de menaces de mort, d’autres chefs d’états, aussi, dont Trump, sachant que tous visent le génocide. Mon étonnement vient de l’absence de réaction du sénat qui, avec le temps, me semble coupable. Il serait dominé par des partisans du génocide qui l’attendraient de leurs vœux ? L’assemblée aussi ? Je veux bien que Catherine Troëndle et Gérard Larcher subissent des menaces de mort, mais s’ils les communiquaient ? Pourquoi ne le font-ils pas ? Apparemment la majorité des sénateurs valide le génocide, l’appelle de ses vœux, et ils sont minoritaires. C’est aussi le cas des députés. Il n’y a pas de doute quand tu vois que Maître Branco a reçu des menaces de mort tant de Mélenchon que de Macron, le camp politique est secondaire par rapport à la validation du génocide, qui est le critère déterminant. Je ne peux que le signaler. À la limite, Marine Le Pen est en réserve pour prendre les rênes en cas de besoin, jouant le rôle de repoussoir, à utiliser d’une façon ou d’une autre. Elle emporterait une adhésion populaire qu’aucun autre n’emporterait, tous seraient derrière elle, du fait qu’elle valide le génocide.

Je ne parviens pas à saisir ma place. On voudrait se débarrasser de moi sans qu’il soit possible d’en rapporter la preuve, le rêve étant que je me suicide, ce qui n’a aucune chance d’arriver. Sinon ? Chantage par menace de mise à la rue évident. Ok, je tiens au maximum, le plus longtemps possible, en cherchant des aides. Mettons que demain, je sois au bord de me faire virer, sans procédure ni rien, que cherchent-ils à obtenir ? Je ne validerai pas le génocide. Il y a toutes les lettres que je t’ai écrites dont nul ne peut savoir ce qui en a été fait, qui les a enregistrées, ou pas. Le but est de me contraindre à affirmer que Kipman aurait eu raison et de cesser de dénoncer ce que nous subissons, toi et moi. Il y a un problème. Dans leur narration, je suis censée être en difficulté psychique, ce que je ne suis pas. Je ne me pense pas de problème de santé mentale, résiste bien, depuis des années, dans une situation particulièrement violente, seule. Il est impossible de documenter un problème de santé mentale avéré, si je parais. De la même façon, n’importe quelle personne qui tente de voir mes relations avec mes aînés ne peut que constater qu’elles sont inexistantes depuis plus de 20 ans. C’est très tiré par les cheveux, quelque narration qu’ils choisissent. Ça me semble être le point le plus délicat, limite insoutenable. Il faudrait que je ne paraisse pas, sachant que j’ai, comme tout le monde, des défauts, mais on ne m’a jamais dite stupide, plutôt brillante, ce mot est très souvent revenu, dont je ne fais aucun cas, mais que je suis habituée à entendre.

Jusqu’au fait que Kipman m’ait prise en consultation pose problème. Ou il s’est planté complètement, ou… ?? Son choix de 1990 a été de me prétendre suicidaire. Nous sommes en 2019, ça lui fait beaucoup d’erreurs : non seulement il m’a prise en consultation, avant de prétendre 9 ans plus tard avoir échoué, mais encore 29 ans plus tard, sa deuxième évaluation est prouvée erronée. Étrange, tout de même. Il semble central dans ce qui s’organise. A une responsabilité indéniable dans les difficultés actuelles. Tu me voyais en 1990, il était possible que ce soit très rapidement réglé, en me torpillant de façon déloyale, au besoin, si nous avions débuté une relation. Personne ne peut résister face à un réseau qui lui est inconnu jusqu’à y être confronté sans aucun recul. Je pouvais avoir été évacuée dès 1991, sans qu’ils se trouvent avec cette difficulté. Si je ne suis pas liquidée de façon brutale, quel est le but ? Me contraindre, c’est net, mais à quoi ? Il faudrait expliquer les années passées. Je sais que beaucoup a été conçu sur l’espoir que je validerais le génocide. J’y suis aussi opposée qu’il est possible de l’être, en dénonce le projet, me battrai jusqu’au bout pour l’empêcher. Leur narration suppose pourtant que j’apporte, y compris par contrainte, une validation crédible, puisqu’ils visent les couches supérieures. Je n’en vois aucune.

Comment rendre compte de ces 28 ans, depuis que nos routes se sont croisées ? Comment expliquer, si demain tu étais contraint à épouser ma sœur, moi présente, ces 28 années ? Il y a là un impensable qui ne peut échapper à personne. Je veux bien imaginer le pire du pire, qu’on aille, par exemple, tant qu’à délirer, allons-y, prétendre que je n’aurais cessé de consulter Kipman depuis 1981, et qu’il aurait enfin réussi à me guérir de mes prétendues tendances suicidaires, comment expliquer que tu épouses ma sœur en 2019, par exemple, et pas avant ???? Il y a les false flags, et l’affirmation que tu m’aurais harcelée, dont j’imagine qu’elle resterait puisque tant est fondé dessus. Donc leur propos est de te décrire comme fou amoureux de moi qui te rejetterais, exigeant que tu épouses ma sœur, ce que je suis censée faire depuis 2011. Et avant ? Comment expliquer les années écoulées de 2003 à 2011 ? J’imagine le meurtre de Michel Lacombe rendu public, sans quoi les condamnations tombent. Comment expliquer ces années ? Il n’y a aucun moyen. Mettons que la curatelle ait été légitime, rien ne pouvait empêcher que je te repousse et t’accuse publiquement. Comment expliquer le passage du secret de ce meurtre à sa communication dans une narration à laquelle il est nécessaire ? Il me semble qu’on est face à une usine à gaz et à une absence totale d’anticipation, comme c’est le cas depuis le début de ce harcèlement. La narration qu’ils veulent présenter n’existe pas. Elle devrait expliquer un retard de 28 ans, ce qui supposerait une évolution non plausible. Il faudrait, pour que ça tienne, affirmer que j’aurais été dans un tel état de 2003 à 2011 qu’il ait été impossible de me confronter à ton mariage avec ma sœur, alors même que mon suicide était prétendument imminent. Fait-on un tel cas d’une personne dans pareil état, alors que le projet est d’obtenir ta validation ?

Je sais bien que le but est de tout te faire porter, donc de ne pas se focaliser sur les efforts consentis pour l’obtenir. Si je me place depuis ce qu’on souhaite prétendre de toi, le propos est de te contraindre à endosser la responsabilité du génocide…à titre de vengeance, du fait que je t’aurais refusé ? Et les Georgia Guidestones ? Et les années ? Comment expliquer que tu ne te venges qu’en 2019 d’un rejet que je serais censée avoir de toi depuis 1990 ? Mettons, au pire, qu’on prétende que tu ne m’aurais pas contactée en 1990, donc qu’on reconnaisse que tu as eu une relation avec ma sœur, suite à la demande faite de me rencontrer, sans que j’en sois informée, comment rendre compte des années 1990 à 2003 ? Il faudrait que tu aies eu cette relation avec ma sœur avec qui j’aurais été en contact sans être jamais informée ? Ce serait plausible ? Rien ne tient, et ça tient d’autant moins que mettons qu’on emballe différemment les choses, d’une façon que je ne prends pas le temps de chercher, comment présenter les années depuis lesquelles je suis censée me venger de toi ?

Depuis 2011, je suis censée t’en vouloir d’avoir tenté de m’empoisonner. Avoir demandé des crimes de masse pour me venger. Sans aucun contact avec toi ? Comment suis-je censée savoir que tu souhaites te rapprocher de moi affectivement ? Je doute qu’on aille documenter cette communication indirecte. Mettons, pour pousser jusqu’au bout, qu’on veuille la documenter. Comment la justifier ? Je voudrais que tu épouses ma sœur que je côtoierais et qui s’opposerait à ce que tu me voies, là où je pourrais te confronter à un camouflet radical en t’humiliant publiquement ? La sixième plainte t’accuse, certes, de la responsabilité des Gilets Jaunes, je suis censée avoir demandé ce mouvement, mais c’est un montage fait par derrière, que je perçois comme tous les faux réalisés. Serait-il possible de le soutenir publiquement ? J’en doute. Le problème évident est que si j’étais en contact réel avec ma sœur, jamais ces crimes n’auraient été considérés nécessaires, et tu aurais été confronté depuis des années à un rejet de ma part. La manipulation de la NDE de Natan est de septembre 2015. J’ai conscience de tenter de comprendre malgré l’impossibilité d’avoir tous les éléments, mais si à ce moment elle a été conçue, j’imagine que d’autres actes ont été posés. J’étais, moi, face à la plainte de la Licra, à la détermination à me prétendre incapable juridiquement. Ça a été fait dans le cadre de cette plainte sans permettre le déclenchement de la guerre visée, et annoncée par Natan comme imminente.

Ces 28 années posent un problème majeur, et l’absence d’anticipation y est centrale. Je suis habituée au yoyo, j’ai presque l’impression de connaître la perversion présente derrière toute nouvelle construction conçue en forme de «on y parviendra toujours», en dépit des échecs accumulés. Je suis bien certaine qu’au moment où je t’écris, Kipman et sa clique jouissent d’avoir une nouvelle fois réponse à tout, et une narration qui engloberait les différents temps. Pour autant, il me semble que n’importe quelle personne dotée d’un cerveau en bon état de fonctionnement et confrontée à ces 28 ans, à ce profil extravagant que je suis censée avoir, rejetée de tous, mais tous maintenant un contact avec moi, témoignant de ce que tu me harcèlerais, suicidaire, mais échouant pendant 28 ans à en finir…et au fait, pourquoi est-ce que je suis censée te rejeter, alors que tu es plein aux as ? Quel est le profil conçu qui réunirait à la fois tout ce qu’il est nécessaire de prétendre, et qui fait de moi un cas fort peu crédible à mes yeux, au fait que je te rejetterais, vivrais seule sans qu’aucun autre ne veuille de moi ? Je serais donc misanthrope mais en relation avec ma sœur et souhaitant que tu l’épouses. Il faut assurément que je ne paraisse pas, mais même sans que je paraisse, le profil qui expliquerait ces 28 ans, la place qui m’est faite, mon prétendu rejet de toi, est impensable.

J’en reviens à mon sentiment que tout est pensé à court terme, depuis 1990, ce qui donne ce caractère illisible parce qu’a priori personne n’aurait pu concevoir ces 28 ans depuis l’origine et qu’en eux-mêmes, ils signent échec, le singulier étant impossible. Il en faut une collection pour rendre compte de pareille durée. Une évaluation sérieuse qui, en 1990, aurait permis d’évaluer plus de cinq ans nécessaires n’aurait pu qu’entraîner rejet, là où tu avais 35 ans, ne pouvais différer un engagement affectif encore longtemps, si tu le désirais. Mettons, encore une fois, qu’on focalise tout sur toi, et prétende que tu te vengerais en 2019 d’une femme que tu aurais remarquée en 1990, je ne vois pas comment on peut prétendre ça crédible, surtout avec le coup de la frangine qu’on te colle en 2019. Si le génocide est aujourd’hui pensé comme ta vengeance de mon rejet, alors que tu es marié à ma sœur, puisque ça semble toujours le but, il faut qu’entre 1990 et 2019 aucune autre femme ne t’ait suffisamment plu pour te dégager de cette emprise. Mettons que je situe l’emprise en 2003, on en revient à 1990 à 2003. Quelque séquence d’années que je prenne, je ne vois pas, en arrive à deux exigences qui organiseraient les réactions :

  • te contraindre à assumer le génocide, et
  • produire une narration recevable par les générations actuelles qui n’ont pas trente ans et suivent un cursus d’élites.

Je n’en vois aucune, les différentes séquences ayant été et étant encore pensées au coup par coup, et ne pouvant s’articuler entre elles. Que se passe-t-il si la narration ne passe pas, si une confrontation a lieu ? Les cibles sont jeunes, supposées être dans la force de l’âge après le génocide. Si à ce moment, elles le dénoncent et se révoltent contre ses auteurs, que peuvent-elles faire, elles qui, en pleine possession de leurs moyens, et maîtrisant l’intelligence artificielle et toutes les technologies de pointe, étaient supposées séduites par l’aboutissement de ce carnage, ne le seraient pas ? En pareil cas, je ne donne pas cher des responsables du génocide. Ça en serait fini d’eux, ce qu’ils expriment par leur obsession de la narration, leur évitement compulsif de tout écrit qui pourrait exposer leur culpabilité doublée de préméditation des décennies durant. Je ne vois rien de garanti dans une stratégie qui a prouvé son incapacité à anticiper et à prendre en compte la réalité des personnes qu’elle cible. En 1981, Kipman avait nommé précisément ce qui fait ma résistance actuelle, qui n’a rien de récent. Il n’en a tenu aucun compte, alors même qu’il avait tous les éléments. Il semble ne pas savoir se décentrer, être constamment dans son projet. J’ai relu il y a peu ces notes prises après la 58° séance que j’ai eue avec lui, puisque je les notais quand j’en avais la disponibilité :

kipman 13101981

Depuis mes 59 ans, et ce que je sais de lui, maintenant, je n’ai plus de doute, là où pendant 7 ans j’en ai eu. Il ne pensait qu’à me sauter, et à partir de là à m’utiliser pour valider ses théories, selon ses besoins de l’époque. Si tu regardes ma graphie, dont j’ai un rejet certain aujourd’hui, les t réveillent ma mémoire. Je me cherchais, et découvrais depuis plus d’un an, certes, mais c’était nouveau et je n’avais aucun modèle, le fait de me relire quotidiennement. Je tentais d’établir un contact suffisant avec mes cahiers pour y revenir sans difficulté. Ça ne m’a pas été simple. De cette séance, je note y avoir été dans une impression de perte de sens, d’incohérence. Lui pensait à lui, comme il le fait depuis. Rien d’autre. J’ai été mauvaise fille, la séance suivante a sauté.

J’en suis à me demander si la culture juive ne développe pas cette incapacité à se décentrer, depuis la certitude d’être choisi de Dieu. Les échecs accumulés depuis 28 ans procèdent tous d’un refus de mise en cause et d’acceptation des erreurs faites, des fautes commises. Ça va jusqu’à la projection. Si je pars du principe que Kipman saute par principe ses patientes et qu’il les choisit avec ce projet en tête, il a pu ne pas cesser de me faire payer de ne pas l’avoir accepté, et prépare une narration dans laquelle tu te vengerais d’un prétendu rejet que j’aurais de toi, sans mesurer que tu n’es pas du tout dans la même situation que lui. Déjà, tu as plus de charme, ce qui n’est pas très difficile, mais au delà de ça, tu aurais pu directement t’adresser à moi, jamais ces années n’auraient existé. Mettons que je t’aie rejeté, tu serais passé à une autre, il y en avait suffisamment. Du reste, tu sembles avoir été séduit par ma sœur et avoir eu des sentiments réels pour elle en juin 1990, mais en 1991, en avoir eu pour Manuela que tu souhaitais épouser. Pareille fixation ne peut s’expliquer que par un empêchement de l’extérieur. Ni toi ni moi ne pouvons aujourd’hui savoir ce que nous serions l’un pour l’autre si nous passions ne serait-ce que cinq minutes en face à face, sans témoin. Tu peux ne plus voir en moi qu’un accident de parcours qui t’a coûté des années de vie et dont je ne suis pas responsable. Je peux, face à toi, être confrontée à la difficulté de tout ce qui nous sépare, nous rend étrangers l’un à l’autre. Nous pourrions, aussi, d’emblée nous sentir sur la même longueur d’ondes.

Combien Evelyn de Rothschild et sa clique sont-ils prêts à payer leur aveuglement, et leur détermination à ne pas en sortir ? Ça me semble être la question clé dans la mesure où ils sont dans une escalade sans fin, repoussent uniquement la confrontation qui ne peut que venir. Leur narration est insoutenable et pourtant nécessaire, si je me fie à leur obsession des écrits, leur besoin qu’aucun ne puisse exposer leur culpabilité et leurs manœuvres constantes en coulisses depuis des décennies. Ça ne peut pas passer. Il aurait fallu me liquider en 1990, me provoquer un accident de voiture, pas attendre un suicide qui n’est pas venu. J’ai fait des tentatives quand les violences endurées étaient trop difficiles et que je me croyais la proie d’un bipolaire, entre juin 2000 et janvier 2008. Aucune n’a été radicale, comme la première l’aurait été si mes chats n’avaient pas miaulé au point de me faire renoncer. Ils ne connaissaient quasiment que moi depuis leur naissance. Aurais-je voulu en finir, les aurais-je emmenés ? Depuis 2008, rien. Je suis là, et bien là. J’aime vivre, j’ai une foi profonde dans le vivant. Ça me porte à croire qu’il y a nécessairement une solution, et qu’elle peut passer par une séparation des problèmes. Je t’ai déjà écrit que je trouvais pertinente la réflexion de Bobby Fischer, quand il disait que sa communauté avait besoin d’être rééduquée. Nous nous rencontrerions, toi et moi, et signerions l’accord évoqué cette nuit, nous pourrions, à partir de là entreprendre ensemble un rééquilibrage. D’autres, en lien avec toi, pourraient s’occuper du traitement de cette crise. Tout aborder en même temps me semble voué à l’échec, d’autant qu’ils ont systématiquement abrasé ce qui n’était pas leur projet. Nous pourrions ensemble, construire autre chose. Ça suppose qu’ils renoncent à leur emprise, acceptent enfin que d’autres qu’eux existent, ont des projets dans lesquels ils n’ont pas plus de place que les autres. Ont-ils le choix ? Personnellement, j’en doute, tout en ayant conscience de leur refus de toute confrontation. À ce jour. Le problème, encore une fois, a une origine documentée par vidéos, livres et articles, peut donc être confronté à partir d’eux :

Pike Three world wars :

The secret history of the 19th century International Bearer Bond Market :

https://www.youtube.com/watch?v=DYCCB0Q7xUw

Fichier de documents de l’Organisation sioniste américaine sur le site du FBI :

https://vault.fbi.gov/Zionist%20Organization%20of%20America/Zionist%20Organization%20of%20America%20Part%201%20of%2010/view

En page 7, paragraphe 3 : 2 millions de juifs en Europe occupée en 1943 :

rabbi heller 2 millions de juifs en europe occupée 1943-2

Le sens de Six millions exposé par le livre de Benjamin Blech : Ye shall return

6 millions=ye shall returnLe nombre d’occurrences de 6 millions de juifs dans la presse depuis la fin du XIX° siècle documenté par le livre de Don Heddesheimer, The first Holocaust : http://www.solargeneral.org/wp-content/uploads/library/first-holocaust-don-heddesheimer.pdf

don heddesheimer the first holocaust

L’interview de Fred Leuchter par Jim Rizoli, en 2015 :

L’interview d’Erich Priebke par son avocat Paolo Giacini en 2013 :

https://carolynyeager.net/final-interview-erich-priebke-july-2013

Israel le plus grand casse du siècle :

Rothschild TRILLIONS Quantified :

15 Things You Didn’t Know About The Rothschild Family :

Secrets of Rothschild Family Fortune +$500 Trillion Documentary :

$500 Trillion! And Not On Forbes Richest People List? The Rothschilds :

Rothschild, le baron de Sheytan

Le règne de la minorité juive :

Discrimination à france inter :

Le lien entre la France et la Torah :

LA FRANCE DÉCLENCHE LA GEOULA :

La délivrance viendra de France :

Les faces cachées de la France :

Le lien entre la France et la délivrance finale :

Stalin’s jews :

https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3342999,00.html

Israel did 9/11:

http://northerntruthseeker.blogspot.fr/2010/09/israel-did-9-11-all-proof-in-world.html

Missing links :

Alan Sabrosky sur le 9/11 :

L’assassinat du juge Thomas Cane Wales, un mois après le 9/11 :

http://mybigfatanti-zionistlife.blogspot.fr/2014/09/9-11-flight-77-plane-debris-and-murder.html

L’utilisation de Fusion froide, le 11 septembre 2001, présentée par Judy Wood :

11 rabbins qui affirment que la guerre entre Occident et Israël permettra le triomphe d’Israël :

Zamir Cohen sur l’élection de Donald Trump

La manipulation de la NDE de Natan pour qu’il annonce une guerre imminente qui fera des millions de morts, affirme que Yosef Ovadia dirigerait un tribunal de l’au-delà…:

L’analyse du non verbal de la présentation de Natan par Susan Constantine qui insiste sur les questions du rabbin :

Manipulation sioniste du MH370 : https://nodisinfo.com/mossad-clique-busted-in-malaysian-airlines-hoax/,

Le 28 octobre, date de naissance de Florence Arthaud et Camille Muffat, décédées le 8 mars 2015 :

http://www.lepoint.fr/sport/florence-arthaud-camille-muffat-la-malediction-du-28-octobre-10-03-2015-1911702_26.php

Crash Germanwings, ni le suicide ni l’accident ne sont crédibles : http://www.veteranstoday.com/2015/03/26/this-crash-is-in-no-way-manner-nor-form-a-credible-accident-or-suicide/

Attali, le peuple juif :

Attali, conversations d’avenir, Jérusalem capitale du nouvel ordre mondial :

En complément, les lettres que je t’ai écrites sur mon blog bgc3.fr, miroir de ton bgc3.com, censuré par Ikoula, mon hébergeur, depuis le 28 novembre 2018.

John Reeves Rothschild financial rulers of nations (noir et blanc) :

http://www.nicoleguihaume.eu/wp-content/uploads/2017/01/John-Reeves-Rothschild-financial-rulers-of-nations-noir-et-blanc.pdf

Les-Rothschild-une-famille-de-financiers-juifs-au-XIXe-Siecle-par-Edouard-Demachy-1 :

http://www.nicoleguihaume.eu/wp-content/uploads/2017/01/Les-Rothschild-une-famille-de-financiers-juifs-au-XIXe-Siecle-par-Edouard-Demachy-1.pdf

Demachy sur les directeurs de journaux :

Demachy sur les directeurs de journaux

Sur ton père mafieux :

http://www.geekwire.com/2014/rediscovering-photography-recapturing-life-lost-picture-bill-gates-paul-allen/

http://www.geekwire.com/2015/life-and-times-of-bill-gates-sr-a-giant-impact-on-technology-philanthropy-and-the-seattle-region/

Sur Warren Buffett, criminel notoire qui tente de te maintenir à la BMGF :

http://www.businessinsider.com/bill-gates-warren-buffett-friendship-2014-10?IR=T

Warren Buffett : The mobile Home Trap :

https://wallacehouse.umich.edu/wp-content/uploads/2016/04/BakerWagner.pdf

How a Warren Buffett empire preys on the poor (April 2, 2015) :

https://www.seattletimes.com/business/real-estate/the-mobile-home-trap-how-a-warren-buffett-empire-preys-on-the-poor/

A look at Berkshire Hathaway’s response to mobile-home investigation (April 6, 2015) :

https://www.seattletimes.com/seattle-news/times-watchdog/a-look-at-berkshire-hathaways-response-to-mobile-home-investigation/

http://www.fastcompany.com/48214/ballad-clayton-homes

http://www.wsj.com/articles/warren-buffett-defends-clayton-homes-1430584843

http://www.seattletimes.com/seattle-news/times-watchdog/minorities-exploited-by-warren-buffetts-mobile-home-empire-clayton-homes/

http://www.buzzfeed.com/danielwagner/warren-buffetts-predatory-lender-charges-minorities-a-lot-mo#.va15OWzV0
http://www.publicintegrity.org/2015/04/03/17024/warren-buffetts-mobile-home-empire-preys-poor

https://www.thenation.com/article/special-investigation-the-dirty-secret-behind-warren-buffetts-billions/

https://www.thenation.com/article/how-monopolies-gamed-the-system/

https://www.marketwatch.com/story/why-warren-buffett-is-a-prime-example-of-the-failure-of-american-capitalism-2018-02-15

https://www.valuewalk.com/2018/02/nation-the-dirty-secret-behind-warren-buffetts-billions/

http://libertyblitzkrieg.com/2015/07/21/no-capital-controls-for-oligarchs-warren-buffet-buys-greek-island/

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 710

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher