Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 715

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 715

janvier 19, 2019 par Nicole Guihaumé

collage 715 en 300

Mon cher Bill,

Côté armement, Macron ne fait pas dans le détail. Les commandes de 450 fusils multi-coups et de 1280 LBD 40, le 26 décembre ont été largement commentées, par exemple ici. Pour samedi dernier, l’ordre de s’équiper de fusils d’assaut était aussi venu d’en haut. Pour les multi-coups, le résultat est visible sur cette vidéo prise samedi dernier à Nantes :

https://www.youtube.com/watch?v=dI3Zkil6I98 ou sur twitter si elle ne marche pas :

Depuis, les témoignages sur les violences policières, cette semaine, ont été bien plus nombreux. Il y a deux jours, cette vidéo très douloureuse sur Mediapart :

nécessaire, vue la monstruosité de ce qui est subi. Anaëlle, la secouriste volontaire, présence remarquable au côté des blessés, dénonce ces fusils multi-coups révoltants, commandés en décembre, alors que déjà le nombre de blessés graves était inquiétant. Quand tu vois qu’Antoine Coste, par exemple, a perdu la vue d’un œil en rentrant chez lui le 8 décembre, et en tournant la tête pour regarder le mouvement de foule, place de la République, c’est tout de même révoltant.

Il l’énonce dans cet article du Parisien qui reprend ce qui est arrivé à un manifestant venu en famille le 24 novembre à Paris, Gabriel. Sa mère, Dominique Rodtchenki Pontonnier, a communiqué à Mediapart une vidéo qui est proposée pendant l’émission, terrifiante. Sept de la même famille, tous touchés, tous sous médicaments. La mère, en état de sidération manifeste. Ses mots sont proches de ceux des deux autres blessés présents, évoquent l’incrédulité, l’impensable d’une police qui mutile autant d’innocents, et de façon très discutable, maintenant largement discutée. Antoine Boudinet, amputé d’une main, s’exprime sur la vidéo qui appelle à manifester devant tous les commissariats et toutes les gendarmeries, le 2 février, contre l’usage de ces armes dites intermédiaires qui mutilent de façon irréversible. Lola Villabriga, elle, a été blessée au visage, évoque des difficultés émotionnelles, là où il m’est impossible de l’écouter, comme d’écouter chacun des trois blessés, d’écouter Anaëlle, la secouriste volontaire, sans ressentir un profond sentiment de dévastation. Ils donnent un accès immédiat à ce qu’ils ressentent, qui est effrayant parce que contre nature. D’une monstruosité révoltante.

Le ton du journaliste de Mediapart, Dan Israël, la façon dont il a demandé aux victimes ce qui les incitait à porter plainte m’a dérangée. Dans ces contextes de violences policières, il y a évidente infiltration. Resumons.net est cité par plusieurs articles, et tu m’as fait savoir qu’il était entièrement manipulé. Le propos, là, est d’entrer en contact avec les victimes de sorte de pouvoir contrôler leurs démarches. Il me semble important de ne pas interférer dans ce qu’elles projettent, ni de leur demander d’en rendre compte ou de l’expliciter quand elles sont en état de choc. La cour administrative d’appel de Nantes a condamné l’état pour un tir de flashball sur un jeune manifestant le 5 juillet dernier. Les faits remontaient plus de dix ans avant, mais l’étude juridique, qui reconnaît le caractère dangereux du flashball est particulièrement bien venue. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb à l’époque, avait fait appel du jugement qui l’avait condamné, s’est fait recadrer.

Ça n’empêche pas Castaner de s’illustrer, une nouvelle fois «Quand j’entends certains responsables (..) prendre le parti des casseurs plutôt que celui de la sécurité, quand j’entends parler de brutalité inouïe et illégitime, je suis sidéré, et c’est le mot le plus poli que je trouve». Certains affirment ce gouvernement légitime. Déjà, Macron ne l’a pas été un seul jour, mais aussi quand la légitimité de l’origine est inexistante, une qualité d’actes peut en inférer une autre, d’une autre nature. En l’espèce on est dans la confirmation de l’illégitimité par principe. Sidérant. À nouveau le déni largement dénoncé, le silence sur les manifestants pacifiques blessés, inexistants, invisibles comme ils se perçoivent, eux :

Les victimes devraient porter plainte devant le juge administratif au minimum, après cet arrêt du 5 juillet. Le contexte des Gilets Jaunes rend cette jurisprudence particulièrement appropriée. Si je regarde cette réalité depuis ce que tu me fais communiquer du projet de génocide et de son imminence visée, je ne peux que voir une erreur de stratégie majeure, confortée par les réactions. Loin de vivre leurs blessures et mutilations comme un coup d’arrêt, plus d’une victime annonce en être renforcée dans sa détermination à dénoncer la violence actuelle de ce pays. Elle est scandaleuse. Possiblement exacerbée par l’obsession de te faire plier, ce que j’espère que tu ne feras pas. La seule solution est à mes yeux la conciliation que je te demande, d’autant que la confiance dans la politique s’effondre -il y a de quoi- :

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole

collage 715

 


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 715

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher