Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 750

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 750

février 5, 2019 par Nicole Guihaumé

MONTAGE 635 400

Mon cher Bill,

Seattle semble mal, si je me fie aux non lus en décalés que j’en reçois depuis dimanche. Seattle, ou la BMGF, voire Trump. Tout semble avoir été fait depuis la certitude de ne jamais rendre compte, ce qui me révolte. J’ai commencé à rédiger mon assignation vendredi, puis je me suis interrompue, une injonction de faire semblant plus appropriée. Elle a été distribuée aujourd’hui. J’ai précisé mon brouillon, tout en étant confrontée à la difficulté inhérente au fait que c’est une instruction que je demande, de façon à engager une procédure au fond. Il y a évidemment des différences de degré de responsabilité dans ce qui m’est arrivé, si je me centre sur moi, là où toi, tu peux parler plus facilement en nos deux noms, du fait que tu peux le documenter. J’ai pris un rendez-vous d’audience, le premier qui m’a été proposé, au 10 avril 9h, ce qui me semble loin, tout en donnant un temps de préparation. J’aimerais que tu y sois.

C’est donc une assignation contre Paris Habitat. La rédiger me confronte évidemment à la responsabilité de Bernard Vergnes, traître fini, par rapport à toi, à celle de Simon-Daniel Kipman, traître, certes, par rapport à moi, mais pas seulement. L’attitude de ce psychiatre éclabousse tout le corps médical dont je ne comprends pas que les représentants ne soient pas intervenus. Je l’ai signalé au conseil de l’ordre, en vain. Dès le crash du mont Sainte-Odile, j’imagine que quantité de professionnels le savaient à l’oeuvre, et il aurait fallu le bloquer. Je ne l’ai pas vu depuis le 31 octobre 1991, et dans mon cahier, à ce moment, il était clair que je tirais un trait définitif. Je n’aurais pourtant jamais pensé qu’il pourrait se permettre pareille faute professionnelle. Elle est inexcusable. Il n’a cessé depuis de la décliner, de multiplier les fautes, concevant un à un ces false flags et fausses attaques terroristes qui ont endeuillé le monde.

C’est ce qui m’a troublée quand j’étais au tribunal, aujourd’hui. Je suis allée au bureau des référés du TGI où on m’a logiquement demandé de quel genre d’affaires il s’agissait, ce à quoi j’ai répondu conflit locatif, donc le tribunal compétent est le tribunal d’instance. Ma gêne vient du fait que c’est un conflit qui se situe entre mon bailleur et moi, mais déborde très largement le conflit locatif, qui n’est qu’un biais, de même que Paris Habitat est quasiment le prête nom de Kipman. Je me suis presque sentie hors sujet avec mon «conflit locatif». J’ai la même difficulté au niveau de la rédaction de l’assignation, et je vais très fortement insister pour que tu te joignes à ma démarche. Je ne sais pas si je peux le fonder juridiquement, et je garde le souvenir du problème qu’a posé la première procuration que je t’ai donnée, préférerais agir en mon nom, en étant présente, et en demandant que tu sois co-défendeur avec moi, ce qui semble évidemment tiré par les cheveux, alors que je vis en HLM.

Chat échaudé craint l’eau chaude. On s’est tellement permis d’agir en mon nom ou en prétendant que tu me harcèlerais, ce qui est totalement faux et que je n’ai jamais dit à personne, que je reste extrêmement vigilante, maintenant. J’ai demandé à Maître Branco de me représenter en lien avec toi et Maître Flores qui défend les expatriés anglais piégés en Espagne. Mais je n’ai pas tenté de le joindre. Le seul avocat à qui j’ai demandé de me défendre et que j’ai rémunéré pour ça, c’était en 2015, Maître Lebriquir, et il a posé des actes dont il ne pouvait ignorer qu’ils me portaient tort, me répondant, par exemple, en vous copiant le mail à Ginny Romety, Jim McNerney et toi, qu’une plainte pour harcèlement n’avait aucune chance d’aboutir.

J’ai cité Nicolas Skourias, l’un des rescapés du crash du mont Sainte-Odile, dans mon assignation. Ce témoignage de lui me semble on ne peut plus explicite. Ce soir, je lui ai envoyé un mail que tu as dû recevoir, puisque je t’ai mis en copie. Mon sentiment est que la mise à plat est impérative. Elle l’est d’autant plus que nous ignorons quantité de choses sur l’impact émotionnel de pareilles catastrophes, et je pense là aux victimes sur lesquelles Kipman ne s’est pas attardé, comme il l’a fait avec Yvonne Selke. Il y a des témoignages de révolte importante devant l’impensable et l’absence de condamnation, la cour de cassation ayant confirmé le jugement d’appel. Evelyn de Rothschild, et les séquelles qu’il a gardées de sa mort en tant que Giles Corey a été une catastrophe pour ce monde qu’il n’a cessé de désorganiser depuis. Or ses affirmations sur Salem sont contredites par les faits et les témoignages de l’époque. Prétendre que toi ou moi aurions été responsables est historiquement impensable. Nous sommes arrivés en bout de course, et son traumatisme est lié au meurtre qu’il avait commis. Tu vois où je veux en venir. Dès l’instant où la réalité de la réincarnation est incontournable, et reconnue telle, veiller à apaiser les traumatismes émotionnels est impératif. Le mont Sainte-Odile en est un, tout comme la façon dont le crash a été géré, ensuite.

Ce n’est évidemment pas le seul aspect. La culture de l’irresponsabilité qui règne, la façon dont les différentes justices nationales et internationales ont été mises en coupe réglée, la corruption endémique, tout ce que le projet de génocide planétaire a impliqué…appellent à une réorganisation totale. Le crash du mont Sainte-Odile se situe dans ce contexte, et je retrouve là, la même difficulté que par rapport à mon assignation. Causes et conséquences sont à aborder de façon différente. Le mont Sainte-Odile est une conséquence de cet effondrement de valeurs que nous traversons, pour faire court. Il fait partie de cette escalade infernale dans le refus de reconnaître ses fautes. Les crimes que Kipman a conçus me semblent indiquer qu’il était déjà dans la criminalité organisée quand je le consultais. Je pense pourtant que son refus d’être confronté à la faute qu’il a délibérément commise en me prétendant suicidaire a eu des conséquences qu’il n’a pas contrôlées. Chaque jour, je me demande où on en est par rapport au projet de génocide, depuis ma certitude qu’il ne peut avoir lieu, me demande donc si ses promoteurs ont renoncé, et là, je mesure la difficulté que posent les crimes commis, comme celui du mont Sainte-Odile. Il y a eu préméditation, coercition pour empêcher que les secours arrivent, que justice soit faite…pour une part il me semble que ceux qui maintiennent ce projet délirant peuvent se sentir complètement grillés, et le percevoir comme leur seule porte de sortie, sachant qu’ils ont largement montré n’avoir aucun respect pour quiconque.

Ce sont ces différents aspects qui me font espérer que tu puisses rester sur Paris, où tu sembles être, le temps nécessaire pour enclencher des démarches qui ne puissent plus être annulées ensuite. Je souhaite ta présence le 10 avril, chercherai la formulation juridique qui me donnera le plus de chances de l’obtenir, tout en te demandant, de ton côté, de reprendre mon assignation et de t’y joindre. J’ai confirmé par mail au Bureau d’Ordre Civil le rendez-vous pris au Service d’Accueil Unique des Justiciables. Je t’ai mis en copie cachée par erreur, toujours avec le domaine, conflit locatif, en tête. Autre erreur, je suis allée au tribunal et je n’ai pas pensé à déposer le constat de l’huissier pour qu’il soit joint à mon injonction de faire. Il me faut l’envoyer par mail. La difficulté se trouve vraiment au niveau de l’articulation des causes et des conséquences, de la place de chacun, qui a validé, qui a été contraint, qui a fait carrière en utilisant au maximum le harcèlement que nous subissions, multiplie maintenant les retours d’ascenseur vers Kipman en le couvrant et en me mettant en danger pour t’atteindre, toi.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 750

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher