Fil RSS

Lettre à Bill Gates, 778

Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 778

mars 11, 2019 par Nicole Guihaumé

israeli-mossad-motto

Mon cher Bill,

Je suis assez stupéfaite de la violence et de ses conséquences. Ce qui semble avoir été fait a pour conséquence incontournable que jamais je ne mettrai un pied en Israël tant que cet état existera. Sa création n’a été obtenue que par espionnage et chantage, les micros placés à l’ONU, seuls, ayant permis d’identifier les pays qui y étaient opposés et de les faire chanter comme Aba Ebban en a témoigné, après Henry Cattan. La criminalité semble inscrite dans son essence depuis. Si nous parvenons à nous marier et que tu te présentes aux prochaines élections US, ce qui implique, à mon avis, une élection certaine, cet aspect existe. Or tu sembles vouloir te présenter, ce que, pour ma part, je considère nécessaire. Par ailleurs, si professionnellement, en ce cas, je respecterai tes demandes, et te soutiendrai, dans ma vie privée, je ne veux aucune personne qui représente le sionisme en quelque façon, et à part certitude établie sur des années d’un positionnement qui ne le valide pas, aucune personne de la communauté juive dans ma proximité.

Ce que tu me fais savoir est ahurissant. Déjà, qu’Eric Ferrand ait été derrière le meurtre de ma mère me scandalise, mais en plus, il semble avoir utilisé ma saisine pour envoyer un de ses représentants auprès d’elle qui lui a remis un aliment empoisonné. J’ai appris le 4 qu’elle allait mal, elle est décédée samedi…après cinq jours d’agonie douloureuse provoqués délibérément par cet abruti d’Evelyn de Rothschild ? J’ai conscience qu’il y a une difficulté ; il faut trouver un maire qui accepte de nous marier, sachant que je ne lâcherai pas Ferrand, dont tu me fais savoir que sa motivation vient de son appartenance à la communauté juive. Je peux tout imaginer, y compris que le représentant en question ait prétendu que le cadeau empoisonné venait de moi. On ne fait pas plus pervers que ce que nous subissons, toi et moi depuis juin 1990. La question que je me pose concerne la motivation de ma sœur Guizard, en t’envoyant ce SMS. Je ne crois pas qu’elle ait pu le faire de sa seule initiative, et si ce n’est pas le cas, ça fait partie de ce qui a été conçu. En ce cas, quel est le but ? Je sais que l’assassinat fait partie de leurs mœurs de façon routinière.

J’aurais appelé une de mes aînées, aurais-je su que maman avait été empoisonnée, et par qui ? Quand j’ai téléphoné lundi, l’infirmière m’a dit aller à sa chambre, et me la passer au téléphone, mais après, elle ne cessait de parler, je reconnaissais la voix de ma sœur Bourdarot, et ça n’en finissait pas de durer, sans qu’elle me reprenne. J’ai raccroché. Il était question de soins. Aurais-je vu maman si j’étais descendue, ça n’est même pas dit. Elles avaient la tutelle et le propos est de m’exposer au maximum de violences et de perversité imaginable. Le fait est que ma conviction est qu’une fois de l’autre côté, on a accès à tout, ce qui me donne à penser que même si on a prétendu à maman que je serais cause de ses souffrances, déjà, sa mémoire ne lui permettait plus de rien mémoriser, mais en plus, décédée, elle a accès à tout. Hier soir, avant de m’endormir, j’ai été étonnée, j’ai eu l’impression de la sentir. Nous avions un lien très fort, elle et moi. Elle me faisait confiance, jusqu’à ce que mes aînées multiplient les saloperies, et elles n’ont pas arrêté. Mais à ce moment, elle était pleine de doutes par rapport à elles. Tel que c’est, il me semble que je serais descendue, j’aurais été confrontée au maximum de violence pour me contraindre à te casser, et à te demander d’épouser ma sœur Guizard. Je ne vois pas d’autre but à ce piège, à ça près qu’il n’était pas nécessaire de l’assassiner pour tenter de me faire descendre. On pouvait, de la même façon, me la dire très mal, donc un but était visé, en lien à cet empoisonnement, et à ma présence sur place. Aurait-on voulu m’en faire assumer la responsabilité ? C’est ce que tu sembles indiquer, maintenant que je te le demande, à toi, ou à ceux qui te représentent. On ne fait pas plus répugnant, qui reprend ce que je signale depuis 2003, minimum : tout est fait pour me rendre folle par confrontation à une violence stupéfiante.

Je tiens, et je peux tenir longtemps encore. Il faut, cela étant, trouver une solution face à cette communauté qui prouve par les actes qu’elle pose qu’elle ne peut que représenter un danger pour les autres, tant qu’elle ne s’amende pas. Je pense parfois à Badinter et à tout ce qu’il a pu dire sur la peine de mort, ce qu’il a fait dès la première année de la présidence Mitterrand, depuis la question que me pose cette violence à l’origine de morts par millions, et du projet de génocide planétaire. De façon incontournable, cette peine existerait encore, la quasi totalité des personnes qui sont intervenues dans ce harcèlement en relèveraient, et ce serait protection de l’humanité. Je me demande si le caractère dissuasif qu’elle possède ne justifierait pas son rétablissement et si Badinter n’a pas pris la position qu’il a prise, du fait du projet de génocide. Dès l’instant où il s’agit d’un projet collectif, il fallait des garanties, et cette abolition en est une, de même que plus tard, le fait d’ériger le talmud en loi supérieure non écrite, à l’occasion de l’extorsion de l’immunité insensée d’Evelyn de Rothschild.

Ma conviction est intacte. Pour moi, ça ne peut pas passer, et ça ne passera pas. Il faut cependant parvenir à ce mariage, sachant la violence de l’opposition. Stéphane Richard, qui dirige Orange, semble avoir aussi demandé que ma mère soit assassinée, il n’y a donc pas qu’Anne-Marie Le Guern, ce qui est logique. Orange a bloqué tous les téléphones à bord du MH370, ce qui ne pouvait en aucun cas échapper à l’IFSTTAR. De ce fait, son absence d’intervention publique la dénonce, en même temps que sa collusion avec Orange. J’ai, aujourd’hui, des demandes de professionnels d’Orange de ne plus recevoir de mail de moi que je n’ai jamais eues, et qui ne peuvent, à mon avis, avoir été envoyées que sur ordres. J’en suis à 7. Le fait est que le problème des téléphones à bord du MH370 est incontournable, et que publiquement personne ne s’y est arrêté de façon à tout bloquer et exposer que ça ne pouvait s’expliquer sans manœuvre délibérée, et donc sans intention, ce qui prouve le contexte criminel, tout comme la préméditation. Pour que ce soit plausible, il aurait fallu que dans les jours suivant la prétendue disparition on trouve des restes d’épave flottant à la surface ou ailleurs. Rien de tel n’est arrivé.

En ce sens, je suis évidemment gênante, là où te contraindre à épouser ma sœur Guizard serait gage d’un enterrement du dossier, ce qui explique ce SMS de provoc qu’elle t’a adressé le 4 pour te dire que j’étais morte, déjà accusée du meurtre de ma propre mère, sans aucun moyen de me soustraire. À ça près que je ne suis pas descendue, ce qui rendait mon accusation impossible. Il aurait fallu que j’aie les moyens d’obtenir de Ferrand qu’il délègue un de ses représentants, ce qui n’est évidemment pas plausible. Par contre, cette violence partagée rend incontournable une éducation juive entièrement orientée vers le génocide, sans quoi ces manœuvres sont insoutenables moralement, et ce problème doit évidemment être adressé. Ça nous fait, si je te comprends bien, Anne-Marie Le Guern, Stéphane Richard et Eric Ferrand, impliqués jusqu’au cou, en lien avec Attali, qui représente Evelyn de Rothschild et Warren Buffett, le gang des psy, dont la quasi totalité est juive, à l’exception d’Hubert d’Assignies. On ne peut pas faire signature plus explicite, doublée, dès 1981 de Laurent Fabius et Robert Badinter qui ont mis l’impunité en place juridiquement.

Je n’ai pas les moyens de savoir comment ce problème peut être confronté juridiquement. Je sais une chose : j’ouvre un nouveau domaine chez Arsys, sur lequel le seul moyen de contrôle consiste à introduire des espaces et autres altérations dans les titres de mes mails, tout change. Je reçois à nouveau des AR de lecture de magistrats et de sénateurs, ce que je n’avais plus depuis des mois, voire des années. Tout est fait pour m’empêcher d’être lue ou de voir que je le suis. Je serais en spam, ce qui serait normal si je spammais, je n’aurais pas ces AR qui signent le problème connu et perçu tel qu’il est, on ne peut plus dérangeant, d’autant que des lois mafieuses ont été votées, et que l’antisémitisme sans cesse mis sur le devant de la scène n’est que protection contre la dénonciation de la discrimination monstrueuse dont souffrent les non juifs. Quasiment tous les postes sensibles sont détenus par la communauté juive, en décalage choquant avec les moins de 1% qu’elle représente en France.

Je ne peux pas te donner de procuration, du fait qu’elle risque d’être immédiatement utilisée par Kipman ou Guizard. Je peux tenter de rencontrer des élus, le plus simple étant, cela étant, que le maire de Juvignac nous marie, avec protection du conseil départemental de l’Hérault. J’imagine qu’à la Cyprière, la réalité est connue. J’ai reçu deux AR d’eux, et c’est là que les difficultés de messagerie sautent aux yeux. J’ai reçu des messages d’erreur systématique de cette adresse, et l’ai donc enlevée. En fait, contrairement à ce que ces messages indiquaient, ils me recevaient. Le fait est, cela étant, que cet EHPAD a été choisi, en avril 2015, après le crash Germanwings. Seule possibilité existante ou parce qu’à l’intérieur, il y avait moyen de poursuivre l’agenda en cours ? Difficile de savoir, quoique tu sembles indiquer que tout est tenu de l’intérieur depuis l’origine.

Le cauchemar de maman est fini, et quoi qu’elle ait subi, dont j’imagine le pire en matière de violences de toutes natures, elle m’a semblé en paix, cette nuit. J’ai le plus grand mal à comprendre ces connexions, d’autant que quand c’est arrivé, si je la sentais apaisée, en même temps j’avais plusieurs expressions d’elle, jeune, en colère, avec le pull qu’elle a sur cette photo qui remonte aux années 1960. J’observais, ne comprenais pas. Est-ce pensable que ce soit venu d’elle, si vite ? J’ai du mal à le croire, mais ces images, je ne les ai jamais. La sentant, aussitôt je tentais de contacter Michel, de lui demander de l’accueillir, et la chaleur que je ressentais me donnait un sentiment de réalité. Ces images, pourtant, restaient, qui remontent à la trahison de papa, qui faisait venir Edwige, qui sera plus tard sa seconde femme, à Saint Pair, tandis que ce pull vient probablement de Granville, à côté. J’ai entendu mil fois maman me raconter comme elle l’avait soignée quand elle était malade.

Cette histoire, qui me révulse, d’autant que j’avais, et que j’ai toujours une profonde tendresse pour ma mère, me fait regarder avec dérision toutes les tentatives faites de me blesser parce que je n’ai pas enfanté. Je ne pense pas que maman ait rien fait qui puisse expliquer ce qu’elle a subi. Elle a été cinq fois mère, et depuis 1990, soit les 28 dernières années de sa vie, elle a subi cette histoire, ce qui est devenu plus manifeste à partir du 12 septembre 2004, quand elle a été agressée en face de son domicile. Tu m’as fait savoir que cette agression avait pour origine les auteurs du harcèlement. Là où elle aimait venir me voir sur Paris où elle passait bien un mois par an, en deux virées à l’occasion desquelles tout en étant chez moi, elle allait voir ma sœur Guizard, avant de partir en Mayenne, voir ma sœur Mamet, elle ne l’a plus jamais fait. Une aide ménagère a été si ce n’est imposée, du moins fortement recommandée, qu’elle a eue par l’ADMR, une garce comme il en existe peu, prénommée comme moi, Nicole, et dont les consignes, telles que je les ai déduites de ce qui s’est passé ensuite, étaient de me supplanter. Pas qu’à moitié chiante, la Nicole en question, à peine lourde, s’immisçant partout où elle pouvait, donnant son avis sur tout, plus particulièrement sur ce dont elle ne pouvait être informée…elle n’a fait aucun bien à maman qui n’avait pas de moyen de s’en protéger. Entre l’ADMR et plus tard l’UDAF de juin 2012 à mars 2013, elle en aura vu de toutes les couleurs. Puis Bourdarot et Guizard, curatrices qui rêvaient de te piéger et de me couler, l’utilisaient dans ce but. La Cyprière ensuite. Utilisée, toujours. Paix à son âme, maintenant que c’est possible.

Sur 5 enfants, 4 l’ont trahie pendant les dernières années de sa vie, ne visant plus qu’à obtenir qu’elle disqualifie la 5°, avant de l’utiliser dans l’espoir de la piéger. Inutile de dire que depuis septembre 2015, j’ai disparu de sa vie. Je me souviens, en mars 2015 d’un fou rire que nous avons partagé, depuis ces basculements qu’elle avait entre les espaces dans lesquels elle se souvenait, et ceux de ses oublis. Je m’occupais d’elle, un soir qu’elle était couchée, et j’ai du l’appeler maman. Elle «Tu es ma fille ? Oh, mais j’ai bien travaillé, tu es très jolie»…et là, le fou rire, d’avoir dit ça, comme si elle se souvenait, me reconnaissait, enchaînait «Tu vois bien que je perds la boule». Plus tard, au téléphone, elle me rappellera, avec les mots qui lui venaient à ce moment «Oh mais on a toujours été bien copines, toi et moi». Le téléphone, immédiatement fut raccroché, qu’elle a immédiatement rétabli, de crainte que je sois tombée, qu’il me soit arrivé quelque chose. Qu’elle ait cette affection pour moi dérangeait.

Elle n’est plus, et sa fille Guizard, que tu vois avec elle sur cette photo de décembre 1990, dont je ne sais plus comment j’en ai hérité, te les montre, ensemble, alors que déjà tu te la cognais. Ce devait être le temps de l’idylle, avant que la contrainte se mette en place. Qui regardait-elle ? Aujourd’hui, ces SMS assassins, par lesquels elle t’a signifié se moquer de la souffrance de notre mère, et être certaine de te tenir, puisque j’allais être accusée, moi, d’avoir tué ma propre mère. Pure folie que cette violence, que le goût que ceux qui la vivent semblent avoir pour elle. La seule solution, encore une fois, est que nous nous marions. Le maire de Juvignac pourrait-il nous aider, avec le soutien de l’Hérault ? C’est la question avec laquelle je me suis réveillée ce matin, consciente de l’intensité du blocage dès que j’ai voulu entrer l’adresse du maire de Saint-Georges, ce qui me semble indiquer qu’il n’y a, si ce n’est aucun espoir, du moins aucun motif légitime d’insister dans pareilles circonstances. J’espère que Juvignac nous accueillera.

Je vous embrasse fort, toi et les tiens,

Nicole


Commentaires fermés sur Lettre à Bill Gates, 778

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.

Ce blog

Il prend la suite de précédents qui furent abusivement fermés. Le premier que j'ai eu, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, ouvert le 29 novembre 2008, alors que toute discussion sur le 9/11 se heurtait sur les fora à diffamation et blocage, avait évolué. Il m'était protection nécessaire, du fait du harcèlement évoqué à nouveau sur celui-ci, dénoncé dans des plaintes FBI depuis le 31 décembre 2013, après que mes plaintes en France et près la CEDH ont échoué (classement le 14 février 2012). Les dernières plaintes FBI sont ici : http://1drv.ms/1Ff2Arp

Ce premier blog, http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/, qui fut le plus investi, et son administration, ont été abusivement fermés par over-blog le 24 décembre dernier pour harcèlement d'une hot line qui n'a jamais existé. Je ne peux donc pas garantir les éventuels éléments qui pourraient en être présentés, n'ayant jamais pu le sauvegarder, piratage oblige.

Il a fait l'objet de plaintes que je considère abusives, notamment par la licra, pour les notes déposées ici: http://1drv.ms/1c9TrEP et que je reconnais puisque ce sont des impressions PDF faites après mise en ligne.

Il y a deux plaintes :

- La première a donné lieu à une audition prévue pour le 7 août 2014. La veille, 6 août, j'ai reçu cette lettre de Microsoft : http://1drv.ms/1cE5T0n, qui, se référant à une plainte IC3-FBI dans laquelle je dénonçais le harcèlement, me souhaite d'obtenir satisfaction. Je considère la convocation -donc la plainte- et la lettre indissociables, d'autant plus que Steve Ballmer a démissionné deux jours après mise en ligne de cette note qui dénonce aussi le harcèlement:
http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156
NB : la note ne semble plus accessible, elle est dans ce dossier : http://1drv.ms/1f3KzCD
Titre choisi sous pression: Comment j'ai été prise pour cible d'un harcèlement visant à casser Bill Gates.

Cette lettre, reçue le 6 août, veille d'audition PJ, m'a été envoyée après nombre de mails évoquant tant le harcèlement que les manoeuvres de la presse pour empêcher Bill Gates de rendre public son désir de reprendre sa place de CEO de Microsoft. Je communiquais ces copies d'écran de mes notes dans ses actus: http://1drv.ms/1QXZpbG.

- La deuxième plainte émane de la licra. Je la pense initiée par Paul Maurer, internaute qui me diffame depuis que je signale le harcèlement, ce que j'ai commencé à faire le 19 avril 2010 par ce référé liberté :
http://1drv.ms/1dvzObj

A noter que j'ai des problèmes de formatage auxquels je ne trouve pas de solution. Déjà, envoyer un billet peut être difficile, mais ensuite, il arrive que je ne regarde pas immédiatement. Quand la police passe en plus petit, ce qui se produit là où un changement de paragraphe manque, ce n'est pas de mon fait, et je n'y peux rien. Je peux tenter de corriger, en renvoyant, ça ne change rien. Il ne faut pas en tenir compte.

Catégories

Archives

Rechercher